Contenu principal

Message d'alerte

départ dernière traverse Ultime mission accomplie ! Pour Philippe Croizon et Arnaud Chassery qui sont arrivée sur les asiatique ralliant ainsi l'Amérique a l'Asie. Un ultime exploit qui vient confirmer la volonté extraordinaire de ses deux hommes. Deux hommes bloqués pendant près de quatre jours avant leur départ de l'île de la Petite Diomède aux États-unis par une violente tempête. Malgré l'annonce d'une dépression plus forte dès ce week-end, ils se sont jetés à l'eau malgré les creux de 2 mètres et un épais brouillard.

Des autorités russes locales qui de leurs coté n'avaient pas accepté de valider l'autorisation délivrée par l'ambassade de Russie à Paris qui devait leur permettre de rejoindre la Grande Diomède (Russie), ils ont quitté les côtes américaines vers 15h20 vendredi 17 août (heure locale), soit 1h20 ce matin en France, pour atteindre la limite des eaux territoriales russes à mi-distance dans le Détroit de Béring. Une traversée d'autant plus symbolique que c'était la dernière de leur incroyable défi.

Une nage dans des conditions terribles...

La joie des deux hommes est immense. Au terme de 4 km et 1h20 de nage dans les eaux glacées et très agitées du Détroit de Béring plongé un épais brouillard, Philippe CROIZON, nageur amputé des 4 membres, et Arnaud CHASSERY, nageur valide, viennent de signer la fin de leur grand défi intercontinental en reliant l'Amérique et l'Asie. La distance à parcourir était moins importante que lors des traversées précédentes, mais dans des conditions extrêmement difficiles, avec une température de l'eau ne dépassant pas les 4° C et des vagues formant des creux de 2 mètres.

« Ca y est, nous l'avons fait ! Ca a été la nage la plus dure de ma vie, je n'avais jamais fait un tel effort auparavant. Entre les vagues énormes et le brouillard à couper au couteau j'ai cru ne jamais y arriver. Sans Arnaud je n'aurais jamais pu le faire, je l'ai suivi, agrippé, il m'a guidé et a veillé sur moi. Mais il fallait qu'on le fasse, c'était maintenant ou jamais. Je ressens un vrai sentiment de fierté, », a confié Philippe, exténué mais heureux, à son retour sur la terre ferme.

Et Arnaud d'ajouter : « C'est un défi réussi en équipe. Sans moi, Philippe l'a dit, il n'y serait pas arrivé aujourd'hui. Et sans lui, je ne serai pas là. C'est une chance incroyable d'avoir nagé à cet endroit. Même la tempête ne nous a pas découragés, j'ai toujours su qu'on allait se mettre à l'eau. C'était impensable de faire rentrer sans l'avoir fait. »

La victoire d'un grand défi

départ-sur-le-détroit-du-beringLes deux amis sont très émus d'avoir achevé ainsi leur grande aventure humaine en nageant au-delà de toutes les frontières. Ils ont fait preuve d'un immense courage et d'une grande détermination tout au long de ces 4 mois pour délivrer leur message de paix, de solidarité, de dépassement de soi et d'égalité entre les Hommes. « Peut-être que le rideau de glace existe toujours entre la Russie et les États-unis mais ce n'est pas grave, nous avons quand même réussi à relier les 2 continents et c'est bien là le principal. Notre idée, c'était de relier symboliquement les 5 continents de la planète et c'est fait », a déclaré Arnaud.

« On a attendu patiemment pendant 10 jours au bord de la Mer de Béring pour que les démarches auprès des autorités russes locales aboutissent, on a même laissé passer 4 jours de fenêtre météo favorable pour ne pas effectuer cette nage sans autorisation, mais c'était mission impossible d'avoir les papiers dans des délais aussi courts. Nous ne sommes pas des professionnel en matière d'expédition, nous sommes plutôt les « manchots de l'aventure ». On a fait ça avec notre cœur sans imaginer devoir faire face à autant de difficultés... », a complété Philippe.

Retour sur l'expédition

Cinq continents, quatre traversées, deux nageurs, un objectif. Tel est le défi sportif et humain que les 2 amis se sont lancés il y a presque 4 mois. Après avoir rallié l'Océanie à l'Asie au terme d'une nage de 7h 35min entre la Papouasie-Nouvelle-Guinée et la Papouasie indonésienne au mois de mai dernier ; puis l'Afrique à l'Asie en traversant le Golfe d'Aqaba en Mer Rouge entre l'Égypte et la Jordanie en 5h 20min en juin ; ils ont ensuite, le 12 juillet, traversé le détroit de Gibraltar (Espagne-Maroc) en 5h 25min, validant avec fierté leur troisième traversée entre l'Europe et l'Afrique. Aujourd'hui ils viennent de rallier l'Amérique à l'Asie en traversant la mer glacée du détroit de Béring entre la Petite Diomède (USA) et la limites des eaux territoriales russes, en 1h 20min dans une eau à 4°C.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir