Contenu principal

Message d'alerte

Conseils départementaux

  • Lundi de pentecôte Journée de solidarité : Et vous vous bossez aujourd’hui ?Mise en place après la canicule de 2003 qui avait fait 15 000 morts, cette journée de solidarité pour les salariés de travail non rémunéré et destinées à financer la prise en charge des personnes âgées et handicapées. Une journée qui n’a jamais véritablement fait l’unanimité tant à gauche qu’à droite, mais auquel les Français semblent avoir accepté. Modifié à plusieurs reprises notamment, en 2008, qui permet aux entreprises de fixer elle-même cette journée librement. Une journée qui, en 2017, avait rapporté selon CNSA près 2.37Mds€ en 2018, la somme devrait avoisiner 2,42Mds€. La mise en place d’une deuxième journée restant « une piste possible » pour Emmanuel MACRON.

  • La vice-présidente de l'aude en charge du handicap SANDRAGNE HélèneComme à Brest lors de l’organisation du Forum sur l’emploi ou la ministre avait promis d’y assister avant de soi-disant renoncer, mais aussi comme lors de sa visite a Toulouse Sophie CLUZEL il semble difficile pour les élus ou associations de rencontrer celle-ci. Une expérience vécue par Hélène SANDRAGNE en charge du handicap dans le département de l’Aude et dont la secrétaire d’État à refusé le 22 juin dernier à l’occasion de sa venue à Narbonne de rencontrer celle-ci. Hélène SANDRAGNE qui a donc décidé d’écrire une lettre à la secrétaire d’État, pour préciser la position du Département sur la situation des personnes en situation de handicap.

  • Nouvelle page d'acceuil du site Paris Handicap en collaboration avec la MDPH et les associations notammentLancé au début du mois de juillet 2018, le nouveau site de la MDPH se propose ainsi des informations sur les aides et prestations, les services de proximité, les actions menées au niveau local, les associations qui œuvrent en faveur des personnes en situation de handicap…Une nécessité pour la capitale qui faisait partie en juin dernier dans sept départements-pilotes, pour le déploiement des nouveaux systèmes d'information et l’uniformisation de la gestion des dossiers. La MDPH qui suivait fin 2016 près de 154 000 personnes soit près de 7 % de la population de Paris.