Contenu principal

Message d'alerte

Ceremonie integrathlonC'est hier 4 avril, qu'a débuté la troisième édition de l'Intégrathlon lancé officiellement par le Président du SEAPFA, François ASENSI, entouré des élus locaux, partenaires et des associations et bien sûr les responsables sportifs. Une soirée de lancement qui aura l'occasion pour un élu d'Aulnay-sous-Bois de remettre le témoin, symbole de  la ville cœur, à Nelly ROLAND IRIBERRY, Maire de Villepinte. Une manifestation ou près de 5 000 personnes handicapées et valides sont attendues selon les organisateurs et ce pendant cinq jours, pour partager les mêmes expériences celle de la mixité et du partage à travers le sport.

Une soirée de lancement qui a débuté en musique avec l'Association Music'Handicap, mais qui aura également permis une présentation de démonstrations de danse orientale et country danse, proposées par l'ESAT (Établissement et Service d'Aide par le Travail) et par l'Association Country Danse, des discours et des projections d'images de l'Intégrathlon.

L'apprentissage de la différence par l'expérimentation

Pour la troisième édition, c’est la ville de Villepinte qui devient ville cœur de manifestation. Evelyne DEMONCEAUX, 11ème adjointe au maire d’Aulnay-Sous-Bois remet le témoin à Nelly Roland Iriberry, maire de Villepinte. Lieu d'échanges cet évènement vise à favoriser selon les organisateurs l'intégration par le sport des personnes en situation de handicap. Une quarantaine d'activités sportives libres d'accès seront proposées dans les cinq communes qui composent le SEAPFA* : Aulnay-sous-Bois, Le Blanc-Mesnil, Sevran, Tremblay-en-France et Villepinte. Un lieu ou les meilleurs seront aussi présents comme celle de 21 Ambassadeurs du sport francilien et de l'olympisme, ou ces derniers vont échanger et pratiquer avec le public. Les participants pourront « affronter » des médaillés olympiques et paralympiques.

Enfants handicapés et valides présents ne sont pas oubliés et pourront participer à différentes activités sportives de sensibilisation au handicap. Les valides les yeux bandés joueront au ballon avec des non-voyants, escaladeront sans voir, essayeront d'utiliser une sarbacane, orientée seulement à la voix, etc. Ils seront également sensibilisés au langage des signes. Ils visionneront un film sur le sport et le handicap avec l'intervention d'un athlète handisport de haut niveau. À noter la présence du mouvement sportif scolaire largement impliqué dans ce rendez-vous et le soutien de l'Union Nationale du sport scolaire, et de l'Union sportive de l'Enseignement du premier Degré.

Une expérience réussie !

Lancer en avril 2010, par François ASENSI, Président dû pour « valoriser le respect de la différence, l'enrichissement mutuel et la solidarité (...) entre personnes valides et personnes handicapées ». Trois ans plus tard, l'Intégrathlon est devenu une référence dans le milieu des évènements solidaires comme nous le confie son Président

Monsieur François Asensi lors du discours officiellement du lancement de la 3e édition Monsieur François Asensi lors du discours officiellement du lancement de la 3e édition...FHI : Trois ans après sa création et alors que vous lancé cette troisième édition quel bilan dressez vous de cette manifestation ?
François ASENSI : L'intégrathlon 2011 a confirmé et amplifié le succès de la 1ère édition, qui s'était déroulée en 2010. Il a montré que la pratique sportive peut rassembler très largement autour des valeurs de solidarité, de respect et de mixité. Plus de 5000 personnes, valides et handicapés, jeunes et adultes ont participé aux manifestations organisées dans les 5 villes du SEAPFA.

L'édition 2010 avait été nominée aux trophées de l'APAJH, celle de 2011 a été primée aux prix OCIRP qui récompensent les actions favorisant l'accès des personnes handicapées à la culture, au sport, aux loisirs et à l'emploi. L'édition 2011 a également permis de conforter le travail de fonds qui se mène toute l'année autour de la manifestation : mise en place d'actions de formation par le CDOMS 93 pour que les associations sportives du territoire puissent accueillir des personnes handicapées dans les meilleures conditions possible et aménagement d'installations sportives.

L'édition 2012 confirme l'importance de cette grande fête du sport pour tous.

FHI : Quel sont vos objectifs et vos espoirs pour l'avenir de l'intégralthon ?
François ASENSI : La force de cette manifestation repose avant tout sur des valeurs partagées et sur la démonstration que ces valeurs de solidarité et de partage trouvent sur le terrain une traduction concrète qui profite à tous. Elle montre également le dynamisme qui résulte de l'association de 5 villes avec le soutien du département, de la région, du ministère des sports, et de très nombreuses associations et fédérations sportives.

Elle témoigne aussi d'une autre façon d'appréhender le sport. Elle montre qu'au-delà du traditionnel « plus haut, plus fort, plus vite », le sport est aussi « partage, rencontre, intégration ». Et les sportifs trouvent au moins autant de satisfaction dans cette deuxième problématique que dans la première.

Enfin elle s'appuie sur le très important travail accompli en faveur du handicap par le SEAPFA depuis sa création en 1974. Ce n'est pas un hasard si l'Intégrathlon a vu le jour sur un territoire qui accueille 4 structures d'insertion sociale pour personnes handicapées, deux centres d'aide par le travail, une section d'adaptation spécialisée, deux ateliers protégés et un institut médico-éducatif.

Stéphane LAGOUTIERE

(*) Syndicat d'Équipement et d'Aménagement des Pays de France et de l'Aulnoye (93)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir