Contenu principal

Message d'alerte

ONU

  • De gauche a droite les deux portraits de jacques TOUBON et Viviane LAMBERT 549ecAprès l’annonce la semaine dernière du Dr Vincent SANCHEZ du CHU de REIMS d’annoncer sa décision de mettre fin l’arrêt « des traitements et la sédation profonde et continue » dans la semaine du 20 Mai. Vivianne et Pierre LAMBERT la mère et ses avocats avaient annoncées avoir saisi le défenseur des droits et le Comité de l’ONU compétent pour les droits des personnes handicapées. Le défenseur des droits Jacques TOUBON a annoncé qu’il « ne lui appartenait pas de trancher » rappelant que sa décision ne pouvait avoir « d’effet suspensif » et que « plusieurs juridictions avaient rendues des décisions ». Les parents qui ont lancé un appel a manifesté ce dimanche devant le CHU de Reims afin d'empêcher ce qu’il considère « comme un crime » c’est-à-dire l'arrêt programmé des traitements.

  • Capture d’écran d'une image dune vidéo avec Vincent LAMBERT et sa mère tourné en 2015 c80d4Après l'email envoyé la semaine dernière par le Dr SANCHEZ annonçant la fin "l'arrêt des traitements" et de "la sédation profonde et continue" a commencé cette procédure depuis ce matin comme il l'avait indiqué. Les parents qui avaient appelé ce dimanche avec l'association "Je soutiens Vincent" réunissant une centaine de personnes. Après une visite ce matin à son fils, Vivianne, a affirmé parlant des médecin « C'est une honte, un scandale absolu, ce sont c'est des monstres ! des monstres ! des nazis, il mérite...». Leurs avocats qui annonçait faire avoir engagé trois recours notamment devant la cour d'appel, et une procédure d'urgence devant la cour européenne des droits de l'homme, qui annonce le rejet de la procédure. Une affaire qui malheureusement prend désormais une tournure politique.

  • Rachel Lambert et son époux sur lit au chu de Reims fin 2014 3c109Au lendemain de l’arrêt de la cour de cassation du 28 juin 2019 dont sa décision autorisé le médecin du CHU de Reims le Dr Vincent SANCHEZ a reprendre le procéssus celui à à annoncé avoir repris aujourd’hui l’arrêt des traitements appelant les familles et l’ensemble des ses proches à « la responsabilité de chacun ». Un arrêt auquel la mère de Vincent LAMBERT se refuse absolument et qui était hier et à Genève devant les Nations Unies pour défendre implorant celle-ci de convaincre la France a respecté ses engagements envers le Comité des droits des personnes handicapés (CDPH).

  • Peter sands directeur exécutif du fonds mondial a paris 1e054A quelques mois de la 6ème Conférence de reconstitution du Fond mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme qui se tiendra à Lyon le 10 octobre 2019. Les objectifs financiers annoncés aujourd’hui par la France et le Fonds mondial pour la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme ne correspondent pas aux sommes préconisées par l’ONU pour mettre fin aux trois pandémies d’ici à 2030. Les associations dénoncent un manque de courage politique de la part du chef de l’État dont les conséquences seront dramatiques pour les personnes concernées par ces trois pandémies.

  • loi du 11 février 2005 quatorze plus tard le bilan restant pour le moins mitiger 50742

    Il y a quatorze ans aujourd’hui le Parlement voté la reforme pour l’égalité des droits et des chances, près de 14 ans après, le bilan reste pour le moins tres mitigé avec trois points noirs de la prise en charge du handicap, des revenus et de l’accessibilité. A laquelle s’ajoute celle de l’éducation et de l’emploi et taux de chômage de 22.5 %. Une loi dont les associations représentatives des personnes handicapées et les associations gestionnaires sont loin d’être satisfaite alertant le gouvernement sur des droits fondamentaux toujours pas respectés. Et le prétendu mea-culpa du Président MACRON lors de son débat devant 1000 jeunes le 7 février dernier, qui devait « de faire du handicap la priorité de son quinquennat, sont loin d’avoir convaincu. 2019 qui sera marqué par deux événements la conférence nationale du handicap et la remise du rapport de l’ONU en mars prochain.

  • 2016.09.05.Le navire americain a bord 581 tonnes d un precurseur chimique du gaz sarin de la Syrie detruit en 2014Le 24 août 2016, le mécanisme d'enquête et d'attribution sur l'emploi d'armes chimiques en Syrie, établi par la résolution 2235 du conseil de sécurité, a publié un rapport qui confirme que le régime de Bachar Al Assad a utilisé, au moins à deux reprises, à Talamen, en avril 2014, et à Sarmin, en mars 2015, des armes chimiques contre la population syrienne. Une autre attaque, à Marea en août 2015, est attribuée à Daech.

  • La Rapporteure speciale de lONU Catalina Devandas Aguilar etait venu en France lors dune visite le 6 octobre 2017Alors que le gouvernement ne cesse depuis quelques semaines de réduire les droits des personnes handicapées en matière de logement, d’accessibilité mais aussi en matière d’emploi. Le président Emmanuel MACRON qui s’était pourtant engagé a faire du « handicap l’une des priorités de son quinquennat ». La France aurait-elle oublié ces engagements internationaux à l'égard des personnes en situation de handicap ? Possible vient de répondre dans une déclaration du 3 juillet la Commission nationale consultative des droits de l'Homme (CNCDH), chargée de contrôler le respect par la France de ses engagements en matière de droits de l'Homme et de « conseiller » les pouvoirs publics sur cette question.

  • En octobre une mission conjointe de lOIAC et de lONU a découvert que larmée de lair syrienne était a lorigine dune attaque au gaz sarin qui avait fait des dizaines de morts à Khan SheikhAprès la publication confirmation d'une mission de l’Observatoire international des armes chimiques rendu le 16 mai dernier confirmant l'utilisation du chlorelors d’une attaque qui avait intoxiqué onze civils dans une ville syrienne en février et la publication en avril dernier d'un évalution nationale française. Le ministre des Affaires étrangère Jean-Yves Le DRIAN, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères et Bruno Le MAIRE, ministre de l’Économie et des Finances, ont annoncé l’adoption par la France mesures nationales de gel à l’encontre de trois réseaux d’acquisition œuvrant au bénéfice du centre d’études et de recherches syrien (CERS).

  • Une jeune femme aveugle qui apprend à utiliser un chien guide sur la piste dessai du brailleliga en belgique fe7a7Officiellement intitulé Journée internationale des femmes depuis sa création en 1977. Elle reste variable, selon la langue et selon les pays, l’inclination politique… Mais les mots ont un sens. Le gouvernement français parle lui de « journée des droits des femmes » alors que les militantes féministe de la « journée de lutte pour les droits des femmes »…Au-delà de ces termes, reste une certitude, les femmes sont nombreuses et diverses comme celle qui sont en situation de handicap. Toutes uniques, toutes différentes, toutes des individus à part entière. Incarnant chacune leur genre à leur manière. Et le 8 mars précisément, ce sont leurs voix, multiples et plurielles, qui se font entendre. Des femmes qui en France 15h40 travaillerons gratuitement étant payé un quart de moins que les hommes.

  • Jean Christophe PARISOT de BAYARD en 2016 au Festival international du film sur le handicap dont il est lun des co fondateurLes personnes porteuses de différence (et non "atteintes de handicap" comme on l'entend trop) ne doivent plus hésiter à prendre place dans l'espace public et développer leurs talents. Tout ce que nous devons faire pour que les personnes handicapées soient incluses dans notre démocratie, appel Jean-Christophe PARISOT de Bayard dans cette tribune. Une homme de conviction et de terrain qui le premier prefet en situation de handicap dans l'histoire de la Veme république...

  • Un soldat syrienDans une déclaration le ministre des affaires étrangère Jean-Yves Le DRIAN, a reconnu que l'hypothèse de crimes de guerre n'était pas exclue à Idlib dans le cadre d’utilisation d’arme chimique. Des armes interdites par une convention internationale et pour lequel Handicap International exprime aussi son inquiétude a la veille de la Pyramide des chaussures fin septembre. Une démarche qui devra se faire devant les Nations Unis et qui devra notamment obtenir l’accord du conseil permanent du conseil de sécurité auquel appartient la Russie qui soutien la Syrie.