Contenu principal

Message d'alerte

Aveugles

  • Arthur malvoyant et Loya son chien guide une veritable boussole et acteur de son independanceAlors qu’a lieu que devait avoir aujourd’hui le 2e Comité interministériel du handicap et que le gouvernement a annoncé son report à une date ultérieure. L’expérience du jeune Arthur AUMOITE montre combien notre société et loin d’avoir pris fait et cause pour l’inclusivité de tous. Elle met aussi en avant le manque d’entrain de ce gouvernement et de sa secrétaire d’État sur des sujets aussi importants que la discrimination. Alors que celle-ci avait promis de rencontrer les enseignes de supermarché à la rentrée pour faire respecter la loi pour les chiens guide ou d’assistance.

  • Patrick le frère jumeau Pascal non voyant et tous deux victime de cette agression le 16 juin à paris 645afLes faits prouve combien l’incivilité des personnes en situation de handicap restent un facteur quotidien pour celle-ci et notamment les déficients visuels pour lequel les trottoirs ou les passage piétons sont loin d’être des sanctuaires. Des faits banals mais qui ne sont le pas comme le prouve la condamnation ce 16 juillet par le tribunal correctionnel de Paris qui a condamnée un automobiliste pour avoir refusé la priorité et agressé un aveugle Pascal et son frère jumeau Patrick qui assuré le rôle d’accompagnant.

  • Christine expulse pour la deuxieme fois dun magasin avec son chien dassitanceAprès une expérience vécue, il y a un plus d’un mois au Lidl, le 3 septembre dernier, Christine une femme disposant d’un chien d’assistance aux couleurs de l’association HandI’Chiens, s’est vu refuser l’accès par l’enseigne Primark du centre commercial Évry 2. Une situation qui rappelle, celle vécue il y a moins de deux semaines par Arthur, un jeune parisien aveugle et son chien-guide. La secrétaire d’État Sophie CLUZEL qui s’était alors engagée à rappeler a l’ordre les commerces de leurs obligations à respecter l'article 88 de la loi 30 juillet 1987.

  • Distributeur de billets dans le hall de la gare SNCF de Lorient 14f0aVoila une fois de plus si besoin en était comment cette nouvelle affaire prouve combien la discrimination dans les transports en commun et notamment au sein de la SNCF reste présente et ceux la quelques semaines après celle vécu par le Président de la Fédération des aveugles de France. Une discrimination qu’a vécu un ancien prête Lucien CONVERSET, âgé de 82 ans, malvoyant a la suite d’une maladie depuis 2012 et condamner à payer une amende de 100 € pour ne pas avoir put acheter son billet de train faute de guichet en gare et de distributeur de billet accessible.