Contenu principal

Message d'alerte

Île-de-France Mobilités

  • Gare d'Ermont Eaubonne dans le Val d Oise en Île de FranceAlors que la région ile de France poursuit l’aménagement et l’accessibilité de ces gares, comme celle de Ermont Eaubonne dans le Val-d-Oise et à la fois un exemple des avancés, mais aussi des retard pris sur l’accessibilité. Une gare construit en 2005 et qui depuis n’avait jamais pris la peine malgré sa modernisation d’inclure son accès a tous. Des travaux importants qui viennent de débuter afin de réparer cette erreur d’ici un an et demi. Un chantier réalisé dans le cadre d'un plan mobilité de 209 gare en Ile de France.

  • La ministre des Transports Elisabeth Borne plus favorable a une accessibilite en surface Pour le metro cest plus difficile Dans un entretien au club de l’Économie, du Monde, la ministre des Transports Élisabeth BORNE, est revenu en quelques minutes sur la « qualité des transports dans la vie quotidienne ». Abordant le harcèlement retard, mais aussi l’accessibilité des du métro parisien, dont seulement neuf stations sont totalement accessibles aux personnes en fauteuil. La ministre, qui s’interroge sur la nécessité de règle d’une législation qu’elle juge « très difficilement soluble ». Une déclaration surprenante alors que l’on lieux actuellement les Assises des mobilités qui se termineront début décembre, avant la présentation d’un projet de loi prévu pour le premier trimestre 2018.

  • 2018.05.17.Gare des Vallees situe en region Ile de France programme accessibiliteTreize ans de retard me direz-vous, mais bon il n’est jamais trop tard pour bien faire et c’est ce que semble avoir commencé depuis quelques mois la région Île-de-France et la SNCF. Certainement dans l’espoir des Jeux de 2024. Une situation à laquelle la Capitale ne semble pas vouloir se préoccuper pour son métro. Île-de-France Mobilités, la Région Île-de-France et SNCF se donc engageait ce 17 mai 2018 à poursuivre et intensifier leurs efforts afin de rendre les gares franciliennes accessibles aux personnes à mobilité réduite. Avec pour cela un budget de 930M€ afin de rendre accessible encore plus rapidement l’accessibilité des 209 gares de la région.

  • Les quatre objectifs de la villes et avancee sur le plan 2017 2021 vote en mars 2017 et la Maire de Paris Anne HILDAGO en haute a gauche lors du Conseil de Paris le 2 juillet 2018L’exécutif parisien s’est réuni du 2 au 5 juillet, le Conseil de Paris qui a débuté ces discussions le 2 juillet par un premier bilan de la stratégie parisienne 2017-2021 « Handicap, inclusion et accessibilité ». Une préoccupation qui concerne un plus de 154 000 Parisien, en 2016, soit près de 7 % de la population de la Capitale. « Une question prise avec sérieux » selon Anne HIDALGO et Nicolas NORDMAN adjoint au maire en charge du handicap qui explique « logement, de scolarisation, d’emploi ou encore de transports ainsi que le lancement du nouveau site handicap.fr afin de rendre la vie plus accessible, accompagner dans les projets, faciliter les déplacements les personnes en situation de handicap ».

  • Un homme choisissant son abonnement sur une borne de la RATP 2bc97Instauré depuis le 1er juin 2018 les personnes âgées de plus de 65 ans ou en situation de handicap béneficie de la gratuité du Pass Paris du réseau RATP (Régie autonome des transports parisiens). Le Conseil de Paris a voté la gratuité des transports en commun pour les enfants de moins de 12 ans et pour les jeunes handicapés de moins de 20 ans, à partir du 1er septembre prochain.. Une gratuité annoncée en début d’année, via un remboursement, avec l’objectif selon Anne HIDALGO « de soutenir le pouvoir d’achat des familles et d’accélérer la transition écologie ». Des mesures d’aide aux transports dont le budget estimé à 15 M€.