Contenu principal

Message d'alerte

Philippe CROIZON et Arnaud CHASSERY a leur arrive sur les cotes jordanienneCe jeudi 21 juin 2012, Philippe CROIZON et Arnaud CHASSERY ont atteint avec brio le deuxième objectif de leur défi intercontinental en reliant l'Afrique et l'Asie à la nage. Les 2 nageurs ont quitté la station balnéaire égyptienne de Taba ce matin à 8 h 30 pour tenter de traverser la mer Rouge en direction de la Jordanie. Au terme de 5 heures et 20 minutes d'effort physique dans des eaux à 25 °C, ils ont rejoint la plage publique d'Aqaba, ravis d'avoir relevé avec succès ce second challenge. Accueillis par le gouverneur de la province d'Aqaba (Jordanie), Philippe et Arnaud affichaient, à leur arrivée, des visages fatigués, mais heureux.

Ils ont été accompagnés tout au long de leur traversée (15 kilomètres) par de nombreuses embarcations sorties en mer pour l'occasion. « La fin était très longue, on n'en voyait pas le bout... Mais on est arrivé, c'est l'essentiel. On a été accompagné par un nageur handicapé jordanien sur les derniers 200 mètres, ça fait plaisir. Mon spoas m'a fait souffrir, mais je vais me soigner dès mon retour en France dimanche. Il a vraiment fallu boire beaucoup, s'hydrater au maximum, car le soleil tapait très fort. La mer était avec nous, mais ça reste une nage longue distance donc c'est toujours très difficile ! » reconnaît Philippe meurtri par son effort.

Et Arnaud d'ajouter : « Nous avons traversé 3 frontières : Israël, Égypte et Jordanie. Tout un symbole pour « Nager au-delà des frontières ». Nous sommes très heureux d'avoir réussi et espérons que nos messages de solidarité et d'égalité entre tous seront entendus par le plus grand nombre ! ». C'est la première fois que cette traversée du golfe d'Aqaba est effectuée « à contre-courants » dans le sens Afrique Asie par des nageurs en longue distance.

Des conditions (presque) parfaites

Le nageur amputé des 4 membres et son équipier valide ont eu la chance de bénéficier de bonnes conditions météo pour leur traversée : vent faible, ciel dégagé, pas de vagues... Cependant la mer Rouge peut réserver bien des surprises et ne les a pas totalement épargnés. Arnaud a confirmé avoir été brûlé par une méduse : « Elles étaient très nombreuses par endroits et certaines d'entre elles étaient urticantes ». Philippe ajoutait sur les conditions de la traversée : « Nous avons eu extrêmement chaud, puis les derniers kilomètres ont été très difficiles, car nous étions à contre-courant. Pas facile de finir comme ça ! ».

À mi-chemin de leur aventure

Le 17 mai, ils avaient réussi à relier l'Océanie à l'Asie en nageant de la Papouasie-Nouvelle-Guinée à l'Indonésie. Les deux hommes sont aujourd'hui à la moitié de leur défi fou qui consiste à rallier les 5 continents à la nage d'ici la fin du mois d'août. Prochaine étape en juillet : Europe/Afrique via le détroit de Gibraltar, un véritable défi physique et psychologique au milieu d'une mer souvent démontée. Le dernier défi les conduira en août dans les eaux froides du Pacifique Nord pour la traversée Amérique/Asie par le Détroit de Bering.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir