Contenu principal

Message d'alerte

Affiche de la 26 edition des jeux nationaux des transplantés et dialysés 2018Quelques jours après l’anniversaire, il y a 50 ans de la première cardiaque en Europe réalisée par le Pr. CABROL, dont 23 823 restent sur la liste d’attente de don d’organes, le sujet reste plus que jamais d’actualité. Beaucoup ont cependant retrouvé une seconde vie telle est le message que souhaite communiquer l’association Trans-Forme organisateur de ces Jeux souhaite en rassemblant ces sportifs greffés et dialysés pour s'affronter dans des compétitions sportives. Une compétition qui commence demain et jusqu’au 13 mai avec près de 200 participants réunit à Boulogne-sur-Mer.

Une cérémonie officielle du lancement des Jeux qui aura lieu en présence de nombreuse personnalité locale, et régional ou des élus comme le Frédéric CUVILLIER Ancien Ministre et Maire de BOULOGNE-SUR-MER. Mais aussi de ces parrains la chanteuse Anne DUCROS et du kayakiste vice-champion olympique de kayak, en 2016, aux Jeux de Rio et vice-champion du monde, en 2015, Maxime BEAUMONT est né à Boulogne-sur-Mer.

Quatre jours de compétition…
Où seront rassemblés 195 participants, dont 70 sportifs greffés d'un organe (cœur, rein, foie...), et dialysés et leurs accompagnateurs, âgés de 10 à 83 venues de toute la France avec un mot d’ordre que la vie continue après un greffe. Une compétition qui déroulera pendant quatre jours pour la première fois à Boulogne-sur-Mer. Avec au programme plus d’une vingtaine de disciplines sportives, comme de la marche, tennis de table, tir à l’arc, pétanque, athlétisme, cyclisme, natation, badminton, tennis, golf... mais aussi aviron virtuel, surf-casting, escalade...

Des sportifs greffés qui veulent aussi, à travers leur performance, afficher leur reconnaissance aux donneurs et familles de donneurs qui ne se sont pas opposés aux dons d’organes et représentent un formidable espoir de retour à une qualité de vie normale pour tous les patients en attente de greffe. Avec la greffe, ils sont deux fois plus forts !

Des jeux ouverts à tous…
Tous les transplantés et dialysés, de tous niveaux physiques peuvent s’inscrire pour participer aux épreuves sportives, sous réserve de prérequis médicaux satisfaisants et cela est possible pour les retardataires. Une rencontre qui n’est pas placée, pour les organisateurs, sous le signe de la performance à tout prix, mais la participation de chacun, à sa mesure, dans le cadre d’épreuves organisées avec rigueur et sécurité.

Comme le démontre la participation de Rémi BLAMPAIN âgé de 36 ans et greffé du rein a la suite d’une malformation rénale à sa naissance, Rémi s’est pourtant toujours passionné pour le sport. D’abord, le basket puis le tennis et enfin le golf. Même quand sa santé a commencé à se dégrader et qu’il a dû affronter la dialyse, il a essayé de continuer à vivre sa passion pour le sport.

En 2008, après plus d’une année de dialyse, il a eu la chance de bénéficier d’un don du vivant : c’est sa mère qui lui a donné un de ces reins. Depuis, il a repris le sport, mais surtout il s’est marié et a eu deux petites filles ! Pour ces Jeux Nationaux des Transplantés et Dialysés, qui a lieu chez lui à Boulogne-sur-Mer, Rémi sera donc sûr d’avoir une équipe de supportrices de choc pour l’encourager !

Le public invité a participé…
Une compétition qui a pour objectif de sensibiliser le plus largement possible le public au don d’organes au cours de moments forts ouverts à tous. Une occasion unique pour tous les habitants de Boulogne-sur-Mer et des alentours de mieux comprendre l’importance de ce don mais aussi d’échanger avec des sportifs. Ils pourront ainsi participer le 11 mai à une marche du don d’organes symbolique ou les participants pourront marcher à côté du plus jeunes au plus ancien, transplantés, dialysés et leurs accompagnateurs aux côtés des associations. Et cela pour le plaisir de marcher ensemble en présence du parrain des jeux, et d’exprimer son soutien, a cette cause de santé publique.

Un sportif et chanteuse parrain de l’édition 2018…
Un parrain qui se dit « impressionné par les gens qui malgré les problèmes de santé continuent à faire du sport ». Mais aussi de pouvoir échanger avec des greffés sur leur pratique sportive et leur parcours. « Je suis sûr qu’ils ont beaucoup à nous apprendre, ce sont des modèles même pour nous sportifs de haut niveau ».

Un sentiment partagé par la chanteuse Anne DUCROS convaincue depuis plusieurs années par l’importance de cette sensibilisation auprès des Français. Un sentiment renforcé depuis qu’un de ses amis a pu bénéficier d’une greffe des poumons, il y a un an. Lors des Jeux Nationaux des Transplantés et Dialysés, elle sera donc ravie de pouvoir apporter sa voix et sa générosité pour faire résonner le message du don d’organes.

Les chiffres du don d’organes en 2017
En 2017, 6 105 organes ont été greffés, soit + 3,5 % par rapport à 2016. Le taux d’opposition connaît une légère baisse avec un taux de 30,5% (33% en 2016). Ces résultats en augmentation ne doivent cependant pas masquer le besoin croissant d’organes à greffer, que la hausse de l’activité ne suffit pas à satisfaire. Ce sont 23 828 personnes ont eu besoin d’une greffe d’organes, en 2017 et chaque année de nombreuses personnes décèdent encore faute de recevoir un greffon à temps.

Trans-Forme un combat commencé en 1991…
Institué il y a 27 ans par son fondateur et actuel président Olivier COUSTERE, aidé par quelques personnes transplantées comme lui et des médecins amis de l’association, sollicitant l’appui des médecins « greffeurs » pour faire du sport. La première réaction fut celle du scepticisme pour réponse ! Encore moins envisageable, d’obtenir alors du corps médical son aval au principe de jeux nationaux des transplantés et dialysés qu’ils voyaient comme douce folie…

L’association près de 20 ans plus tard obtient sa reconnaissance d’intérêt général , labellisée Grande Cause Nationale, en 2009, consacré aux dons d’organes, de sang, de plaquettes et de moelle osseuse et devient la fédération française des sportifs transplantés et dialysés. Association loi 1901 à but non lucratif et non commercial, agréée Jeunesse et Sports et agréée « représentante des usagers du système de santé ». Trans-Forme a pour but de réhabiliter les Transplantés et les Dialysés par l’activité physique et sportive, de sensibiliser le public à la réussite de la transplantation et à la nécessité des dons d’organes et de tissus, et de favoriser la recherche médico-sportive en matière de greffe, de dialyse et de sport.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir