Contenu principal

Message d'alerte

Fédération associative

  • L'association française ANHET.Ftable ronde organisee par euractiv en 2015 au sujet de lhypercholestérolemie familiale une maladie silencieuse accueille pour la première fois à Paris le réseau européen de patients atteints d'hypercholestérolémie familiale héréditaire. Des représentants de 21 associations nationales de patients qui se réuniront les 3 et 4 novembre prochain, pour poser ensemble les bases d'une collaboration internationale renforcée et mieux faire entendre leurs voix. Une maladie, malheureusement pas si rare que cela, selon l’association une personne sur 250, soit 300 000 personnes en France et presque 3 millions en Europe et 14 à 34 millions dans le monde, seraient concernées. Facile à diagnostiquer et à prendre en charge. Aujourd'hui, l'information peut faire la différence. Il faut donc sensibiliser les institutions, les professionnels de santé et le grand public.

  • dernier entrainement avant le telethon pour jerome claessensAtteint de rétinite pigmentaire, le Belge Jérôme CLASSENS, disputera le 1er Open de France de bridge - Crédit Mutuel, du 1er au 4 novembre au siège de la Fédération Française de Saint-Cloud (92), Lewis, son chien guide à ses pieds. Le porte-parole des bridgeurs au Téléthon puise dans ce sport de l'esprit l'énergie pour lutter contre la maladie. Se sont ainsi près de 700 bridgeurs venu de toute la France et de tous niveaux qui vont participer à cette compétition.

  • Graphisme du sondage intitule scolarisation et handicap perception et attente des parentsA l’occasion de la rentrée 2018, le Président de la Fédération des APAJH, Jean-Louis GARCIA a présenté une les résultats d’une enquête, menée conjointement avec l’institut d’études Harris Interactive, intitulée : « Scolarisation et handicap : perception et attentes des parents ?(1) ».Enquête qui montre l’inquiétude pour cette nouvelle rentrée mais aussi le manque de confiance des parents face a la politique du gouvernement et ces nombreuses promesses. Tandis que 63 %, estime que cette responsabilité d’inclusion incombe à l’État, ils sont, 68% des parents estiment que la scolarité devient plus difficile pour les enfants handicapés, plus les élèves avancent en âge.