Contenu principal

Message d'alerte

élèves handicapés

  • Un jeune garçon accompagné de son Accompagnante en vie scolaireA la veille de la rentrée scolaire, Luc GATEAU président de l'Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis (UNAPEI) dénonce le manque de moyens humains et financiers pour permettre aux enfants handicapés d'être effectivement scolarisés. Luc GATEAU président de l’Unapei, espère une fois de plus l’amélioration de l'accueil des enfants handicapés dans le milieu scolaire. Une tribune libre sous forme de lettre ouverte adressé aux députés et sénateurs.

  • 2018.10.22.Lancement de la concertation Ensemble pour une École Comme ils l’avaient annoncée lors du rejet de la proposition de loi du député Alain PRADIE (LR) le 11 octobre dernier, Sophie CLUZEL et Jean-Michel BLANQUER ont ouvert, lundi 22 octobre, la concertation nationale pour l’accueil des enfants souffrant de handicap à l’école. Le gouvernement qui après sa présentation en juillet dernier de son plan n’aura même pas été capable de réduire les dégâts pour des milliers d’élèves toujours sans solution. Des parents contraignent à attendre la rentrée 2019 voire 2020 pour une prétendue, reforment complète du système d’éducation a destination des élèves handicapés. Les associations elles restent très prudentes face à de telles promesses !

  • Presentation du Paln Ensemble pour lEcole inclusiveDes délais d’attribution d’un accompagnant trop longs, des enseignants démunis et une scolarité discontinue pour les élèves, sont les principaux défis auxquels le gouvernement doit faire face sur la scolarisation des enfants handicapés. Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel BLANQUER, à côté de Sophie CLUZEL ont présenté les grands axes de travail du projet « ensemble pour l'école inclusive », permettant à « tous les élèves de suivre une scolarité normale ». Parmi celles-ci la création de 10 900 postes AESH, désignés comme des emplois "robustes" et non d'emplois aidés a-t-il précisé pour atteindre environ 42 900 postes. Un plan pour lequel les associations comme l’APAJH exprime des doutent entre les annonces et la réalité !

  • la jeune Estelle a gauche et le président de la république Emmanuel macron 3bce2Lors du débat réunissant près de 1000 jeunes à grand débat national organisé Étang-sur-Arroux, en Saône-et-Loire, une jeune femme Estelle FERRANDES Autiste Asperger de 23 ans a interpellé le président Emmanuel MACRON. Une prise de parole qui aura servi de fer de lance avec d’autres jeunes comme Clément atteint de dyslexie sur leurs difficultés d’accès a l’emploi. Le Président qui aura fait une forme de mea-culpa concernant sa promesse de faire du handicap la priorité de son quinquennat. Une fois de plus on peut certainement reconnaitre une forme de franc parler, cependant on regrette des questions connues d’avances et travaillées avec les proviseurs. A-t-il convaincu ces jeunes ? rien n’est moins sûr !

  • lancement de la 6e edition par lAFM Telethon de lopération 1000 Chercheurs dans les écolesA l’approche du Téléthon qui aura lieu cette année du 7 et 8 décembre prochain, l’AFM renouvelle son opération en partenariat avec l’APBG pour sensibiliser les élèves de la 3e à la terminale aux avancées récentes de la génétique et permettre aux élèves d'échanger avec un scientifique. Et pourquoi pas en éclairant ces derniers aux enjeux de la recherche de susciter des vocations. Une opération qui aura lieu du 5 au 30 novembre pour lequel les établissements souhaitant y participer son invité a s’inscrire.

  • Le Chef de lEtat lors de la presentation de la Strategie de prevention et de lutte contre la pauvrete le 13 septembre 2018L’APAJH et son président qui a tenu une conférence de presse le 6 septembre dernier aura été le premier parmi les associations représentant les personnes handicapées à réagir, sur la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté présentée ce 13 septembre par le président de la république Emmanuel MACRON. Une réaction qui laisse entrevoir celle des autres faces a un constat pour les personnes handicapées dont plus d’un million de bénéficiaire de l’AAH vivent toujours en dessous du seuil de pauvreté.

  • Quelques uns des membres du collectif sur la place Edouard HERRIOT sous les fenêtres des députés à paris 51418Aujourd’hui en fin de journée plusieurs centaines de personnes composées du collectif « Jeunes sourds/jeunes aveugles : Pour l’Égalité des chances ! », constitué de syndicats des Instituts nationaux et d’établissements spécialisés pour jeunes sourds et jeunes aveugles, de l’association de parents, de professionnels. Un cri de colère place Édouard HERRIOT sous les fenêtres des députés à Paris, pour protester contre les aux réformes imposées à marche forcée dans ce secteur. Alors que les « conditions d’un accueil de qualité à l’Éducation nationale ne sont pas remplies » selon ces syndicats. « Aujourd’hui, on démantèle plus qu’on ne construit et ce sont les jeunes qui en paient le prix » insistent t-ils.

  • visite du ministre de léducation nationale j.m blanquer dans la ville de nice e4834Le ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse a présenté au comité technique ministériel de l’Éducation nationale (CTMEN), réuni le 19 décembre 2018, la répartition par académie des emplois de l’enseignement scolaire public prévus en loi de finances pour la rentrée scolaire 2019. Concernant notamment les Accompagnants des Élevés en Situation de Handicaps (AESH) Jean-Michel BLANQUER a confirmé le financement de 4500 postes. Un nombre largement insuffisant selon les associations.

  • le sénateur Philippe mouiller des deux sèvres lors des questions dactualité au gouvernement fa9ecA l’occasion des questions d’actualité au Sénat le Sénateur Phillippe MOUILLER des Deux-Sèvres (LR) est revenu sur les nombreuses inquiétudes subsistent chez les acteurs et les familles concernant les réformes dans le domaine du handicap et ceux notamment dans le domaine de l'école et l'entreprise. Le Sénateur s’interrogeant six mois après la la promulgation de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, dont l'ambition était, notamment, de garantir un parcours professionnel plus fluide aux personnes handicapées sur la réalité de son impact et notamment sur la refonte de l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés. Une inquiétude dont le Sénateur est également revenu sur la politique annoncée de « l’école inclusive », regrettant de nombreuse par d’ombre….

  • La petite Eloise avec une educatrice dans une creche ou sa mere sest battu pour obtenir une placeHier 2 octobre, le conseil d'administration de la Caisse nationale des Allocations familiales a adopté les modalités de mise en œuvre des bonus prévus dans la Convention d'objectifs et de gestion de la branche Famille 2018-2022 afin de favoriser l'accueil des enfants en situation de handicap et en situation de pauvreté. L’accueil des enfants en situation de handicap ou de pauvreté dans les établissements d’accueil du jeune enfant (EAJE) est une priorité de la nouvelle COG de la branche Famille de la Sécurité sociale. Afin de compenser les surcoûts observés pour les établissements d’accueil du jeune enfant qui accueillent des enfants en situation de handicap,

  • Une AVS en classe accompagnant un enfant en situation de handicap dans une ecole a VatelotComme c’est le cas régulièrement des parents, sont contraints à mobiliser et faire prendre conscience aux français, mais surtout au politique de la situation dramatique dans lequel il se trouve face a l’impossibilité pour leurs enfants de bénéficier d’un droit pourtant reconnu a tous les enfants celui de bénéficier d’une scolarité. Si selon Secrétaire d’État Sophie CLUZEL et le Ministre de l’Éducation nationale tout va bien, il y a pourtant urgence à agir comme l’affirmait il y a quelques jours le député Aurélien PRADIE dans une proposition de loi rejeté par la majorité. C’est cette situation que vit actuellement la petite Louka et j'ai trois ans et demi qui ne dispose toujours pas d’une AESH ou AVS qui a lancé une pétition qui atteint 45 257

  • Odile MAURIN presidente de lassociation Handi Social Une femme de tous les combatsAprès la commission mixte paritaire du 21 septembre 2018, les députés, puis les sénateurs ont voté la version définitive de la loi sur l’Évolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique (ELAN), et son article 18 (devenu 64). Celui-ci va diviser par 5 la production de logements neufs accessibles. Un sujet sur lequel nous avons interrogé Odile MAURIN, militante de la première heure, Présidente de l’association Handi-Social. Ces dernières semaines, elle n’a eu de cesse mobiliser les troupes contre ce projet de loi. Dans cette interview elle nous donne son point de vue sur cette dernière décision, ainsi que sur d’autres sujets d’actualité liés au handicap.

     

  • Un enfants autiste avec une AVS dans une ecole pilote de ParisAlors que s'ouvre, ce jeudi 18 octobre, la Conférence internationale sur l'Éducation inclusive, le Dr Patrick LANDMAN, Président de l'Association « Autisme Espoir Vers l'École » a engagé un manifeste soutenu par déjà plus d'un millier de signataires (enseignants, parents ou famille d'enfants autistes, éducateurs, psychologues, aidants), Un manifestes dont le président appel aussi tous ceux qui veulent le signer a le faire sur le site de l'association. Un dont l’objectif et d’alerte les pouvoirs publics sur les risques de l'inclusion scolaire précoce systématique des enfants TSA (Troubles du Spectre Autistique) sans mise à niveau développementale préalable.

  • Graphisme du sondage intitule scolarisation et handicap perception et attente des parentsA l’occasion de la rentrée 2018, le Président de la Fédération des APAJH, Jean-Louis GARCIA a présenté une les résultats d’une enquête, menée conjointement avec l’institut d’études Harris Interactive, intitulée : « Scolarisation et handicap : perception et attentes des parents ?(1) ».Enquête qui montre l’inquiétude pour cette nouvelle rentrée mais aussi le manque de confiance des parents face a la politique du gouvernement et ces nombreuses promesses. Tandis que 63 %, estime que cette responsabilité d’inclusion incombe à l’État, ils sont, 68% des parents estiment que la scolarité devient plus difficile pour les enfants handicapés, plus les élèves avancent en âge.

  • Affiche des réseaux sociaux de la campagne lance par l'UNAPEI Alors ? Et vous ? Etes-vous #AvecNous ?Loin d’être satisfaites des affirmations et des promesses de la Secrétaire d’État aux personnes handicapées ou encore du Plan présenté le 16 juillet dernier. L’Unapei qui après sa lettre ouverte adresse au député a travers la tribune libre signé sur notre journal par le Président de l’association, Luc GATEAU. En cette rentrée 2018, L'Unapei, représentent les personnes handicapées intellectuelles dénoncent le scandale de milliers d'enfants qui ne pourront pas aller à l’école. L’Unapei lance une campagne de sensibilisation sur les réseaux sociaux Alors ? Et vous ? Êtes-vous#AvecNous ? pour alerter l’opinion publique sur le scandale des oubliés de l’école.

  • le chef de letat emmanuel macron jean michel blanquer ministre de leducation nationale et sophie cluzel secrétaire detat aux personnes handicapés au collège jules renard en mayenne ce 3 septembre a loccasion de la rentrée scolaireTandis que le président de la République aura effectué la rentrée scolaire au collège Jean renard en Mayenne, en compagnie du ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel BLANQUER et de la secrétaire d’État aux personnes handicapées Sophie CLUZEL. Cette rentrée scolaire risque à nouveau de laisser plusieurs milliers d'élèves handicapés « sur le carreau ». Condamné une fois de plus à des listes d’attente interminable, comme le dénonce l’UNAPEI. Mais surtout condamné à attendre selon le ministre, 2022 pour une école réellement inclusive présentée dans son plan le 18 juillet dernier.

  • Un homme choisissant son abonnement sur une borne de la RATP 2bc97Instauré depuis le 1er juin 2018 les personnes âgées de plus de 65 ans ou en situation de handicap béneficie de la gratuité du Pass Paris du réseau RATP (Régie autonome des transports parisiens). Le Conseil de Paris a voté la gratuité des transports en commun pour les enfants de moins de 12 ans et pour les jeunes handicapés de moins de 20 ans, à partir du 1er septembre prochain.. Une gratuité annoncée en début d’année, via un remboursement, avec l’objectif selon Anne HIDALGO « de soutenir le pouvoir d’achat des familles et d’accélérer la transition écologie ». Des mesures d’aide aux transports dont le budget estimé à 15 M€.