Contenu principal

Message d'alerte

AGEFIPH

  • Les personnes handicapées devront pouvoir bénéficier pleinement de la Réforme de la formation professionnelle

    2018.07.18.Formation Professionnelle Une priorite pour lAGEFIPHCe n’est pas une nécessité mais une obligation a fait savoir l’AGEFIPH avec plus 23 % de chômage chez les personnes en situation de handicap avec des taux parfois qui dépassent 33 % chez les sourds ou près 51 % pour les travailleurs déficients intellectuels ou les atteints d’un handicap psychique. Une réforme qui au-delà de l’objectif de réformer l’assurance-chômage a pour but de réformer le système de formation professionnelle initiale (apprentissage) et continue. Un sujet auquel selon l’AGEFIPH les travailleurs handicapés doivent pouvoir être pleinement être intégré. Alors que le texte vient d’être voté par le Sénat pour repasser en lecture publique à l’Assemblée nationale le 23 juillet.

  • Marc DESJARDINS du FIPHFP « Il y a urgence à trouver des solutions pour pérenniser nos moyens d’actions »

    Marc Desjardins Directeur du Directeur FIPHFPQuelques jours après la présentation officielle du bilan des chiffres 2017, Marc DESJARDINS, Directeur FIPHFP revient vers nous et nous présente ces espoirs et craintes notamment avec la réforme de l'emploi et leurs issus pour les travailleurs handicapés. Mais aussi l'avenir quant au financement. Pour Marc DESJARDINS, les revenus ne cessent de diminuer, il y a urgence à trouver des solutions ». Un directeur qui se refuse aussi une éventuelle fusion avec l'AGEFIPH pour lequel il pense « qu'elle ne réglera pas le problème structurel ».

  • Offre de services relative à l’emploi des personnes en situation de handicap : FO attend la poursuite des travaux

    Un jeune apprentie déficient intellectuelle dans une boulangerieAprès la réforme de l’obligation d’emploi actée par les décrets parus récemment, les discussions impulsées par la secrétaire d’État portent maintenant sur une rénovation de l’offre de services à destination des personnes handicapées et des employeurs, centrée sur le soutien à l’insertion professionnelle et sur le maintien en emploi. Les discussions, démarrées en juillet 2018, ont conduit au lancement de cinq groupes de travail. FO. Le Syndicat qui dans un communiqué annonce vouloir continuer à s’impliquer pour « obtenir l’amélioration des réponses aux personnes en situation de handicap, apportées tant par le droit commun que par les acteurs spécialisés, et pour renforcer les négociations et leur contenu, sur le thème du handicap » souligne Anne BALTAZAR Conseillère confédérale chargée du Handicap et ancienne présidente de l’AGEFIPH

  • Réforme de l’OETH Anne BALTAZAR prend acte, mais reste prudente après les annonces de Muriel PÉNICAUD

    La Presidente Anne BALTAZAR de lAGEFIPH le 3 octobreA la suite de la présentation du bilan de la première partie des concertations effectuée par la Ministre du Travail Muriel PÉNICAUD, Ministre du Travail et de Sophie CLUZEL, secrétaire d’État aux personnes handicapées concernant la réforme de l’OETH. l’AGEFIPH et sa présidente ont annoncé dans un communiqué prendre acte de l’ambition portée par le gouvernement et notamment celle de favoriser l’emploi direct pour ouvrir davantage l’entreprise aux personnes handicapées. Une déclaration pour laquelle l’AGEFIPH exprime néanmoins des regrets et se montre prudente pour la suite.

  • Six associations refusent la fusion AGEFIPH / Pôle Emploi voulu par le gouvernement

    Le salon de la création d'entreprise Toulouse métropole creactiv 2013 -- Illustration  8b5eaDans un communiqué commun, six associations comme la FNATH, APF France Handicap ou encore l’UNAPEI ou le CFPSAA, ont dénoncé la remise en cause de la capacité d’accompagnement vers l’emploi des personnes en situation de handicap. La raison ? La décision du Ministère du Travail à la suite de la réforme de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés, de l’absorption partielle de l'AGEFIPH, par Pôle emploi. Une solution inacceptable et qui n’avait pas fait l’objet d’une concertation lors de la refondation de l’offre de service pour l’emploi des personnes en situation de handicap.

  • StéphanIe MÉRIGOUX, une femme en situation de handicap à la recherche d’emploi, mais à la vision courageuse .

    stéphanie mérigoux non voyante a la recherche demploi a droite le logo de la sepeh 2018 c5484À l’occasion de la semaine pour l’emploi (19 au 25 novembre), F.H.I. est allé à la rencontre de trois personnes handicapées pour aborder le sujet de leurs difficultés d’embauche. En effet, dans un univers professionnel tourné vers la productivité et la rentabilité, l’uniformité créée des postes standards figés, avec des transformations qu’on imagine impossibles ou coûteuses. Dès lors, la différence n’est plus un atout ou un enrichissement, mais elle devient au contraire un vecteur de discrimination et d’exclusion.La première personne à avoir été interviewée StéphanIe MÉRIGOUX, est déficiente visuelle, voici ce qu’elle nous révèle de sa situation professionnelle.