Contenu principal

Message d'alerte

Psychanalystes

  • Autisme : Un rapport au consensus partagé et la psychanalyse, toujours au cœur de la polémique

    un adultes autiste dans centre médical a isle abeau 02Après des fuites en février, sur le compte rendu de son rapport, la haute autorité de santé (HAS) et l'ANESM viennent de rendre celui-ci public. Très attendu, ce rapport sur l'autisme classe l'approche psychanalytique comme « non consensuelle », sans toutefois l'interdire. Contrairement à la technique du packing qui elle a ouvertement été condamnée, toute comme les traitements médicamenteux. Un accord qui aura nécessité deux ans de travail et réuni 145 experts ainsi que la concertation publique avec plus de 180 organisations. Aux finals des recommandations qui devraient néanmoins au-delà de la polémique et le débat qu'elle provoque, pourraient bouleverser la prise en charge de cette maladie.

  • L’ARS Ile de France et l’AREFIE s’allient pour renforcer l’accompagnement des jeunes en matière de santé mentale

    Signature convention entre l'ars Ile-de-France et l'arefie s'allient pour renforcer l'accompagnement des jeunes en matière de santé mentale en hauts de France b5291A moins de quinze de la semaine européenne de l’emploi des personnes handicapées et des DuoDay placé sous le thème du numérique. L’agence régionale de santé (ARS) et l’association régionale des élus pour la formation, l’insertion et l’emploi (AREFIE) s’allient pour renforcer l’accompagnement des jeunes en matière de santé mentale en Hauts-de-France. Selon les récentes études de Santé publique France (SPF) publié en février 2023, 1 jeune sur 5 souffre de troubles dépressifs. Cela confirme l’urgence de renforcer la prévention et l’accompagnement en matière de santé mentale.

  • La ville rose organise la 34è Semaines d’information sur la santé mentale du 6 au 22 octobre

    Affiche de la 34ème édition de la semaine d'information sur la santé mentale organisé par la ville de Toulouse © Mairie de Toulouse/Toulouse Métropole 2023 c5681La mairie de Toulouse participe activement toute l'année à la mise en œuvre d'actions et dispositifs visant à mieux faire connaître la santé mentale et à intégrer au mieux les personnes souffrant de troubles psychiques dans la cité. Pour la 34ème édition celle organise deux semaines d’information sur la santé mentale. Une nécessité alors que le Covid 19 a laissé des trace. Et que comme le prouve bon nombre d’étude les jeunes de 11 à 24 ans ce préoccupe de moins de moins de cette souffrance. Une rendez-vous quatre jours avant la journée mondiale de la santé mentale.