Contenu principal

Message d'alerte

Santé

  • Réunion de la commission des affaires sociales a lassemblee nationale e7b36La commission des affaires sociales de l'Assemblée Nationale, présidé par Mme Brigitte BOURGUIGNON ont décidé de maintenir, contre l'avis du gouvernement, un amendement, proposé par le collectif France Assos Santé dans le cadre de l'examen du projet de loi relatif à l'organisation et à la transformation du système de santé. Un amendement dont l’objectif est selon le collectif vise à garantir à tous l'accès à un médecin traitant, y compris dans les territoires sous dotés. Le collectif qui se félicite du vote des députés, appel le gouvernement à ne pas « sacrifier un amendement qui se préoccupe enfin de la question de l'accès aux soins sur les territoires ».

  • une femme avec sur son tee shirt marqué stop la douleur 0a659Si certains continue à faire croire à la solution miracle pour lutter contre les douleurs chroniques, beaucoup n’ont d’autre choix que de la supporter. Soit par manque d’efficacité des médicaments, soit aussi par un manque de mobilisation de l’opinion publique, du corps médical parfois et surtout une absence de prise en compte des politiques. Une situation qui à conduit le collectif Stop douleur, à interpeller dans une pétition qui a réunie prés 6 270 signatures, la ministre de la santé Agnès BUZYN.

  • etagère de médicament au sein dune pharmacie 945f4En 2016, le chiffre d’affaires hors taxes lié aux ventes de médicaments non remboursables atteint 2,2 Mds€, soit 10,7 % du chiffre d’affaires total des médicaments vendus dans les pharmacies de ville. Entre 2010 et 2016, ce dernier a reculé de 1,0 % en moyenne annuelle pour s’établir à 20 Mds€, alors que celui des médicaments non remboursables a augmenté de près de 2,0 % en rythme annuel. Une hausse selon l’étude publiée par la DREES a l’origine d’une part, de l’allongement de la liste des médicaments non remboursables par l’Assurance maladie. D’autre du dynamisme d’un petit nombre de classes thérapeutiques dont les parts de marché sont élevées durant la période. L’année 2011 a fait l’objet d’une attention particulière. Après les déremboursements de cette année-là, la majorité des laboratoires ont augmenté le prix des médicaments concernés, de 39 % en moyenne, ce qui n’a pas empêché une diminution du chiffre d’affaires de ces médicaments récemment déremboursés, de 26 % en moyenne.

  • manifestation gilets jaunes paris 07911Alors que les gilets jaunes seront certainement présents dans la rue le 1er mai, ainsi que le 28 mai prochain pour dénoncer les violences policières et l’absence de prise en charge des victimes par l’Etat. Trois jours après les deuxièmes révélations par le Canard Enchainé et sa reconnaissance par l'AP-HP que plusieurs "gilets jaunes" avaient bien été fichés lorsqu'ils ont été soignés en marge des manifestations chaque samedi depuis novembre dernier. Une erreur qui s'explique par des consignes "ambiguës" selon le communiqué de l'AP-HP. Une « situation jugée inadmissible » pour l’association des usager France Assos Santé* qui demande des explications au ministère de santé.

  • Le Dr Anne LECOQ a gauche a sa droite le directeur de lARS Bourgogne Franche Comté Pierre Pribile quelle vient de quitté pour rejoindreAnne LECOQ rejoindra la FEHAP le 1er juin 2018 en qualité de conseiller médical et succède à Françoise DURANDIERE qui a fait valoir ses droits à la retraite. Une nomination qui intervient alors que la Ministre des solidarités et de la santé à présenté aujourd’hui un plan de crise pour les EHPAD. La fédération qui avait peu avant les élections en 2017 réalisé un plan d’objectif politique 2017 – 2022. Une semaine où Antoine DUBOUT, Président de la FEHAP, avait réaffirmé lors de ce séminaire que : « L’enjeu est de faire en sorte que la santé et les solidarités occupent toute la place qu’elles méritent (…), y compris, et surtout, la dimension privée non lucrative que nous représentons. »

  • Le métier d'AMP : Construction d'une identité professionnelle au édition Dunod Le métier d'aide médico-psychologiques (AMP) est emblématique du travail social, particulièrement auprès des personnes en situation de handicap. Ce livre issu d'une recherche-action effectuée par une chercheuse en psychologie sociale dans le cadre d'établissements employant des AMP auprès de personnes polyhandicapées. Il permet ainsi de voir comment toute une profession construit son identité dans l'espace d'une pratique qui se situe au point d'articulation des commandes institutionnelles et de la réalité de l'accompagnement de la fragilité humaine vécu au quotidien.

  • Un Nouveau ne 10 minutes apres la naissance. Identifie avec une agenesie du bras droitQuelques jours après l'annonce du rapport de l’Agence Sanitaire France précisant dans un communiqué que « l'analyse statistique ne met pas en évidence un excès de cas par rapport à la moyenne nationale, et Santé publique France n'avait pas identifié une exposition commune à la survenue de ces malformations ». Des cas jugés concernant l’Ain comme « conforme à la moyenne nationale ». Une réponse qui ne semble pas satisfaire le président de la région Laurent WAUQUIEZ, qui se dit « Préoccupé par de multiples cas de malformations de nouveau-nés dans l’Ain ».

  • Le President Emmanuel MACRON presentant la strategie de prevention et de la lutte contre la pauvreteLe président de la République a présenté ce 13 septembre au Musée de l'Homme à Paris sa politique relative à la prévention et à la lutte contre la pauvreté d’un montant de 8.5Mds€ sur quatre ans comptant cinq objectifs. Équivalent ainsi à moins de 1000€ par personne pour les 8.8 millions de Français vivant sous le seuil de pauvreté. Emmanuel MACRON qui dans un discours de près 1 h 30 aura surtout tenté de gommer l’image d’un « président des riches », appelant « toutes les forces de la Nation à se mobiliser ».

  • Une infirmière vaccinant contre maladies un jeune nourrisson dans les bras de sa mère empêché la vaccination 46421Une étude menée par des chercheurs du Statens Serum Institut (SSI) réalisée sur 650 000 enfants danois suivis sur plus d'une décennie, invalide pour la deuxième fois s l’affirmation d’une étude de 1998 selon laquelle le vaccin RRO contre la rougeole, les oreillons et la rubéole, augmente le risque de développement de l’autisme chez les enfants. Les résultats de l’étude publié le 5 mars dans le Journal médical de médecine interne aux États-Unis, arrivent à point, alors que l’Europe et notamment en France ont voit actuellement le nombre de cas de rougeole tripler en seulement un an.

  • Un village tout entier mobilise pour sauver deux enfants atteint dune maladie rare genetique neurodegenerativeAprès avoir lancé il y a quelques semaines un appel, sur le réseau Hello Association, aux dons pour leurs deux enfants atteints de la maladie rare neurodégénérative appelé SanFilippo type B, celui-ci compte à ce jour 570 822 € soit près de 14 % de la somme nécessaire. 4M€ est nécessaire pour pouvoir financer un nouvel essai clinique. Une cause qui a mobilisé un village tout entier à Luzarches (Val-d’Oise), ou une marche solidaire a été organisée ce dimanche afin de récolter des fonds.

  • Des infirmiers et infirmières devant un hôpital avec marqué sur leurs vêtement gréve et leurs colères c7b73Alors que le collectif inter-urgence et les syndicats mais aussi l’Association des médecins urgentistes de France (AMUF), sont aujourd’hui dans la rue. France Assos Santé annonce sa solidarité avec les urgentistes et appelle les pouvoirs publics à pallier le manque d’effectifs et de moyens. L’association qui se joint pour demander à « ce que tout soit mis en œuvre pour lutter contre les déserts médicaux. Pour faire baisser la charge sur les urgences ». Son président Alain-Michel CERETTI insistant sur la nécessité de « rendre à nouveau accessibles la médecine de ville et la médecine de garde, partout et pour tous ».

  • Un chercheur effectuant des essais cliniques sur un médicamentsSelon une étude publiée jeudi dans le British Medical Journal, la moitié des essais cliniques réalisés dans l’UE n’ont pas satisfait à l’obligation de rapporter leurs résultats. Les universités sont particulièrement peu performantes, avec seulement 11% des essais cliniques déclarés en moyenne. Une nouvelle inquiétante alors que la rentrée universitaire aura le 00 septembre prochain, mais aussi pour la recherche scientifique.

  • une personne en fauteuil dans un bureau sur son lieu de travailA la veille de sa conférence nationale le 15 novembre, le collectif Travail & SEP composé d'APF France handicap, UNISEP, LFSEP et le Laboratoire Roche, le collectif dévoile aujourd'hui en exclusivité les résultats de son enquête sur les maladies chroniques évolutives dans le monde professionnel*. Une enquête qui sera le moteur afin de contribuer à un meilleur maintien dans l’emploi des personnes atteintes de MCE.de 15 propositions et un prototype de solution pour le service public.Des enseignements clés qui démontrent la mobilisation des Français en faveur de la mise en place de dispositifs facilitant l’insertion professionnelle des plus de 10 millions de Français concernés selon des chiffres de l’assurance maladie.

  • couverture du magazine onisep les metiers aux services du handicapAu lendemain de la fête du travail particulièrement chargé, voilà un ouvrage qui pourrait vous permettre y comprit pour ceux bénéficiaires du RTH, vous être utile. Rééduquer, soigner, formé, favoriser l'accès à l'emploi, socialisé, faciliter le quotidien des enfants, des adolescents, les adultes ou des personnes âgées handicapées : telles sont les missions des professionnels au service du handicap. Ce numéro de l'ONISEP, édité en partenariat avec le CNIR, ce document présente 40 métiers au travers de témoignages. LeHandicap seraient-il sur le point de devenir un buissness ?

  • Plus dune centaine de service d'urgence en grève comme ici urgences pédiatriques trousseau (illustration) 87a1dDe nombreux professionnels de santé tirent la sonnette d'alarme quant à la grave crise sanitaire que traverse le pays et appellent à une mobilisation citoyenne massive. Une pétition "Soins, dignité : Nos Vies d'abord !" a destination de Agnès BUZYN a été lancé en ligne pour soutenir leurs revendications réunissant déjà plus de 83 211 signatures. « Il est temps de s’opposer aux choix budgétaires technocratiques, de décider de notre avenir et des investissements pertinents à faire pour mieux soigner, et de construire une véritable démocratie sanitaire. » souligne l’une des auteurs de cette tribune et du collectif.

     

  • Affiche de journée des maladies rares 68b21La 12e édition du « Rare Disease Day » se tiendra dans le monde entier le 28 février prochain. Une journée internationale coordonnée par Eurordis(1), les filières de santé maladies rares(2) s’associent pour aller à la rencontre du grand public sur le territoire en organisant des actions de sensibilisation. Elles seront notamment présentes dans plusieurs gares SNCF de France. L’objectif de cette journée est d’attirer l’attention du grand public et des décideurs sur les maladies rares et leur impact sur la vie des personnes concernées. Une journée consacré cette année sur comment "Vivre avec une maladie rares".

  • Affiche partielle de la journée mondiale des maladies de l_intestinDemain 19 mai aura lieu la 7e journée mondiale des Maladies Inflammatoires Chroniques, de l'Intestin, une initiative lancée en 2010, par les Américains « World IBD Day » invitant les grands monuments à travers le monde ainsi que les participants à se mettre en violet comme signe de ralliement car associé à ces maladies invisibles. Une journée ou les associations françaises comme l'Association François Aupetit (AFA Crohn) qui mettra en avant l’une de ces maladies de l’intestin la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique qui touche 250 000 Français et 3 millions d’Européens. Avec un message celle de l’activité physique comme un allié précieux avec pour message « plus que jamais l'occasion de bouger plus vite que les maladie ».

  • Première de couverture du livre du Dr Philippe BAUDON au édition nymphéas "Médecin lève toi"En 2018, on a compté 382 000 cas de cancer en France, un chiffre en constante augmentation, et cette maladie est la première cause de mort prématurée en France. Au-delà du cancer, il y a toutes ces maladies lourdes (maladies cardiovasculaires, dysfonctionnements cérébraux...) qui nous touchent tous, de façon directe ou indirecte, et qui nous conduisent à fréquenter le monde hospitalier. Un livre en forme de témoignage dans lequel le Dr Philippe BAUDON médecin et lanceur d’alerte s’interroge sur cet hôpital, dont la plupart d'entre eux vivront la même dure réalité d’une une médecine contemporaine devenue froide, robotisée, quasi-inhumaine qui rajoute des souffrances supplémentaires totalement inutiles. Pour le Dr Philippe BAUDON « L'humilité et l'écoute doivent être positionnées au sommet de la médecine ».

  • Les deux affiches de la campagne de sensibilisation pour Mieux comprendre et rendre plus visible les Maladies rares un cap pour chacun Face aux maladies rares et à leurs nombreuses problématiques, les Filières de Santé Maladies Rares et Maladies Rares Info Services lancent une campagne d’information et de communication à travers des affiches et une page web Bénéficiant d’une diffusion nationale, elles permettront à toute personne malade, toute famille, tout professionnel, d’avoir accès à l’information et aux ressources nécessaires. Une maladie rare concerne au maximum 1 personne sur 2 000. Plus de 6 000 maladies sont aujourd’hui identifiées. Trois millions de personnes sont concernées en France.

  • Montreuil sous bois désireuse de participer à lamélioration de la qualité de vie des patients diabétiques 768c2La commune de Montreuil-Sous-Bois en Seine-Saint-Denis, a décidé lors de son dernier conseil municipal de mettre en œuvre une politique de santé favorisant en collaboration avec le réseau de ses centres municipaux de santé et le soutien de l'ARS, l’égal accès aux soins de qualité pour tous les usagers, l'éducation sanitaire ainsi que des actions préventives. Une de ces actions est l’éducation thérapeutique du patient et en particulier du patient diabétique.Des ateliers collectifs et individuels qui ont pour objectif pour l'adjoint au maire en charge de la santé "de rendre les patients plus autonomes en facilitant leur acceptation des traitements prescrits".