Contenu principal

Message d'alerte

Langue des signes

  • Livre Des Mains pour dire Je t Aime par Penelope CouvertureLe projet « des mains pour dire je t'aime » est le premier livre universel écrit par l'auteure Pénélope. Il présente une série de mots doux en langue des signes compréhensible à la fois par les entendants et les sourds. Cet ouvrage inédit favorise la communication et la compréhension entre tous : jeunes entendants et jeunes sourds, autour d'un thème affectif autant qu'universel. Les mots doux sont un message d'amour en adéquation avec le fait de se comprendre et de communiquer entre entendants et non-entendants et réunir les deux univers.

  • Janick Leclair professeur de francais en situation de handicap auditifEn à peine une semaine, l’éducation nationale nous prouve une nouvelle fois que sa politique d’inclusion n’a que pour valeur de celle de mots tenus par la ministre de l’Éducation nationale, Najat VALLAUD BELKACEM. Deux itinéraires qui auront néanmoins mobilisé leurs collègues et les réseaux sociaux. Entre celle de Sylvain FERET à Montceau-les-Mines, en Bourgogne et celle de Janick LECLAIR a Saint-Gaudens en Haute-Garonne, qui a appris, la veille de la rentrée 2016, qu'elle n'avait pas le droit d'enseigner. Une décision prise dans les deux cas par les rectorats respectifs à cause d’une prétendue impossibilité d’exercer leurs métiers à cause de leur handicap !

  • Traducteur en langue des signes de l'entreprise DEAFIPres du 18 mois aprés le vote le 7 ocotbre de la Loi pour une République numériquecelle-ci commence prendre effet vie dans les entreprises publiques ou prive ! En effet, cette loi qui rendra obligatoire l’accès aux services clients des entreprises aux personnes sourdes et malentendantes dès octobre 2018, marque une réelle avancée. Après plusieurs entreprises comme la Poste, Free, Le Crédit Mutuel et le CIC ou Allianz, c’est l’Oreal France qui vient choisir DEAFI pour rendre son service client accessible aux personnes sourdes ou malentendantes.

  • Conférence de presse accessibilité dans l'audiovisuelle par le CSA le 29 mai 2018Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a dévoilé aujourd'hui son bilan annuel sur la visibilité des personnes handicapées au sein des programmes des chaines françaises et de l’accessibilité des programmes. Un rapport présenté par son président Olivier SCHRAMECK, en présence de Mme Mémona HINTERMANN-AFFEJEE et de la secrétaire d’État Sophie CLUZEL. Un bilan qui reste « contrasté », et qui témoigne surtout d’un manque d’intérêt des chaînes françaises sur le sujet. Pour le CSA, « le constat est chaque fois le même, le handicap ne semble pas être considéré comme télégénique, ou difficile à appréhender médiatiquement ». Pire comme le dénonce le syndicat Handi-Presse Info, l’emploi de salariés handicapés dans le monde des médias et notamment audiovisuels restent quasiment inexistant.

  • Une jeune femme sourde lors de la manifestation pour la langue des signes à Paris brandissant une pancarte "Tu veut m'inclure laisse-moi signer" A la veille de la journée internationale de la langue des signes dont la date a été fixée par la résolution de l’ONU du 14 novembre 2017, quelques centaines de sourds venus manifester à Paris, Place de la République le 22 septembre dernier pour un droit a la reconnaissance de la langue des signes. Un droit qu’il revendique pour eux comme pour leurs enfants dont 20 000 enfants sourds scolarisés en France, seuls 4 à 5% le sont en LSF. Une langue qui représente non seulement une identité mais aussi une culture par sa diversité comme la langue parlée différente pour chaque pays et même différente localement dans un même pays.