Contenu principal

Message d'alerte

Jean-Michel BLANQUER

  • 2018.10.22.Lancement de la concertation Ensemble pour une École Comme ils l’avaient annoncée lors du rejet de la proposition de loi du député Alain PRADIE (LR) le 11 octobre dernier, Sophie CLUZEL et Jean-Michel BLANQUER ont ouvert, lundi 22 octobre, la concertation nationale pour l’accueil des enfants souffrant de handicap à l’école. Le gouvernement qui après sa présentation en juillet dernier de son plan n’aura même pas été capable de réduire les dégâts pour des milliers d’élèves toujours sans solution. Des parents contraignent à attendre la rentrée 2019 voire 2020 pour une prétendue, reforment complète du système d’éducation a destination des élèves handicapés. Les associations elles restent très prudentes face à de telles promesses !

  • Le Depute Aurelien PRADIE et rapporteur de la proposition de loi relative a l inclusion des eleves en situation de handicapLa veille le député Aurélien PRADIÉ et rapporteur de la proposition de loi relative à l’inclusion des élèves en situation de handicap lors des questions au gouvernement avait interpellé la Secrétaire d’État Sophie CLUZEL qui avait eu déjà que très peu de considération pour le député de l’opposition. N’ayant que pour seule réponse la politique mise en œuvre par le gouvernement et la réalisations des promesses du chef de l’État. Une proposition qui n’était sans doute parfaite comme l’avait souligné, le député de la France Insoumise, mais qui avait au moins le mérite d’être discuté, un sentiments partagé bon nombre de groupe de l'opposition et qui pourtant aura été rejetée a par 70 voix contre 54 en séance cette après-midi.

  • Presentation du Paln Ensemble pour lEcole inclusiveDes délais d’attribution d’un accompagnant trop longs, des enseignants démunis et une scolarité discontinue pour les élèves, sont les principaux défis auxquels le gouvernement doit faire face sur la scolarisation des enfants handicapés. Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel BLANQUER, à côté de Sophie CLUZEL ont présenté les grands axes de travail du projet « ensemble pour l'école inclusive », permettant à « tous les élèves de suivre une scolarité normale ». Parmi celles-ci la création de 10 900 postes AESH, désignés comme des emplois "robustes" et non d'emplois aidés a-t-il précisé pour atteindre environ 42 900 postes. Un plan pour lequel les associations comme l’APAJH exprime des doutent entre les annonces et la réalité !

  • Réunion du Comite Interministeriel du Handicap a Matignon en presence de Edouard PHILIPPEAprès avoir été repoussé, a causé d’un remaniement ministériel sans être celui-ci que l’on attendait. Édouard PHILIPPE aura réuni pour la 2e fois les ministres autour de lui autour de la question du handicap avec pour engagement « Gardons le cap, changeons le quotidien ». Annonçant à cette occasion une dizaine de mesures autour deux axes principaux le respect des droits et de la simplification administrative. Des mesures qui si pour certains sont nouvelle avait déjà été annoncé depuis plusieurs mois et qui majoritairement loin de satisfaire les associations. 

  • Le Chef de l'Etat Emmanuel MACRON, Jean Michel BLANQUER, Ministre de l'Education nationale et Sophie CLUZEL Secrétaire d'Etat aux personnes handicapés au Collège Jules Renard en MayenneTandis que le président de la République aura effectué la rentrée scolaire au collège Jean renard en Mayenne, en compagnie du ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel BLANQUER et de la secrétaire d’État aux personnes handicapées Sophie CLUZEL. Cette rentrée scolaire risque à nouveau de laisser plusieurs milliers d'élèves handicapés « sur le carreau ». Condamné une fois de plus à des listes d’attente interminable, comme le dénonce l’UNAPEI. Mais surtout condamné à attendre selon le ministre, 2022 pour une école réellement inclusive présentée dans son plan le 18 juillet dernier.