Contenu principal

Message d'alerte

Aidants familiaux

  • la nécessité de créer un statut officiel pour les aidants familiauxÀ l’ occasion de la Journée nationale des Aidants qui a lieu demain, Adhap Services dévoile les résultats d’une enquête menée en partenariat avec l’IFOP sur « le rôle des aidants familiaux vu par les Français ».Zoom sur les grands enseignements de ce sondage inédit mis en place au cours du mois de septembre 2017 ! Un résultat qui selon nos sources pourrait avoir été entendue par la ministre de la solidarité et devrait annoncé notamment l'importance de la reconnaissance dans société des aidants familiaux. Une reconnaissance depuis longtemps par les associations et aidants mais pour lequel celle-ci tarde a venir...

  • Sam karmann acteur et réalisateur lors de louverture de ledition 2018 du festival regard croisé f0cd2L'acteur et réalisateur Sam KARMANN, a rédigé cette tribune pour sensibiliser au handicap. Dans un texte cosigné par Luc LEPRETRE et Catherine WIMPHEN (association L'Hippocampe et festival Regards Croisés), il affirme que tout le monde sera, à un moment de sa vie, confronté directement ou indirectement au handicap. Il juge la politique du gouvernement d'Édouard PHILIPPE en la matière et dénonce les conditions de vie des personnes handicapées face à « l’obsession de la rentabilité à court terme ».

  • Un aidant a domicile tendant la main a une personne en perte d autonomie b8987Le Journal officiel a publié le 23 mai dernier les quatre articles de la loi LOI n° 2019-485 visant à favoriser la reconnaissance des proches aidants. Avec la création d’un congé de proche aidant mais qui ne sera pas indemnisé, contrairement à ce que prévoyait la proposition initiale. Des mesures destinées à faciliter la conciliation entre la vie professionnelle et la vie personnelle des salariés proches aidants doivent faire l’objet des négociations de branches. Un abondement spécifique du compte personnel de formation peut être prévu pour les salariés proches aidants (en application d’un accord d’entreprise ou de branche) Ou encore dans son article 4 la création d’un dossier médical partagé de la personne aidée comporte des informations sur le proche aidant. Des mesures qui entrerons officiellement en vigueur a partir du 23 novembre 2019.

  • Affiche la 9e edition de la journee nationale aidants sur le thematique de la sante organise par le Collectif Je tAideLes aidants ont fait le choix de la santé comme thématique pour cette nouvelle édition de la journée nationale des Aidants qui aura lieu demain 6 octobre. Et pour cause un aidant sur deux déclare souffrir de stress, d’anxiété, de surmenage ou douleurs articulaires et même de troubles musculosquelettiques. Une aide quotidienne à un proche qui a des conséquences sur la santé de l’aidant et qui reste malgré cela pour les gouvernements successifs une préoccupation secondaire. Un aide mal valorisé à peine 3€ de l’heure et qui pourtant permet à l’État économise plusieurs milliards chaque année.

  • Marie Anne MONTCHAMP Presidente du CNSAMardi 4 décembre, le Conseil de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) a défini les grands axes de sa contribution à la concertation Autonomie et Grand âge fin janvier. Lors de cette séance, les membres ont également voté le budget 2019 de la Caisse et ont pris acte de celui de la sécurité sociale. Un budget 2019 en hausse de + 0.89 %. Une hausse que certaines associations jugent comme insuffisante.

  • Dépendance personne âgée avec a ses coté une employé au sein EHPAH. Au lendemain de la journée nationale des aidants, et a la veille d’un reportage diffusé sur Pièce a conviction qui s’intéresse aux maisons de retraite « les secrets d’un gros business ». Les EHPAH continuent à faire parler d’eux avec des grèves a répétition qui ne cessent de prendre de l’ampleur et ceux concernant les conditions de travail des soignants d’établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. Un an après le constat confirmé par une étude de la DREES en 2016, celle-ci se confirme pour la mission de l’Assemblée nationale qui vient de rendre ces conclusions « la tension reste réelle ».

  • Aide la personnes âgées et ou handicapées les associations inquiète du PLFSSLe gouvernement va-t-il donc finalement imposer les efforts demandés par l’ancien gouvernement à destination des professionnels du secteur de l’aide à domicile et auquel il aura renoncé ? C’est que souhaite la Fédération des Prestataires de Santé à Domicile (PSAD) et son président Charles-Henri des VILLETTES, à la suite des mesures envisagées, par le gouvernement, au titre des articles 40 et 41 du PLFSS pour 2018. Une inquiétude fondée essentiellement sur l’article 41 qui prévoit « Une clause de régulation de la dépense très proche de celle d’ores et déjà employée pour le médicament : une régulation par le taux », selon Charles-Henri des Villettes.

  • La nouvelle présidente du CNSA Marie-Anne MONTCHAMP, et sa nouvelle directrice Anne BURSTINSecrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale de 2010 à 2012 elle avait notamment porté comme Secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées la loi du 11 février 2005. Marie-Anne MONTCHAMP a été élue hier à la présidence de la CNSA à l’occasion d’un conseil extraordinaire. Une femme d’expérience qui se voie récompensé également pour son soutien a Emmunel MACRON qui l’avait désigné pour siéger au sein du conseil de la CNSA comme personnalité qualifiée, aux côtés de Philippe de NORMANDIE et du philosophe et écrivain autiste, Josef SCHOVANEC, par arrêté du 18 octobre 2017.

  • Creation de six pole autonomie dans le departement des Yvelines

    Selon les premiers résultats de l’enquête CARE(Capacités, Aides et Ressources des Seniors) « ménages », 4 % à 10 % des personnes âgées de 60 ans ou plus vivant à domicile sont dépendantes au sens du groupe iso-ressources (GIR), selon que l’on retienne une définition restreinte ou large. Un chiffre qui varie aussi de 3 % estimées dépendantes au sens de l’indicateur de Katz ou de Colvez. trois mesures renvoient à différentes facettes de la dépendance et seules 15 % des personnes dépendantes au sens de l’une de ces mesures le sont au titre des trois.

  • Auxiliaire de vie s occupant dune personne agee dépendante à son domicileDans le cadre d’une convention de partenariat l’Anact, la FEPEM a construit en collaboration avec plusieurs organismes de la région Occitanie une démarche régionale expérimentale de sensibilisation à la prévention des risques professionnels à destination des des 128 000 particuliers séniors particuliers employeurs, et 100 000 salariés à domicile et aux aidants familiaux de la région* (assistants de vie et employés familiaux). Parmi les partenaires a cette démarche la DIRECCTE Occitanie, l’Aract Occitanie, l’IRCEM, IPERIA l’institut, le Réseau Particulier Emploi.