Contenu principal

Message d'alerte

Adultes handicapés

  • Anne RISSEL  Mon combat pour trouver un emploi et ne pas me retrouver à la rue et retrouver ma dignité b4a81Anne mobilise l'opinion autour d'une loi injuste la plongeant dans la précarité. Anne est déficiente visuelle depuis l'enfance. Aujourd'hui adulte, elle fait face à des soucis indirectement liés à sa condition et se retrouve prise à la gorge par une loi qui mène actuellement sa vie au désastre. Dans cette tribune libre, elle ne demande pas à ce qu'on retire l'impôt sur les grandes fortunes, bien loin de là. Elle demande à pouvoir cumuler deux petits pécules qui représentent ses seules ressources : l'AAH et l'ASS pour les personnes ayant épuisé en intégralité leurs allocations chômage. Elle souhaite s'exprimer sur ce sujet et tenter de mobiliser d'autres personnes handicapées à qui on retire ce droit au cumul.

  • inauguration maison du répit au sein de la métropole de lyon 28215Aujourd’hui l’épouse du chef de l’État, Brigitte MACRON, officiellement président de la Fondation Hôpitaux de Paris Hôpitaux de France depuis le 12 juin dernier a procédé à sa première inauguration officielle. Brigitte MACRON, en présence de la Secrétaire d’État aux personnes handicapées Sophie CLUZEL a inauguré la Maison de Répit de Tassin-la-Demi-Lune à 10 minutes du centre de Lyon, au coté du Maire et ancien ministre de l’intérieur Gérard COLLOMB. Soutenu par la Métropole et l’Agence régionale de santé, ce dispositif est porté par la Fondation France Répit en lien avec la fondation OVE.

  • Graphisme de l enquete IFOP APF sur les objectifs et ou mesure prioritairesÀ J-35 du premier tour des élections présidentielles alors que très peu de candidats ont parlé du handicap et ont fait de véritables propositions, à peine ont-ils abordé le sujet comme Jean-Luc MELANCHON, Marine Le Pen ou François FILLION. Mais qu’en pensent les électeurs en situation de handicap ou leurs familles ? Quelles sont leurs priorités ? C’est les questions qu’a posées cette enquête réalisée par l’institut IFOP et l’APF. Une population qui reflète un sentiment national celui d’un sentiment de méfiance envers les politiques.

  • Erik Sorto, arrive a bouger un bras artificiel a la seule force de sa pensee et de son imaginationImplantée dans le cerveau, une nouvelle puce électronique sous forme d'une neuroprothèses, permet depuis quelques mois à un tétraplégique d'actionner un bras artificiel, avec aise, par la seule force de la pensée. Une première donnant un espoir de mobilité à des amputés ou des paralysés et qui vient confirmer d'autre expérience ! Des chercheurs qui avaient jusqu'alors testé différentes approches de contrôle d'une prothèse par la pensée dont le bras myoélectrique actionné par le muscle ou attaché à des implants insérés dans la partie du cerveau contrôlant les mouvements mêmes, mais qui produisaient des mouvements saccadés ce qui n'est pas le cas avec cette technique.

  • Une manifestation de parent de l'association de l'unapei devant l'Assemblée Nationale en 2015. On parlait alors de 6500 personnes accueillies en Belgique. Elles sont désormais 6800L’Agence régionale de santé Île-de-France s’engage dans une stratégie de développement et de transformation de l’offre pour les personnes en situation de handicap en mobilisant des ressources sans précédent. 200M seront engagé pour aboutir à la création de plus de 5 000 solutions nouvelles d’ici 2022 et s’approcher du « zéro sans solution ». 53 000 places pour les adultes et les enfants handicapés, soit un taux d'équipement de 4.64 % pour 1 000 habitants. 20% en dessous de la moyenne nationale ! Telle est aujourd’hui le constat qu’il convient de dresser en pour la région Île-de-France qui aujourd’hui et celle qui dispose du plus faible taux d’équipements pour adultes et enfants handicapés.

  • Siege de lassociation ARRED situe 600 rue Herbeuse à Bois GuillaumeCréée en 1955 par des parents d’enfants qui ne trouvaient pas de structures d’accueil adaptées, l’association rouennaise de réadaptation de l’enfance déficiente (ARRED) est gestionnaire de sept établissements et services sociaux et médico-sociaux (ESSMS), accueillant ou accompagnant soit des enfants et adolescents, soit des adultes, tous en situation de handicap. La cour des comptes régionale de Normandie qui dans son dernier rapport d'observation à plus de transparence notamment dans les règles nomination et de cooptation des membres du conseil d’administration, mais dans la gestion du règlement de fonctionnement de ’ESAT du foyer et du SAVS, par des dispositions relatives aux transferts et déplacements.

  • Capture d'écran de l'application EyeView ici en version mobile sur iOS mise au point par la Fédération des Aveugles de FranceAvec en France près de 1,7 millions de personnes atteintes d’un trouble de la vision dont 207 000 aveugles n’ont aucune perception de la lumière et malvoyants profonds c’est-à-dire disposant vision résiduelle limitée à la distinction de silhouettes. La Fédération des Aveugles et Amblyopes de France à souhaité lancer une application : EyeView. Une application qui aura pour objectif selon la FAF de sensibiliser le grand public au handicap visuel grâce aux procédés de réalité augmentée et de réalité virtuelle. Elle est désormais disponible gratuitement depuis quelques jours sur smartphone et sur tablette depuis l’Android ou l’Apple Store.

  • Tableau graphique du nombre de structures de places et de personnes accueillies en 2014 et 2010Thomas BERGERON, Jean‐Sébastien EIDELIMAN (DREES) viennent de publier une enquête sur laquelle ils font le point fin 2014 sur la situation concernant les 493 000 personnes handicapées sont accueillis parmi les 11 250 établissements sociaux et médico‐sociaux,parmi les 11 250 établissements sociaux et médico‐sociaux, contre 462 900 fin 2010. Une augmentation de 5.7% par rapport à 2010, alors même que l’ONU en visite en octobre 2017 en France encouragé à la fermeture des établissements pour une inclusion en milieu ordinaire.

  • Les auteurs de la pétition entouré par des enfants et jeunes adultes en situation de handicap 769e8Deux collectifs, « d’une maison à l’autre » et « SOS médicosocial », rejoints par d’autres collectifs et associations ont initié au début de février 2019 une pétition nationale URGENCE HANDICAP : DANGER ! Une pétition dénonçant la casse en cours des établissements médico-sociaux accueillant des enfants, adolescents et des adultes lourdement handicapés, après leur nécessaire orientation dans ces centres par les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). Une pétition qui a ce jour a rassemblé plus de 18 355 signatures.

  • Quand des personnes handicapées réalisent du mobilier liturgique 46eb8Neuf mois pour "accoucher" d'un projet original : la confection du mobilier liturgique par des personnes en situation de handicap physique et mental, voilà la belle histoire que raconte ce documentaire La joie de croire, diffusé sur KTO, le mardi 4 juin à 19h30. Un reportage réalisé par Thomas KIMMERLIN et produite par Mighty production qui revient sur la mobilisation de plusieurs dizaines de jeunes afin de construire les décors du rassemblement du dimanche de la pentecôte au Grand Palais, à Lille, qui a eu lieu 20 mai 2018.

  • Dépakine Chrono du Laboratoire SanofiHuit ans après avoir dénoncé le méfait causé par la Dépakine sur les femmes lors de la grossesse par la lanceuse d’alerte Marine MARTIN et désormais présidente de l’APESAC.Une prise de médicament qui aurait fait selon l’Association plus 6500 victimes et 1470 avortements. La fond d’indemnisation créée par l’État, le seul en France après celui du Médiator, gérée par l'ONIAM qui vient d’octroyer plus de 1.3 M€ a un jeune homme handicapé par la prise de Dépakine par sa mère. Une victoire annoncée a nos confères le parisien par sa mère, mais « reste modeste » selon Marine MARTIN et ceux malgré de nombreuses batailles remportées, comme celle de convaincre l’agence du médicament de l’interdire aux femmes enceintes.

  • Quelque uns des militants de l'association APF France Handicap a Clermont-Ferrand ce 30 avril manifestant leurs colère b8b2cCertains décident pour sortir de l’anonymat de mettre un Gillet un jaune, d’autres en l’occurrence un groupe de militant de la délégation du Puy-de-Dôme de l’association APF France Handicap ont décidé de se mettre a nu ou presque. C’est la décision que l’ont prise près d’une vingtaine de personnes âgée de 20 à 65 ans en plein cœur de Clermont-Ferrand en montrant leur fessier a travers des photos le 30 avril dernier. Une action selon ces organisateurs afin de mettre l’accent sur l'invisibilité et l’ignorance des personnes handicapées dans la société. Une action a dix jours du passage à Clermont-Ferrand de la caravane APF France handicap, en route pour nos Droits qui partira le 7 mai de Montpellier.