Contenu principal

Message d'alerte

Convention

  • Cérémonie douverture de la conférence de vienne contre les armes explosives en zones peuplées 1er octobre 2019 5c05aLes 1er et 2 octobre, s’est tenue la Conférence de Vienne destinée à poser les bases d’une déclaration politique contre l’usage des armes explosives dans les zones peuplées. Au terme de 5 ans de combat, Handicap International salue la mobilisation et la présence de 133 Etats. Parmi eux, la France, très attendue, s’est dite pour la première fois « favorable à travailler à une déclaration politique » et à rejoindre les États mobilisés pour stopper ces pratiques. Les 6 prochains mois d’ici à la Conférence de Dublin seront décisifs pour aboutir à un texte. Aujourd’hui dans le monde, elles représentent toujours 90% des victimes de bombardements dans les zones urbaines.

  • Livre Blanc L inclusion du handicap et l’accessibilité numériqueAlors que les technologies de l’information et de la communication ont véritablement provoqué un bouleversement dans l’approche au savoir mais pas seulement. L’opérateur public de l’enseignement à distance, le CNED veut participer à ce bouleversement et souhaite « permettre à tous de garantir à chacun, quelle que soit sa situation, les moyens de sa réussite scolaire et professionnelle ». Parmi ces exigences pour garantir celle-ci comme possible, celle prise en compte de l’accessibilité numérique mais aussi « une exigence éthique pour l’établissement ».

  • Alors que le secteur de la santé comme les urgences mais pas seulement connaissent actuellement une forte mobilisation la fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne (FEHAP) et la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS) ont annoncé la signature d’une convention de partenariat. Une convention qui selon Marie-Sophie DESAULLE, Présidente de la FEHAP, et Louis GALLOIS, Président de la Fédération des acteurs de la solidarité, a pour vocation à apporter des solutions pour répondre aux besoins fondamentaux des personnes fragilisées et à leur volonté de participer pleinement à la vie sociale et citoyenne du pays.

  • la directrice adjointe du fiphfp Hélène Berenguier et le président de l'université de Picardie jules Verne Mohammed Benlahsen à la signature de la conventionA la veille de la présentation du bilan que donnera le FIPHFP en charge de la gestion des fonds pour l’emploi des personnes handicapées dans la fonction publique, l’université Picardie Jules Verne vient de signer sa première convention triennale (2018-2020) en faveur de l’insertion professionnelle et du maintien dans l’emploi des agents en situation de handicap. Un choix encore trop peu présent au sein des universités dont le FIPHFP avait été la victime involontaire, pour lequel le gouvernement de Manuel VALLS avait à l’origine d’un détournement de fonds de 50 M€ pour financer la sécurité des universités. Un choix qui intervient alors que l’Éducation nationale qui bénéficie d’une dérogation l’exonérant de la cotisation jusqu’en 2025, prendra fin en 2020.

  • Signature convention entre Marc DESJARDINS et Alain CLAEYSCe vendredi 29 juin 2018, Marc DESJARDINS Directeur du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) et Alain CLAEYS, Président de la Communauté urbaine de Grand Poitiers et Maire de Poitiers, on signe leur troisième convention triennale en faveur de l’insertion professionnelle et du maintien dans l’emploi des agents en situation de handicap. Un partenariat pour structurer une politique handicap ambitieuse sur les trois prochaines années, L’objectif étant aussi de maintenir un taux d’emploi direct de 7,03 % de BOE d’ici à 2020.

  • Le groupe Up renforce son engagement en faveur des personnes en situation de handicapAprès la mise en place d’un accord sur la représentation du personnel en octobre 2016, le groupe Up vient de signer en France un premier accord d'entreprise pour faciliter l'emploi des personnes handicapées. Un nouvel accord de trois ans qui sera valable jusqu’en 2019 et prend le relais de la convention AGEFIPH arrivée à son terme. Après un changement un nom le groupe Up (ex-Groupe Chèque Déjeuner) aura ainsi atteint tant bien que mal un taux de moins de 2.8 % espérant atteindre le taux de 4 % d’ici la fin de l’accord. Un taux légal de 6 % ne compte atteindre en poursuivant cette politique que d’ici 2022.