Contenu principal

Message d'alerte

budget

  • Affiche de l'opération Allo Impôt Stop au casse tête organisée l'ordre des experts comptable et ces délégations régionaleC’est une des obligations à laquelle tous les Français doivent répondre et cela quelles que soient leurs situations. Si pour certains peuvent s’avérer peu compliquées notamment par l’absence de revenus, restent que les subtilités du droit fiscal nous obligent à certaines prudences notamment par les particularités liées au handicap. Une aide à laquelle ces experts seront là pour vous aider et répondre à vos questions du 17 au 25 mai prochain. Une année stratégique alors qu’à compté du 1er janvier 2019 commencera le prélèvement a la source.

  • Le senateur Philippe MOUILLER presentant a Mme Sophie CLUZEL le rapport sur le financement du handicapÀ l’issue d’un cycle d’auditions de près de 10 mois, M. Philippe MOUILLER, rapporteur du groupe de travail sénatorial sur le financement de l’accompagnement du handicap, a présenté à la commission des affaires sociales du Sénat les conclusions de son rapport en présence de la Secrétaire d’État Sophie CLUZEL. Structures médico-sociales, assistance à domicile ou aides à l'achat de fauteuils, le rapport pointant du doigt a la fois la rigidité de l’offre actuelle et formulant une quarantaine de propositions afin de mieux répondre aux orientations nécessaires pour la mise en œuvre d’une société plus inclusive.

  • Un homme travaillant dans une Entreprise Adapté "Bretagne Atelier"Après la saisie et la plainte déposée par le collectif UrgenceHandicap contre l’État devant l’Europe pour violation des droits des personnes handicapées. Trois associations appartenant à ce collectif, APF France Handicap, l’UNAPEI et la Fédération des aveugles de France ont engagé un recours contre un arrêté publié en avril qui limite les aides apportées à ces entreprises qui emploient des personnes handicapées. Les associations qui avaient déjà dénoncé, fin 2017, l’annonce de la réduction de leurs financements poursuivent leur mobilisation contre cet arrêté, publié en avril, susceptible selon elle de « fragiliser plus de 40% des entreprises adaptées ». La loi de finances 2018 a réduit leurs financements à hauteur de 8M€.