Contenu principal

Message d'alerte

Emploi

  • Gérard BEAUVOIS Président du GEIQ Emploi & Handicap Hauts de FranceLe Président Gérard Beauvois, du GEIQ Emploi & Handicap Hauts de France lance appel dans cette tribune libre, tous « Les recruteurs du 21ème siècle doivent faire tomber les barrières entre candidats valides et handicapés. Pensons compétences et opportunités, avant de penser contrainte ! » En 18 ans, nous avons assisté à une meilleure considération des personnes handicapées au sein de la société et du monde de l’entreprise. Le récent succès médiatique des Jeux Paralympiques en témoigne. A l’échelle du GEIQ Emploi & Handicap Hauts-de-France, ce changement de regard est devenu réalité : nous ne sommes plus perçus comme des « militants engagés » ou des acteurs de la solidarité, mais comme des partenaires à part entière de l’entreprise, des experts du recrutement et des acteurs de l’emploi.

  • Couverture du 11e Barometre de la perception des discriminations dans l'emploi )© Défenseur des droits 2018Si à l’inverse des saisines faites auprès du défenseur des droits ou le handicap sont la deuxième de saisies, cela n’est pas le cas dans ce 11e baromètre sur la perception des discriminations dans l’emploi(1) publié chaque année par le Défenseur des droits en partenariat avec l’Organisation internationale du travail (OIT). Une perception qui demeure pourtant présente pour une personne sur quatre. Quelles soient de natures, sexistes, racistes, homophobes ou handiphobes ou liés à l’état de santé au travail.

  • Affiche 30eme anniversaire de l AGEFIPHCréé en 1987, à l’issue d’une large concertation avec les partenaires sociaux et les associations, le parlement adoptait une loi sur l’obligation d’emploi des personnes handicapées et créait l’Agefiph. L’association qui fête demain à Boulogne-Billancourt ces 30 ans d’existence. 30 ans plus tard, cette association en charge de collecter les contributions des entreprises privées de plus 20 salariés ne respectant pas le seuil de 6 %. Une mission qui faut-il le rappeler est d’apporter un soutien, une orientation une aide a la formation de l’inclusion dans l’emploi des salariés en situation de handicap.

  • Cap emploi nouvelles missions nouvelle identite visuelleMise en place en 2018 les organismes de placement spécialisés (OPS) aussi appelés « Cap emploi-Sameth ». C’est donc désormais un interlocuteur unique spécialisé qui pour cette raison va à partir d’octobre 2018 disposer d’une nouvelle identité. Celle-ci avec l’objectif selon la direction d’améliorer la lisibilité et la visibilité de ces organismes avec notamment un nouveau logo, facile à lire et repérable dans l’espace public.

  • DEKRA Industrial est le spécialiste dans la prévention des risques techniquesEn fort développement, la filiale française du géant européen de la prévention des risques DEKRA Industrial vient confirmé son ambitieux plan de recrutement pour 2018 dont plusieurs personnes en situation de handicap. après près de 700 à avoir rejoint l’entreprise en 2017. Pour accompagner sa croissance, celle-ci prévoit d’embaucher plus de 500 nouveaux salariés cette année, confirmant ainsi son dynamisme sur le marché de l’emploi. Un pari qu’il convient de relativiser puisque celle-ci n’arrive que péniblement a la moitié du taux légal.

  • Des apprentis de lecole hoteliere Mederic aux cotes de jeune en situation de handicap de lESAT Ã Gaillac dans les vignesPour leur semaine de rentrée, 13 apprentis de Médéric – l'école hôtelière de Paris, se sont rendus la semaine dernière dans le Tarn afin de participer aux vendanges aux côtés de jeunes en situation de handicap. Un déplacement qui avait lieu dans le cadre d'un nouveau partenariat entre l'école Médéric et l'ESAT (Établissement et Service d'Aide par le Travail) de Gaillac (81). Ils étaient accompagnés de leur formateur en sommellerie Christophe Husson et du responsable administratif Géry BEAREZ.

  • DuoDay 2017 dans Lot et Garonne ici dans un établissement médico-social a droite l'affiche DuoDay 2018Aujourd’hui, à quelques jours de la fête du Travail, alors que bon nombre des salariés seront dans la rue pour manifester leurs colères, contre la politique du gouvernement et du Président MACRON. La Secrétaire d’État Sophie CLUZEL participera au « #Duoday2018 » née dans Lot-et-Garonne en 2016 et qu’elle a décidé de déployer au niveau national. Objectif composer un binôme personne valide/handicapée dans toutes les entreprises, collectivités et associations de France pour une rencontre entre une personne valide et une personne handicapés. Pas certains que cela soit suffisant pour convaincre ou faire baisser le chômage ou la discrimination comme dans les métiers de la communication, de la culture ou des médias ou les embauches ne represente - 2 % dont 0.03 % au sein des médias.

  • Réunion du Comite Interministeriel du Handicap a Matignon en presence de Edouard PHILIPPEAprès avoir été repoussé, a causé d’un remaniement ministériel sans être celui-ci que l’on attendait. Édouard PHILIPPE aura réuni pour la 2e fois les ministres autour de lui autour de la question du handicap avec pour engagement « Gardons le cap, changeons le quotidien ». Annonçant à cette occasion une dizaine de mesures autour deux axes principaux le respect des droits et de la simplification administrative. Des mesures qui si pour certains sont nouvelle avait déjà été annoncé depuis plusieurs mois et qui majoritairement loin de satisfaire les associations. 

  • Lancement de la reforme sur l'emploi des personnes handicapées avec les organisations syndicats et patronalesAlors que le gouvernement termine actuellement la première phase des concertations sur la redéfinition et la simplification de l’obligation d’emploi dans le secteur public et privé en vue de réformer la politique de l’emploi des personnes handicapées lancer le 15 février dernier. La seconde qui vient de débuter et se terminera fin a elle pour sujet l’offre de service à destination des personnes handicapées et des employeurs, avant le vote de deux lois d’ici à l’été. Un collectif de grands patrons(1) vient de publier une serine de proposition. Des préjugés encore nombreux…

  • Tableau des salaires et nombre de poste a pourvoir pour les metiers sans diplome ou sans le BACSi cela ne reste bien évidemment qu'un baromètre, avec lequel la prudence doit être le maitre mot de ce résultat. Ce dernier n’en demeure pas moins intéressant tant sur la forme que sur le fond et cela y compris pour les travailleurs en situation de handicap, dont la grande majorité reste peu ou pas qualifiée. Pourtant, ce baromètre d’emploi réalisé pour l'agence d'intérim 100% online* Qapa.fr, met en évidence dix métiers dont les salaires sont compris entre .500€ et 1.700€ et dont plus de 142.000 postes sont actu.ellement à la recherche de candidats

  • Stage de Formation organise par le CDG de Loire Atlantique en partenariat avec Cap Emploi Sameth CNFPTPour la 4e fois depuis 2012, le Centre de gestion de Loire-Atlantique, en partenariat avec le Cap-Emploi-Sameth et le CNFPT, met en œuvre une formation en alternance à destination des demandeurs d’emploi en situation de handicap. Une nouvelle édition ou cette année, ce sont les métiers concernant les finances publiques et de la paie qui qui ont été retenues. Onze stagiaires sélectionnés qui ont débuté leurs formations depuis le 24 septembre et termineront ce parcours le 12 novembre prochain au Centre de gestion par une journée sur les techniques de recherche d’emploi, avec l’aide de Cap-Emploi.

  • Le siege de France Media Monde situe au 80 rue Camille Desmoulins à Issy les MoulineauxDans un communiqué aujourd’hui, vient d’annoncer avoir signé en septembre 2018, un premier accord en faveur de l’insertion professionnelle et de l’emploi des personnes en situation de handicap avec l’ensemble des organisations syndicales du groupe. Poursuivant affirme-t-elle dans « la continuité des actions déjà mises en œuvre en matière d’égalité des chances et de lutte contre toutes les discriminations ». Le Syndicat de Presse Handi-Presse Info qui se réjouit rappel tout de même l’emploi dans ce secteur de la « communication, médias et médias d’entreprise, représente moins de 2 % des offres d’emploi ».

  • Logo du salon Job pour tous avec en focus cette année et pendant trois semaine l’alternanceAlors que le gouvernement et sa secrétaire d’État présentera prochainement une réforme sur l’emploi des travailleurs handicapés, le chômage lui et c’est une certitude ne cesse de progresser et atteint aujourd’hui près de 23 %. Organisé par Hanploi CED et Cheops, le réseau national des caps Emploi-Sameth du 22 mai au 8 juin prochain, celle-ci lance la 2e edition du salon virtuel handicap et emploi sur le thème « Job pour tous & alternance » avec en 2018 un focus sur l’alternance. Avec l’objectif une fois de plus me diriez-vous de dynamiser l’emploi des travailleurs handicapés dans les régions. Un salon qui cette année se déroulera pour la première fois sur 3 semaines !

  • Page dacceuil de la Plateforme de la 3e Edition virtuel Job pour tous du 19 novembre au 7 decembre 2018La France compte aujourd'hui, plus de 500 000 personnes en situation de handicap inscrites à Pôle emploi et leur taux de chômage et plus de deux fois supérieures à la moyenne nationale soit 22 %. Un nombre de travailleurs handicapés inscrits à Pôle emploi qui augmente beaucoup plus vite (+4,2 % sur un an) que celui de l’ensemble des demandeurs d’emploi (+2,4 %). Des demandeurs d’emploi handicapés inscrits en moyenne depuis 801 jours à Pôle emploi. Une progression du chômage qui se poursuit alors le gouvernement a engagé une réforme sur l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés, afin d'améliorer le taux d'emploi des personnes en situation de handicap. Une réforme qui ne convient ni les associations et encore moins les syndicats.

  • Manifestation du collectif Ni Pauvre Ni Soumis a Toulouse en 2010 exprimant leurs ras bol face a la pauvreté des personnes en situation de handicapLe 13 septembre dernier, Emmanuel MACRON a officiellement "déclaré la guerre", en présentant son plan voué à limiter, voire à éradiquer la précarité. Il a clamé haut et fort, vouloir "lancer un combat neuf"... pour "ne plus oublier personne". Cette révélation, après avoir été dépeint comme "le président des riches", a peut-être pour but de donner corps à son souhait de renouer avec le reste des Français. Il est apparu ce jour comme un éventuel « président des pauvres ». Et pour ce qui concerne les classes moyennes ? Chaque chose en son temps...

  • Partie supérieur de l_affiche de la troisième édition des DuoDay lance au niveau national a l_initiative de Sophie CLUZELÀ dix jours de la 3e édition de la journée DuoDay qui aura lieu le 26 avril 2018, Cap emploi-Samteh vient de lancer un appel à la mobilisation de tous comme « l’un des leviers d’action de cette société inclusive dont nous sommes les artisans doit être l’emploi, véritable vecteur d’inclusion sociale », pour combattre un chômage qui atteint plus de 23.5 %, dont un quart des entreprises ne respectant toujours le taux légal de 6 %. Une journée reprise au niveau national à l’initiative de la Secrétaire d’État Sophie CLUZEL en charge des personnes handicapées, dont le Président de la République a dit vouloir « érigé l’inclusion des personnes en situation de handicap dans notre société comme priorité du quinquennat ».

  • Jean Christophe COMBE Directeur de la Croix Rouge française depuis octobre 2016Directeur général de la Croix Rouge Française, Jean-Christophe COMBE, occupe ce poste depuis octobre 2016, aujourd’hui ce dernier a accueilli un jeune homme Martin dyslexique, parmi près de 150 Duos réalisés dans le cadre de l’opération DUODAY par l’association. Une opération que la Secrétaire d’État Sophie CLUZEL a souhaité déployer au niveau national. Une rencontre dont Jean-Christophe COMBE diplômée de l’IEP de Paris en 2005 qui aura été avant de rejoindre la Croix rouge en 2011 conseiller technique, au Sénat en 2003, et d’exercer différents postes auprès d’élus, estime que « Certaines rencontres peuvent même changer une vie ». A 37 ans, Jean-Christophe COMBE, dirige la Croix-Rouge française qui compte aujourd’hui près de 600 établissements, 18 000 salariés et 59 000 bénévoles.

  • Signature convention Cap vers l'entreprise inclusive 2018 2022 entre trois associations et le gouvernement La Ministre du Travail Muriel PÉNICAUD, et Sophie CLUZEL, Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, ont signé l’engagement national "Cap vers l’entreprise inclusive 2018-2022" avec l’union nationale des entreprises adaptées (UNEA), l’APF France handicap et l’UNAPEI. Un accord qui met fin a une concertation lancée en a l'automne dernier et qui selon les associations « permet d'aboutir aujourd'hui à un engagement fort en vue de développer l'emploi des personnes en situation de handicap dans les entreprises adaptées ». Un avis que ne partage pas toutes les associations comme l’APAJH qui a refusé de signer cet accord.

  • Adda ABDELLI et Kristoff FLUDER comédien et humoriste présent a les Lyon pour la journée DuoDays auquel participe lADAPTL'association ADAPT, organisatrice de la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapé, a décidé semble-t-il de ne pas loupé le train en marche de cette immense campagne. Reste la question campagne de communication ou véritable instrument à l’emploi ? Une journée à laquelle l’ADAPT organisera partout en France plus de 150 duos constitués de personnes en situation de handicap et de salariés volontaires. L’occasion aussi pour l’association de présenté à Lyon la cinquième soirée gratuite « Ouverture de Champ », autour de l’image et l’humour pour sensibiliser le grand public. Une façon peut être de nous faire oublier la réalité, celle d’un chômage qui ne baisse pas !

  • Presentation bilan 2013 de lAGEFIPH et du taux de recrutementAlors qu'une campagne sur les chaine de la TNT bat son plein, la présidente Odile MENNETEAU, vient de présenter le bilan 2013 de l'AGEFIPH traduisent l'engagement des entreprises à travers l'emploi direct de travailleurs handicapés et le recours à la sous-traitance. Des résultats jugés encourageants en 2013 qui traduise selon les responsables l'engagement des entreprises à travers l'emploi direct de travailleurs handicapés et le recours à la sous-traitance qu'il soient par les entreprises adaptés ou protégées. Un bilan qui reste difficile a soutenir alors que le chômage ne cesse de progressé !