Contenu principal

Message d'alerte

Un jeune enfant autiste intégré dans une école de rugbyEn cette année 2012 où l'autisme est déclaré « grande cause nationale », la Fédération française du sport adapté s'associe à la journée mondiale de l'autisme le lundi 2 avril 2012 pour faire la promotion de son opération « Un club, un autiste ». Aujourd'hui, grâce au projet une quarantaine de jeunes autistes sont intégrés avec bonheur et succès dans des écoles de rugby. Des responsables qui souhaitent faire connaître ce projet auprès des familles, des clubs, des médias, des institutions, afin d'atteindre 200 intégrations de jeunes autistes dès 2014 ! France handicap info s'associe à ce pari et vous invite à y faire de même.

« Un Club, Un Autiste », le rugby citoyen

Aider l'enfant autiste à s'épanouir socialement et lui permettre d'évoluer sur le plan de ses capacités cognitives et psychomotrices ; apprendre aux autres enfants à accepter la différence et à se responsabiliser par rapport au handicap : c'est, en 2002, que le projet « Un Club, Un Autiste » est né par son fondateur Julien SCHRAMM, lorsque Baptiste, son fils autiste de sept ans, a effectué ses premiers pas à l'école de rugby de Nice.

Depuis plusieurs mois, Baptiste a quitté ses copains de l'école primaire pour rejoindre en institution d'autres enfants autistes. Grâce à la volonté d'un éducateur persuadé de l'intérêt d'une telle expérience, voilà donc Baptiste intégré aux poussins du club de Nice. L'intégration est menée avec intelligence avec un éducateur supplémentaire sur la séance pour encadrer Baptiste. C'est un étudiant de la filière Activité physique adaptée (APA) qui l'encadrera en premier. C'est alors que le projet pédagogique commence. Baptiste ne sera jamais un joueur de rugby, mais ses progrès sont incroyables. Son regard se fixe, il peut attraper un ballon, le renvoyer, suivre un parcours... partager la vie d'un groupe.

Ses jeunes partenaires ne seront probablement pas tous champions, mais ils auront appris une valeur essentielle : la différence. À un âge où les enfants sont capables d'une grande violence entre eux, les voilà confrontés au partage et à la tolérance. Une leçon de vie dans ce pays qui entretient une relation si complexe avec le handicap. L'expérience est rapidement devenue un véritable projet sur le plan national.

La FFSA, qui porte aujourd'hui le projet avec le soutien de la Fédération française de Rugby et de partenaires tel que la Fondation de France ou FERRERO France, veut faire de l'opération « Un Club, Un Autiste » un projet phare, durable, un modèle dès lors que l'on parle d'intégration des personnes autistes à travers les activités physiques et sportives. Accepter la différence d'un autiste dès le plus jeune âge, que ce soit dans un club sportif ou en milieu scolaire, c'est apprendre une règle de base essentielle dans une société qui a tendance à rejeter ce qu'elle ne connaît pas. Permettre à toute une génération d'acquérir ces valeurs, c'est transformer le regard de toute une société sur les handicapés dans les années à venir.

« Un club, un autiste », appel à candidatures

L'agent d'intégration accompagne le jeune autiste, de manière à intégrer au mieux l'enfant au sein du groupe déjà en place. Les éducateurs doivent adapter l'environnement des jeunes en prenant en compte tous les paramètres : difficultés, capacités, ambitions... La FFSA lance un appel à candidatures ouvert à tous les clubs sportifs désirant participer à ce projet, et à tous les éducateurs spécialisés, étudiants diplômés de psychologie ou de STAPS option Activités physiques adaptées (stages) ou moniteur éducateur (D.E. ou en formation, Brevet d'État...) souhaitant saisir cette opportunité.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir