Contenu principal

Message d'alerte

partis politiques

  • Frédéric BOUSCARLE, Président Fondateur du collectif HandiPop qui rassemble des handicapes chez les RepublicainsAnnoncé en fin de matinée, le décès de de l’ancien de l’ancien général de l’UMP en charge du handicap, et président fondateur de Handipop, Frédéric BOUSCARLE et conseiller municipal du 10e arrondissement de Paris. Une annonce qui a provoqué une série d’hommage notamment de la droite mais aussi de la Secrétaire d’État Sophie CLUZEL qui dans un tweete a salué « son combat en faveur de l'inclusion des personnes handicapées dans la société » et du monde associatif. Comme celui de Matthieu ANNEREAU, président de l'APHPP qui a exprimé son souhait de poursuivre « le combat en sa mémoire au sein de l’association d'Handipop dans lequel nous collaborions avec lui ».

  • Lautoroute A4 en region Ile de France pres de ParisOnt avait pourtant cru comprendre que l’accessibilité était l’une des priorités de Mme Valérie PECRESSE, présidente de la région Île-de-France, notamment après son annonce le 17 mai dernier concernant l’accessibilité des ter et des gares de la Région. Comment comprendre alors la décision de celle-ci d’une ponction de 730 000€ du budget handicap et cela pour financer une étude sur l'avenir des autoroutes? Une décision qui provoque la colère des associations et des personnes handicapées on peut le comprendre. Une affaire dénoncée par le groupe Alternatif écologiste et sociale.

  • Graphisme de l'Etude IFOP a la question Un an après l'élection de Emmanuel Macron diriez vous que vous êtes très satisfait plutôt satisfait plutôt mécontent ou très mécontent de son actionA l’occasion du congrès de l’APF France Handicap qui a eu lieu le 22 juin dernier. Celle-ci a dévoilé les résultats d’une enquête IFOP(1) sur la confiance des personnes en situation de handicap et de leurs proches envers la politique d’Emmanuel Macron et de son gouvernement. Le constat est sans appel est sévère notamment chez ceux qui sont concernés par le handicap, 69% se disent « révoltés » face à la situation économique et sociale (+ 33 points par rapport à l’ensemble des Français) et 19% « résignés ». Au total, 85% sont très majoritairement mécontents de l'action du président de la République et de son gouvernement.