Contenu principal

Message d'alerte

Déléguée interministérielle au handicap

  • Le premier ministre edouard philippe et sophie cluzel lors du premier comite intermisteriel du handicap le 20 septembre 2017Initialement prévus pour le 9 octobre dernier puis, finalement annulé pour cause de remaniement ministériel, le 2e Comité interministériel du handicap se réunira finalement le jeudi 25 octobre 2018 au matin autour d'Édouard Philippe et de Sophie CLUZEL maintenu dans ces fonctions de Secrétaire d’État en charge du handicap. Un comité qui devrait se réduire une fois de plus a rendez-vous d’annonce, avec selon la Secrétaire d’État Sophie CLUZEL sous l’angle « la simplification et l'amélioration de la vie des personnes handicapées » notamment dans le domaine de l’emploi et des démarches administratives mais aussi de l’école.

  • Le premier ministre edouard philippe et sophie cluzel lors du premier comite intermisteriel du handicap le 20 septembre 2017Le cabinet de la Secrétaire d’État en charge du handicap Sophie CLUZEL, a fait savoir en fin journée la décision du report du comité interministériel prévu ce 9 octobre en raison « remaniement gouvernementale imminent souhaités par le chef de l’État ». Faut-il voir la possibilité que Mme Sophie CLUZEL actuelle Secrétaire d’État en charge du handicap pourrait être gentiment remerciée. Pas impossible mais peu probable elle fait en effet partie des rares provenant de la société civile. Conséquence néanmoins fâcheuse a l’heure ou le handicap largement déconsidéré et que la promesse du chef de l’État d’en faire « l’une des priorités de son quinquennat » et loin de satisfaire les associations représentatives du handicap.

  • La secrétaire d'Etat en charge du handicap le 3 mai a l'ambassade de France au Royaume UnisIls seront aux finales 29 ministres et des secrétaires d’État à l’image de Sophie CLUZEL en charge du handicap qui se rendra ce 17 à Asnières en Île-de-France, à la rencontre des Français, pour une expliqué la politique du gouvernement. Une opération baptisée, « les rencontres du gouvernement », qui semble-t-il risquée, face à une agitation sociale et de la confirmation de l’accord de toutes les organisations pour la manifestation du 26 mai prochain.