Contenu principal

Message d'alerte

OETH

  • Capture d’écran partielle du nouveau site de l'AGEFIPH encore plus accessible mise en oeuvre par la nouvelle présidente b1454L'Agefiph vient de mettre en ligne son nouveau site internet. Un site dont le projet initié en 2018 voie enfin le jour et qui selon la Présidente Malika BOUCHEHIOUAX qui souhaite traduire la « stratégie de simplicité et rapprochement de ses bénéficiaires et donne une réalité à notre ambition stratégique de transformation digitale ». Un lieu d’échange et d’information qui devrait également avec des nouveautés qui devrait s’ajouter comme la mise en place d’un simulateur « nouvelle OETH » afin d’accompagner les entreprises et anticiper la réforme de l'Obligation d'emploi de travailleur handicapé.

  • le sénateur Philippe mouiller des deux sèvres lors des questions dactualité au gouvernement fa9ecA l’occasion des questions d’actualité au Sénat le Sénateur Phillippe MOUILLER des Deux-Sèvres (LR) est revenu sur les nombreuses inquiétudes subsistent chez les acteurs et les familles concernant les réformes dans le domaine du handicap et ceux notamment dans le domaine de l'école et l'entreprise. Le Sénateur s’interrogeant six mois après la la promulgation de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, dont l'ambition était, notamment, de garantir un parcours professionnel plus fluide aux personnes handicapées sur la réalité de son impact et notamment sur la refonte de l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés. Une inquiétude dont le Sénateur est également revenu sur la politique annoncée de « l’école inclusive », regrettant de nombreuse par d’ombre….

  • La Presidente Anne BALTAZAR de lAGEFIPH le 3 octobreA la suite de la présentation du bilan de la première partie des concertations effectuée par la Ministre du Travail Muriel PÉNICAUD, Ministre du Travail et de Sophie CLUZEL, secrétaire d’État aux personnes handicapées concernant la réforme de l’OETH. l’AGEFIPH et sa présidente ont annoncé dans un communiqué prendre acte de l’ambition portée par le gouvernement et notamment celle de favoriser l’emploi direct pour ouvrir davantage l’entreprise aux personnes handicapées. Une déclaration pour laquelle l’AGEFIPH exprime néanmoins des regrets et se montre prudente pour la suite.