Contenu principal

Message d'alerte

AVC

  • Ce que vous devriez savoir sur lAVC leclairage dun neurologue du CHU de LimogesDeuxième cause mortalité dans le monde, elle représente aussi la deuxième cause d’incapacité, plus de 80 millions vivent avec les séquelles de l'AVC auxquelles survivant sur quatre subira une récidive. Plus 13.7 millions de personnes sont ainsi concernées chaque année et 5 millions en décèdent. Des chiffres auxquels la France n’échappe pas, avec 140 000 nouveaux cas chaque année pour 30 000 décès. L’occasion pour cette journée mondiale, pour la Société Française Neuro-Vasculaire (SFNV), auquel participe l'association France AVC, c'est d’alerter la population à travers une nouvelle campagne de sensibilisation du grand public. Objectif de rappeler que l’AVC est l’affaire de tous : enfants, jeunes, adultes, hommes, femmes, séniors, tout le monde peut être confronté à cette maladie un jour. La SFNV lance ainsi un message fort à la population : « L’AVC, nous sommes tous concernés ! ».

  • Des joueurs de rugby lors dun math sur un terrain de sport 2437eDans beaucoup de régions rurales le rugby restent le sport le plus appréciées, tant par les joueurs professionnelles ou amateurs que par les supporters. Ub sport qui si comme tous il toujours une part de risques, a connu depuis ces dernières années une séries d’accident dramatique, faisant de plus en plus de blessés et de morts chez les jeunes. Des situations « La gravité des accidents de rugby augmentent mais pas les garanties des contrats d’assurances. Pourquoi les joueurs de rugby ne pourraient-ils pas prétendre à une juste indemnisation de leurs préjudices ? », s’interroge Maître PREVEL.

  • Natacha age aujourdhui de 32 ans victime dun AVC a 21 ansDécouvrez l'histoire de Natacha touchée par un grave accident vasculaire cérébral (AVC) à l'âge de 21 ans. Après un douloureux parcours de onze ans, elle revient aujourd’hui enfin apaisée et souhaite partager son histoire afin que tous puissent mieux comprendre et aborder les conséquences d’un AVC. Si celui-ci ne représente moins de 1 % chez les jeunes de moins de 35 ans les drogues sont l’un des facteurs de risque qui progresse, et les femmes sont aujourd’hui plus concernées par les AVC que les hommes. Retour sur un parcours rempli d’émotion.