Contenu principal

Message d'alerte

Handicap visuel

  • handicap tous ensemble quelques soient lorigine

    D'où vient cette colère qui surgit lorsque, canne blanche à la main et accompagné d'un proche, je m'adresse à un inconnu pour obtenir une information et que celui-ci me répond en s'adressant à mon accompagnateur ? Pourquoi cela me fait-il autant bouillir intérieurement ? Je lui ai formulé une requête en le regardant dans les yeux, puisque je peux encore le faire, mais il répond en faisant comme si j'étais transparent, en m'éliminant de l'échange et cela me renvoie à quelque chose de profondément ancré en moi et m'irrite au plus haut point. Dois-je interpréter l'évitement d'échange de regards comme le début d'un phénomène de “déshumanisation” de la personne handicapée ? Ou est-ce simplement le fait que le handicap peut intimider ou repousser ? Est-ce encore une vue de l'esprit ?

  • Logo du 12 congres ariba intitule perception visuelle inclusion d9aa9Deux fois par an l’association ARIBa, regroupant des professionnels de la basse vision (ophtalmologues, opticiens, orthoptistes, ergonomes …) organise un événement réunissant pas loin de 300 congressistes. Cette année, le 12ème congrès a eu lieu au Touquet Paris-Plage, du 9 au 10 novembre 2018. Il a été organisé en partie par Robert Waquet (opticien basse-vision à la retraite) et avait pour thème : « PERCEPTION VISUELLE ET INCLUSION ».  Parmi les orateurs conviés, Sébastien Joachim a été invité à prendre la parole pour aborder le sujet du sport et du handicap visuel. Il y retrace et explique le rôle que ces activités sportives ont tenu et tiennent encore dans son existence.

  • léquipe du pr soler en train dopérer au chu de toulouse 22484Depuis l’été 2018, le service d’ophtalmologie du CHU de Toulouse s’est doté d’un dispositif de visualisation 3D. Ce système présente de nombreux avantages pour les chirurgiens et pour les patients. Une avancé technologique qui permettra a terme de mieux lutter contre les déficiences visuel auquel sont concernée directement plusieurs millions de Français. Le CHU de Toulouse se situe dans le trio de tête des établissements régionaux en chirurgie vitréo-rétinienne (environ 500 actes par an). Un handicap qui a terme peut avoir des conséquences importante dans l’autonomie de la personne.

  • Esther une jeune artiste malvoyante a coté de lune de ces œuvres intitulé l'émotion pure ea248Je m'appelle Esther et j'ai 38 ans. Je suis née dans une famille simple, de culture mixte franco-algérienne. Mon père était artisan peintre et avait un attrait pour la décoration. Il exerçait son métier avec passion, dans le but de bien faire, de produire un travail de qualité. Plus jeune, je ne pensais qu’à l'accompagner sur ses chantiers, qui étaient pour moi, de véritables lieux de récréation . Je savais déjà que je souhaitais travailler dans le domaine artistique (théâtre, peinture), mais ma famille n’a malheureusement pas pu me soutenir financièrement dans mes projets. Alors, j'ai fait des études de psychologie et ai obtenu mon Master en 2005. Ensuite, j'ai effectué une formation en trompe l’œil qui m’a permis d’acquérir des compétences dans le domaine de l'imitation de matières, la copie de toiles de maître, mais aussi dans le dessin. Puis par malheur, mon père est décédé en 2007. J’ai mis tous ces projets de côté, me suis mariée et ai eu 2 enfants.

  • Un homme en fauteuil descendant dune rame d'un rer par une rampe d'accès 5fe8aSi bien évidement le métro parisien ou le RER en Ile-de-France et loin d’être un exemple d’accessibilité face au chantier immense qu’il reste à accomplir. Il reste néanmoins nécessaire toujours important de mettre en avant les améliorations quand elles ont lieu surtout lorsque celle-ci sont faite dans un principe d’accessibilité universelle. C’est le cas de la ligne A du RER qui vient d’être labellisée « Cap’Handéo Services de mobilité » pour l’accueil des personnes en situation de handicap moteur, mental, psychique, visuel et auditif. Une première après la ligne 1 du métro au printemps dernier, pour la RATP premier opérateur de transport public à obtenir ce label sur tous les types de handicap pour une ligne ferrée.

  • Affiche journee porte ouverte de la FNCA et a gauche Zom sur le parcours du chien guideLe dimanche 30 septembre, à l'occasion des Journées portes ouvertes des écoles de la Fédération française des associations de chiens-guides d'aveugles. L’occasion pour le grand public de découvrir l’univers des chiens-guides, à ne pas confondre avec les chiens d’assistance, avec pour cela de nombreux ateliers et démonstrations. Un parcours qui vous permettra de découvrir et de comprendre leur passage en famille d’accueil, à leur formation auprès d’un éducateur jusqu’à la remise à leur futur maître. Des chiens qui sont aussi avant tout le résultat d’une formidable chaîne de solidarité !

  • Une femme en salle d’accouchement à la Maternité Louis-Mourier Colombes (Illustration) © Assistance Hôpitaux Publique de ParisOu plus exactement 14.5 M, telle sera le prix à payé par la clinique de la Châtaigneraie à Beaumont, dans le Puy-de-Dôme pour les années de souffrance des parents mais aussi de perte d’autonomie pour leur fille âgée de 22 ans et handicapé à 100%. Dix-huit ans de procédure pour obtenir cet arrêt la première chambre civile du tribunal de Clermont-Ferrand, le 28 septembre. Si l’avocat Me Marc-André CECCALDI « espère voir cette décision respectée » tout comme les parents qui estiment avoir le « droit de tourner la page », celle-ci demeure néanmoins susceptible d’appel.