Contenu principal

Message d'alerte

personnes handicapées

  • Une femme âgée en perte d'autonomie et en fauteuil en compagnie d'un aidant La santé des 11 millions d’aidants est un sujet qu’il est urgent d’aborder : le collectif Je t’Aide(1) lance ce plaidoyer pour interpeller les pouvoirs publics sur l’état de santé fragilisé des aidants, leur place dans le système de santé global et le manque de reconnaissance des aidants auprès des professionnels de santé. Un plaidoyer qui vise à rendre compte de l’impact de l’aide sur la santé, à mettre en place des stratégies de prévention et à développer une relation plus étroite avec les professionnels de santé. Vieillissement de la population, besoin d’accompagnement des personnes en situation de handicap, augmentation des maladies chroniques, développement de la chirurgie ambulatoire et de l’hospitalisation à domicile, … Tous ces indicateurs impliquent une place de plus en plus prépondérante pour les aidants et soulignent l’urgence de la prise en compte de leur rôle.

  • Deux temps forts à vivre en direct de Paray le Monial avec l'Office chrétien des personnes handicapées pour les 50 ans de la revue Ombre et LumièreÀ l’occasion des cinquante ans de la revue Ombres et Lumière, l’Office chrétien des personnes handicapées (OCH) s’invite au sanctuaire de Paray-le-Monial au cours d’une session pour tous animée par la communauté de l’Emmanuel, du 10 au 15 juillet. Pendant, trois jours, du 12 au 15 juillet, des personnes handicapées, leurs familles et leurs amis vont se retrouver, parmi d’autres, pour célébrer, échanger, se ressourcer autour du thème « Je ne vous appelle plus serviteurs, maintenant je vous appelle mes amis ». Des moments joyeux, émouvants et forts à partager en direct grâce à KTO (chaîne catholique francophone).

  • Édouard PHILIPPE à l'occasion du Comité Interministériel du Handicap le 20 septembre 2017Il y a un peu plus d’un an, le 20 septembre 2017, Édouard PHILIPPE tenait son premier comité interministériel du handicap. Douze mois après, le bilan reste pour le moins surprenant, pour Édouard PHILIPPE, chargé de mener la politique du chef de l’État, dont le handicap devait être « la priorité de son quinquennat ». Les questions risquent donc d’être nombreuse, face aux nombreuses contestations sociales en préparation, l’échec de la rentrée scolaire ou encore le projet de loi Élan…pour tous les ministres concernés par le sujet, qui se réuniront autour du Premier ministre le 9 octobre prochain.

  • l acceuil dans un EHPAD a Versailles situe  dans departement des YvelinesAlors que l’Assemblée nationale se penche actuellement sur le syndrome d'épuisement professionnel dans le cadre d’une mission d'information. la DREES, vient de publier un rapport sur les conditions de travail des professionnels soignant en EHPAD pour lequel elle a été contrainte de prendre aussi celle de la diversité des situations. Qu’il s’agisse de celle des métiers, que celle de la diversité des statuts des établissements, mais aussi diversité des organisations et des modes de fonctionnement. Une étude qui au-delà de ces différences, a voulu mettre en lumière la grande unité dans les témoignages des professionnels et de voir ainsi se dessiner les contours d’une identité professionnelle forte.

  • Le Président de la République Emmanuel MACRON sur BFM.TV le 15 avril 2018 dans son interview sur son bilan un an après son élection face aux journalistesLors de son intervention sur la Chaîne BFM.TV qui aura été pour le moins « chaude » ou il aura été bousculé dans ces retranchements par les deux journalistes Edwy PLENEL et Jean-Jacques BOURDIN, pour un premier bilan un an après son arrivée. Le Président de la République Emmanuel MACRON a jugé la piste d’une deuxième journée travaillée non payée ou « journée de solidarité active » comme une « piste intéressante ». Une deuxième journée qui elle contrairement à la première qui finance aussi le handicap, celle-ci ne concernerait uniquement que les personnes âgées.

  • Déclaration des maladies professionnellesLe gouvernement doit agir vite pour assurer l’équilibre budgétaire auquel il s’est engagé auprès notamment de ses partenaires européens. Résultat : l’annonce en urgence d’une série de mesures visant à réduire la dépense publique, mesures qui concernent le sanitaire et le social et qui risquent d’ébranler fortement les principes mêmes de notre système de sécurité sociale. Pour l’association des usagers de la santé, le risque qu’il s'agisse des indemnités journalières, ALD ou encore pensions d’invalidité et des rentes accidents du travail ou maladies professionnelles de réduire un peu le droit des usagers et des malades…

  • Le Chef de l'Etat lors de la présentation de la Stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté le 13 septembreL’APAJH et son président qui a tenu une conférence de presse le 6 septembre dernier aura été le premier parmi les associations représentant les personnes handicapées à réagir, sur la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté présentée ce 13 septembre par le président de la république Emmanuel MACRON. Une réaction qui laisse entrevoir celle des autres faces a un constat pour les personnes handicapées dont plus d’un million de bénéficiaire de l’AAH vivent toujours en dessous du seuil de pauvreté.

  • Logo de l'appel a projet Tech 4 Inclusion Après avoir lancé l’appel à projet « Humanités et Urbanités », les deux partenaires Pulsalys et l’Université de Lyon via l’IDEXLYON en 2017, ont souhaité prolonger cette démarche commune en lançant officiellement ce 12 septembre sur le Campus Santé innovations de l’université Jean Monnet à Saint-Étienne, un nouvel appel à projets « Tech 4 Inclusion ». Un projet ayant pour objectif de valoriser les inventions des laboratoires aux services de l’amélioration de la qualité de vie des personnes en situation de handicap physique, mental ou d’exclusion sociale.

  • La Rapporteuse spéciale de l'ONU Catalina Devandas Aguilar qui était venu en France le 6 octobre 2017Alors que le gouvernement ne cesse depuis quelques semaines de réduire les droits des personnes handicapées en matière de logement, d’accessibilité mais aussi en matière d’emploi. Le président Emmanuel MACRON qui s’était pourtant engagé a faire du « handicap l’une des priorités de son quinquennat ». La France aurait-elle oublié ces engagements internationaux à l'égard des personnes en situation de handicap ? Possible vient de répondre dans une déclaration du 3 juillet la Commission nationale consultative des droits de l'Homme (CNCDH), chargée de contrôler le respect par la France de ses engagements en matière de droits de l'Homme et de « conseiller » les pouvoirs publics sur cette question.

  • Remise du Prix KLESIA  2017. Soutenir, valoriser et récompenser les initiatives les plus exemplaires en faveur des personnes en situation de handicap.Le groupe de protection sociale KLESIA, et sa direction de l’Action Sociale, lancent pour la onzième année consécutive, avec un prix d’accompagnement handicap, sous une nouvelle formule pour l’édition 2018. L’occasion de lever le voile et de récompenser des projets innovants et exemplaires à destination des personnes en situation de handicap. Des candidats invités à envoyer leur dossier sur le site Prix Handicap Klesia avant le 12 juin 2018.

  • Affiche la 9e édition de la journée nationale aidants sur le thématique de la santé organisé par le Collectif Je t'AideLes aidants ont fait le choix de la santé comme thématique pour cette nouvelle édition de la journée nationale des Aidants qui aura lieu demain 6 octobre. Et pour cause un aidant sur deux déclare souffrir de stress, d’anxiété, de surmenage ou douleurs articulaires et même de troubles musculosquelettiques. Une aide quotidienne à un proche qui a des conséquences sur la santé de l’aidant et qui reste malgré cela pour les gouvernements successifs une préoccupation secondaire. Un aide mal valorisé à peine 3€ de l’heure et qui pourtant permet à l’État économise plusieurs milliards chaque année.

  • La vice-présidente de l'aude en charge du handicap SANDRAGNE HélèneComme à Brest lors de l’organisation du Forum sur l’emploi ou la ministre avait promis d’y assister avant de soi-disant renoncer, mais aussi comme lors de sa visite a Toulouse Sophie CLUZEL il semble difficile pour les élus ou associations de rencontrer celle-ci. Une expérience vécue par Hélène SANDRAGNE en charge du handicap dans le département de l’Aude et dont la secrétaire d’État à refusé le 22 juin dernier à l’occasion de sa venue à Narbonne de rencontrer celle-ci. Hélène SANDRAGNE qui a donc décidé d’écrire une lettre à la secrétaire d’État, pour préciser la position du Département sur la situation des personnes en situation de handicap.

  • Séance de gymnastique entre étudiants et résidents de l'EHPAD F. Gauffier à MontpellierAnnie YAGUE, adjointe au maire de Montpellier, déléguée aux affaires sociales, Vice-présidente du C.C.A.S. et Vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole déléguée au social a présenté aujourd'hui, le dispositif des colocations étudiantes. Un dispositif qui vient concrétiser une annonce faite en février dernier dans le cadre de la nouvelle politique sociale et l’ambition de changer le regard sur la vie en EHPAD, de rompre l’isolement et la précarité et de renforcer le lien social et intergénérationnel.

  • Affiche du 42e congrès de la Fédération des APAJH a Narbonne du 21 au 23 juin 2018Les 21, 22 et 23 juin prochain, Narbonne accueillera le congrès annuel de la Fédération APAJH, représentant les personnes handicapées dans leurs ensembles en France. Un congrès auquel participera la Secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargée du handicap des Personnes handicapées Sophie CLUZEL pour lequel ont imagine que celle-ci n’échappera pas aux questions sur la politique du gouvernement en matière d’accessibilité, l’emploi, le logement, l’éducation ! Des adhérents, des bénévoles et l’ensemble des professionnels mobilisés au sein de ces 91 associations et près de 700 structures et le Président Jean-Louis GARCIA, sera l’occasion de débattre et échanger afin de faire progresser la réflexion autour des notions d’accessibilité universelle et de société inclusive.

  • Portillon du métro parisien pour personne handicapée Station de métro Haussmann Saint LazareParis rejoint la majorité des grandes villes française avec le « Pass Paris Seniors » comme Toulouse, Nantes, Grenoble, Strasbourg…qui avait supprimé la gratuité totale pour les séniors, qui sont désormais liés aux revenus. Innovation par contre puisque comme Toulouse, la capitale instaure une « Passe Paris Access » destinée aux personnes handicapées. Une promesse faite quelques mois plus tôt, en janvier 2018, qui vise selon la maire de Paris Anne HIDALGO « à faciliter le quotidien des Parisiens qui rencontrent le plus de difficultés à se déplacer. 220 000 personnes pourront en bénéficier ».

  • Conférence de presse accessibilité dans l'audiovisuelle par le CSA le 29 mai 2018Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a dévoilé aujourd'hui son bilan annuel sur la visibilité des personnes handicapées au sein des programmes des chaines françaises et de l’accessibilité des programmes. Un rapport présenté par son président Olivier SCHRAMECK, en présence de Mme Mémona HINTERMANN-AFFEJEE et de la secrétaire d’État Sophie CLUZEL. Un bilan qui reste « contrasté », et qui témoigne surtout d’un manque d’intérêt des chaînes françaises sur le sujet. Pour le CSA, « le constat est chaque fois le même, le handicap ne semble pas être considéré comme télégénique, ou difficile à appréhender médiatiquement ». Pire comme le dénonce le syndicat Handi-Presse Info, l’emploi de salariés handicapés dans le monde des médias et notamment audiovisuels restent quasiment inexistant.

  • Initiation au vote pour une trentaine de salarie déficient mentaux de la ville de RezéRéclamé depuis au moins trente ans par les associations et par le défenseur des droits Jacques Toubon, qui recommandé, dans son rapport sur « La protection juridique des majeurs vulnérabxles pusblié en septembre, la France avait été également rappelé a l’ordre lors de la visite de Mme Catalina DEVANDAS-AGUILAR, commissaire au Nation-Unis lors de sa visite en France en octobre 2017. La Cour européenne des droits de l'homme qui c’était égalementexprimée en ce sens dans un arrêt du 20 mai 2010.Une annonce dont le défenseur des droits Jacques TOUBON à tenu a se félicité ainsi que plusieurs associations.

  • Initiation au vote pour une trentaine de salarie deficient mentaux de la ville de Reze avec a gauche la charge de mission du handicap de la communeRecommandé par le défenseur des droits lui qui s’inquiéter notamment du manque d’accessibilité des campagnes électorales, mais aussi de l’accès du vote au déficient mental ou psychique, la ville de Rezé en Loire-Atlantique, et son Maire Gérard ALLARD, et son Adjointe en charge du handicap, Sylvie LE BLAN, démontre que cela est possible. Il a pour cela organisait un exercice grandeur nature avec une trentaine de travailleurs handicapés de l’Esat invité à participé à une simulation de vote et pour leur expliquer le déroulement de ce droit citoyen le vendredi 24 mars dernier. Une première à Rezé, mais qui sait peut être en France, des collectivités dans tous les cas a suivre l’exemple...

  • Formation Professionnelle Une priorité pour l'AGEFIPHCe n’est pas une nécessité mais une obligation a fait savoir l’AGEFIPH avec plus 23 % de chômage chez les personnes en situation de handicap avec des taux parfois qui dépassent 33 % chez les sourds ou près 51 % pour les travailleurs déficients intellectuels ou les atteints d’un handicap psychique. Une réforme qui au-delà de l’objectif de réformer l’assurance-chômage a pour but de réformer le système de formation professionnelle initiale (apprentissage) et continue. Un sujet auquel selon l’AGEFIPH les travailleurs handicapés doivent pouvoir être pleinement être intégré. Alors que le texte vient d’être voté par le Sénat pour repasser en lecture publique à l’Assemblée nationale le 23 juillet.

  • Marie Jeanne RICHARD la nouvelle présidente de l'UNAFAM et qui assurait la présidence départementale de la délégation de l’Isère Le Conseil d’administration qui s’est réuni suite à l’Assemblée générale ordinaire de l’UNAFAM le 21 juin 2018 a élu comme Présidente Marie-Jeanne RICHARD. Elle succède à Béatrice BORREL, présidente depuis 2014 et quitte ce poste pour des raisons personnelles, et qui a été chaleureusement remerciée pour le travail réalisé durant son mandat par tous les membres présents à l’Assemblée. C’est donc à nouveau une femme qui prend la continuité de l’UNAFAM et qui aura la responsabilité de conduire les objectifs et notamment de prendre le relais face a la réforme de pyschiatrie annoncé par le gouvernement en janvier dernier.