Contenu principal

Message d'alerte

INSERM

  • 53 % des français ne sait toujours pas que l’hypertension artérielle peut être cause d’un décès ou d’un handicap !

    Prise de la tension artérielle chez un patient da322A la veille de la journée mondiale de l'hypertension artérielle (HTA) qui aura lieu le 17 mai prochain. A cette occasion IPSO vient de publier pour le compte de la société de biotechnologie, Quantum Genomics un sondage intitulé « Les Français et l'hypertension artérielle(1) ». L’hypertension qui représente l’une des maladies chronique les plus fréquente en France concernerait 10 à 15 % de la population française et serait responsable de 8 millions de morts par an dans le monde et près de 100 millions de jours d'invalidité. Des personnes hypertendues qui devrait atteindre d'ici à 2025 1,5 milliards de personnes dans le monde. Un sondage qui dresse un bilan alarmant sur le degré de connaissance des français vis-à-vis de l'HTA.

  • Grandes causes de décès en France en 2021 : une année encore fortement marquée par le Covid-19

    Vaccination contre le Covid 19 d'un homme dans une pharmacie 76c9aAlors que les fêtes de fin d’années approchent, le Covid-19 a confirmé sa progression à travers l'Hexagone. Dans une étude réalisé par la DREES et l’INSERM en 2021 le nombre total de décès est de 660 168, inférieur à celui de 2020 (667 497 décès), mais il demeure nettement supérieur à celui des années précédentes même en tenant compte du vieillissement de la population. Confirmant que le virus continue a rester un danger véritables pour notamment les personnes vulnérable. D’où l’importance de la vaccination et ceux notamment dans la perspective des rassemblements familiaux de fin d’année, il s’avère "primordial" que chacun "continue d’adopter les gestes barrières", prône notamment Santé Publique France.

  • INSPIRE : Une étude inédite lancée par le CHU de Toulouse et ses partenaires sur le vieillissement

    Une personnes âgée originaire des pays asiatique en fauteuil 6e0fdPermettre au plus grand nombre de rester en bonne santé et d'être autonome le plus longtemps possible. Tel est l'enjeu de santé publique auquel le projet INSPIRE se propose de répondre. Dès aujourd'hui, le CHU de Toulouse et ses partenaires, l'Université Toulouse III, l'Inserm et le CNRS étudient les mécanismes du vieillissement à partir de cohortes humaines et animales uniques au monde, pour permettre à tous de vivre mieux demain. Cette étude intervient au moment où la Région Occitanie / Pyrénées Méditerranée mobilise une enveloppe de 12,8 M€ dont 6,5 M€ validés lors de sa Commission permanente du 19 juillet. Dès l'automne 2019, les équipes impliquées vont s'appuyer sur la cohorte humaine de recherche INSPIRE, comptant 1 000 sujets volontaires : une première au niveau mondial en termes d'étude sur le vieillissement.

  • Leucémie pédiatrique : Une étude s’intéresse au lien entre le risque et le fait d’habiter à proximité de vignes

    Une jeune femme promenant son petit garcon dans un champs de vigne en plein étéÉtudié entre 2006 et 2013, ce sont un total de 40 196 témoins qui ont été inclus dans l’étude. Une étude intéressante tant sur l’origine que sur la Leucémie en elle-même. Si le nombre de leucémie pédiatrique entre 2013-2023 et difficile à estimer avec précision, car il s'agit d'une maladie rare. Il touche néanmoins environ 500 enfants par an, soit 45 cas pour 1 million d'enfants. Les leucémies représentent environ 30% des cancers pédiatriques, et la leucémie lymphoblastique est la plus fréquente.

  • Semaine du Cerveau : Les scientifiques vous invitent à le découvrir ces mystères du 13 au 19 mars 2017

    Affiche partielle de la Semaine du cerveau qui lieu du 13 au 19 mars 2017Malheureusement mal connue des Français avec 35 000 personnes, la Semaine du cerveau fait pourtant partie de quelques-unes des grandes manifestations incontournables destinées au grand public comme aux professionnelles dans plus de 30 villes en France et dans 60 pays. Une 19e édition qui a lieu du 13 au 19 mars prochain et avait en 2016 mobilisé sur le terrain plus de 700 bénévole et près de 125 manifestations diverses et conférences. Un moment unique pour le grand public qui pourra ainsi apprendre à mieux connaître le cerveau et s'informer sur l'actualité de la recherche en neurosciences. Une semaine suivit par la collecte Neurodon 2017 du 20 au 26 mars.

  • Une hormone produite lors de l’exercice pourrait améliorer les capacités musculaires des séniors

    Culture d'adipocytes au laboratoire du département "Métabolisme et obésité" de l'unité 858, CHU Rangueil, ToulouseUne équipe toulousaine vient de montrer le rôle d'une hormone dans la fonte musculaire liée à l'âge. Ces travaux illustrent l'ambition de Toulouse à devenir le plus grand centre de recherche sur le « vieillissement en bonne santé ». Comment limiter la diminution liée à l’âge des capacités musculaires (ou sarcopénie), une des causes majeures de perte d’autonomie des séniors ? Ces a ces questions que des chercheurs de l’Inserm, de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier et du Gérontopôle du CHU de Toulouse pourraient avoir trouvé, au sein même des muscles, un allié de taille dans la lutte contre cette maladie : l’apeline. Cette hormone, dont la production diminue avec l’âge, est sécrétée lors de l’exercice physique et permet une amélioration de la capacité musculaire.