Contenu principal

Message d'alerte

Réforme gouvermentale

  • Une salle de consultation du centre de Formation Afopi Campus en implantologie dentaire à Sarcelles dans Val dOisePendant trois jours l’Association Française des Omnipraticiens Odontologistes Pratiquant l'Implantologie(AFOP), vont redonnez le sourire gratuitement a des personnes démunies. Une 3ème de l'opération « Un jour un Sourire » aura lieu du 15 au 17 juin 2018 au centre de Formation Afopi Campus, en implantologie dentaire à Sarcelles dans Val-d'Oise avec l’objectif réhabiliter gratuitement les sourires des personnes les plus démunies. Une troisième édition qui montre aussi l’importance d’une dentition autant psychologiquement mais aussi professionnellement ou dans la vie quotidienne. Des implants dentaires qui reste aujourd’hui inaccessible pour d’un français sur 3. Une situation appelé a changé puisque le reste a charge zéro pour les dents, lunette et audition devrait entrée en vigueur en 2020.

  • Des apprentis de lecole hoteliere Mederic aux cotes de jeune en situation de handicap de lESAT Ã Gaillac dans les vignesPour leur semaine de rentrée, 13 apprentis de Médéric – l'école hôtelière de Paris, se sont rendus la semaine dernière dans le Tarn afin de participer aux vendanges aux côtés de jeunes en situation de handicap. Un déplacement qui avait lieu dans le cadre d'un nouveau partenariat entre l'école Médéric et l'ESAT (Établissement et Service d'Aide par le Travail) de Gaillac (81). Ils étaient accompagnés de leur formateur en sommellerie Christophe Husson et du responsable administratif Géry BEAREZ.

  • Edouard PHILIPPE lors du Comite Intermisteriel du Handicap du 20 septembre 2017Il y a un peu plus d’un an, le 20 septembre 2017, Édouard PHILIPPE tenait son premier comité interministériel du handicap. Douze mois après, le bilan reste pour le moins surprenant, pour Édouard PHILIPPE, chargé de mener la politique du chef de l’État, dont le handicap devait être « la priorité de son quinquennat ». Les questions risquent donc d’être nombreuse, face aux nombreuses contestations sociales en préparation, l’échec de la rentrée scolaire ou encore le projet de loi Élan…pour tous les ministres concernés par le sujet, qui se réuniront autour du Premier ministre le 9 octobre prochain.

  • Equipe de recherche du genethon de l'AMF TéléthonPrésentés hier matin et attendus par les nombreux acteurs le 3e Plan National Maladies Rares (PNMR3), ne sera finalement porté que par les ministères de la Recherche et de la Santé. Un regret pour les associations et notamment l’AFM qui estime qu’un « regroupement inter-ministérialité était nécessaire pour faire face aux nombreux enjeux auxquels sont confrontées les maladies rares ». Des associations qui saluent dans leur ensemble sa mise en place, mais qui comme L’AFM-Téléthon estiment qu’il n’est pas à la hauteur des enjeux de l’innovation thérapeutique et de son accès pour toutes les maladies rares.

  • Nous voulons légalité entre salariés valides et handicapésA contrario des nombreux autres syndicats comme la CFE-CGC, FO ou la CGT, ou même l’AGEFIPH qui demeure en prudente tout en reconnaissant des avancées. La Confédération française des travailleurs chrétiens (CFTC) qui compte moins de 140 000 membres, estime que le rapport rendu le 5 juin dernier intitulé « L’emploi des travailleurs handicapés : Tous concernés, tous mobilisés » par la ministre du travail Muriel PÉNICAUD et Sophie CLUZEL, secrétaire d’État au Handicap « vont dans le bon sens et salue les nombreuses propositions ». Tout en reconnaissant que l’emploi des travailleurs handicapés n’a eu de cesse de dégradée.

  • Présentation du 4e plan autisme par le premier ministre Edouard PHILLIPPE le 6 avril 2018 au Muséum de ParisAprès une semaine qui aura débuté avec la journée mondiale de sensibilisation a l’autisme, un déplacement a Rouen du président de la République hier 5 avril avec son épouse, dévoilant les grandes lignes de plan. Le premier ministre Édouard PHILLIPPE aura donc présenté au côté de la Secretaire d’État en charge du handicap Sophie CLUZEL, et de trois autres ministres, ce qu’il appelle désormais «stratégie nationale». Un 4e plan doté d’une enveloppe budgétaire de 344 M€ sur cinq. Une journée qui aura commencé par une visite sur le 3e Salon international de l'autisme qui se tient les 6 et 7 avril à Disneyland Paris et ou il aura était interpellé par les familles fortement mécontente...

  • Debut de la conférence de presse du Début de la conférence de presse pour présenter le bilan 2017 FIPHFP et les perspectives de lemploi dans la fonction publiqueLe FIPHFP vient de dévoiler ce jeudi 28 juin les chiffres 2017 de l'emploi des personnes handicapées dans la Fonction publique au sein des trois fonctions publiques (État, hospitalière, territoriale). Un chiffre en progression pour la troisième année consécutive représentant au total 240 691 agents en situation de handicap a détaillé lors d'une conférence de presse Dominique PERRIOT, président de Comité national du FIPHFP. Des indicateurs qui n’enlèvent en rien évolution positive qui ne doivent pas la situation financière fragile et les nombreuses incertitudes qui pèsent sur l’organisme. En effet, pour la cinquième année consécutive, le FIPHFP et actuellement déficitaire de 8.4M€.

  • Les syndicats des psychiatres des hôpitaux (SPH) refusent d’avaler des couleuvresAlors qu'Agnès BUZYN a présenté sa feuille de route et installé le nouveau comité stratégique pour la santé mentale et la psychiatrie (CSSMP) le 28 juin dernier. Les syndicats hospitaliers publics dénoncent à la fois la composition de celui-ci mais aussi les 37 mesures contenues dans la feuille de route. Un mal-être d’une profession dont une étude concernant la santé mentale et le bien-être des étudiants en santé pointe un malaise évident parmi cette population qui s’est engagée dans des études très longues, hypersélectives et souvent épuisantes.

  • Le Président de la CFE CGC François HOMMERIL et deux élus du secteur santé au travail et handicap rencontrent Sophie CLUZEL le 27 mars 2018Après l’annonce ce 5 juin, de la ministre du Travail Muriel PÉNICAUD, et Sophie CLUZEL, Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées présentant le premier point d’étape sur la politique de l’emploi des personnes en situation de handicap. La CFE-CGC affirme regretter le comportement du gouvernement et de la Ministre pour lequel il s’agit plus d’une réflexion que d’une concertation alors que tous semblaient pourtant d’accord sur le constat. Un avis que semble partagée également la CFDT, FO ou la CGT qui « déplore le manque d’ambition récurrent et les échecs des politiques d’emplois des personnes handicapées depuis des décennies ».

  • Les différents partenaires sociaux réunis en septembre 2017 lors dune conférence sur le dialogue socialeAlors que le secrétaire d’État Sophie CLUZEL, en charge du handicap, travaille toujours actuellement sur une, réforme de l’emploi des travailleurs handicapés, et a une plus grande « inclusion en milieu ordinaire », reforme qui devrait être présente dans les prochaines semaines. Les cinq principales organisations syndicales (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO), renouvellent leur attachement à la négociation collective et à la signature d’accords dédiés au Handicap, au niveau des branches et des entreprises, ceci dans l’objectif de « mieux intégrer et maintenir en emploi les personnes handicapées ».

  • La Presidente Anne BALTAZAR de lAGEFIPH le 3 octobreA la suite de la présentation du bilan de la première partie des concertations effectuée par la Ministre du Travail Muriel PÉNICAUD, Ministre du Travail et de Sophie CLUZEL, secrétaire d’État aux personnes handicapées concernant la réforme de l’OETH. l’AGEFIPH et sa présidente ont annoncé dans un communiqué prendre acte de l’ambition portée par le gouvernement et notamment celle de favoriser l’emploi direct pour ouvrir davantage l’entreprise aux personnes handicapées. Une déclaration pour laquelle l’AGEFIPH exprime néanmoins des regrets et se montre prudente pour la suite.

  • Les différents partenaires sociaux réunis en septembre 2017 lors dune conférence sur le dialogue socialeAu-lendemain de l’annonce du Syndicat Sud-Rail denoncant la politique d’emploi et des revenus de la SNCF (v.article), et du lancement de la semaine pour l’emploi ce 13 novembre, Sophie CLUZEL a réuni le 9 novembre dernier, l’ensemble des partenaires sociaux afin de rappelé l’importance de l’inclusion dans le monde du travail des personnes en situation de handicap. Une discussion qui devrait se poursuivre sur ce sujet en janvier 2018. Une réunion qui fait suite aux objectifs fixés par le CHI du 20 septembre dernier, pour des syndicats qui a l’exception de quelques-uns n’ont pourtant pas pourtant tendance a éprouvé une véritable préoccupation pour ce dossier.