Contenu principal

Message d'alerte

Toulouse

  • De gauche a droite l'affiche de la nuit du handicap 2019 et son parrain Fabrice PAYEN 5c788Alors que 50 000 personnes c’étaient réunit en 2018 pour la 1ère édition de l'événement, dans 24 villes en métropoles et en Martinique. La Nuit du handicap renouvelle son opération le 15 juin prochain. Invitant une nouvelle fois partout en France, la population au cœur de cet événement. Celle de rassembler les personnes avec un handicap ou non pour une grande fête, gratuite, en pleines villes. Au programme : des apéros géants, des concerts, des démonstrations et initiations au pratique sportive (handisport et sport adapté), des jeux, animations, danses, et bien plus encore !

  • Les organisateurs_de_la_6e_edition_Ville_Handicap_a_Toulouse_et_de_l_AdaptathonL'adjoint au Maire, en charge du handicap, Christophe ALVES, a présenté au côté Jean PAOLETTI, président du Club Ambition Toulouse Métropole, le 3 novembre 2015, le programme et les objectifs de la 6e édition Ville et Handicap qui auront lieu du 6 au 19 novembre. Un programme dont Christophe ALVES souhaite « être ouvert à tous ainsi qu'au monde de l'entreprise ». Parmi les temps forts l'Adaptathon du 6 au 7 novembre parrainés par Philippe POZZO DI BORGO, ou encore un quiz interactif place du Capitole du 13 au 15 novembre enfin deux grandes conférences sur l'art d'être différent et le « spectacle bilingue français / LSF

  • Un homme déposant une rose devant la stèle des victimes de l azf lors de la cérémonie à Toulouse 7fd04A la veille de la cérémonie du 21 septembre, 18 ans après l’explosion d'AZF, à Toulouse, Pauline MIRANDA, présidente de l’une des associations de victime nous a dénoncé sa colère face au comportement du Maire Jean-Luc MOUDENC quelle juge inacceptable et sa crainte d’un quatrième procès alors que bon nombre de victime n’ont toujours pas véritablement dédommagé. La Présidente qui annonce quelle n’assistera pas à la cérémonie a l’exception de celle organisé devant le rond-point du 21 septembre dont elle regrette aujourd’hui qu’il soit laissé a l’abandon.

  • Cérémonie anniversaire azf le 21 septembre 2011 Cérémonie anniversaire azf le 21 septembre 2011 sur le lieux même de l'explosion en présence des elus, du ministre du logement, des associations de victimes

     

    À 10 h 17 il y a dix ans, les Toulousains voyaient la ville rose, noircir par les fumées de l'usine AZF qui venait d'exploser, provoquant la mort 31 personnes et en blessant après 10 000 autres. Une journée où la cérémonie officielle aura commencé a par le retentissement des sirènes de la ville à cet instant fatidique, suivi d'une minute de silence. Celle-ci s'est conclue par un dépôt des gerbes en présence du député-maire de Toulouse, Pierre COHEN, de Bernard LANDRU ministre du logement, des associations et la présence nombreuse de Toulousains. Sans discours cette cérémonie aura vu le nom des trente et une victimes égrenées par les huissiers de la ville de Toulouse.

    Une journée que vous pouvez, retrouve sur le web-TV handicap info avec l'interview du président départementale la FNATH, Jean-Pierre JUBIN en compagnie du président national Jean-Pierre MONIER.

    Si après plusieurs années de dispersions entre les associations notamment celles des victimes et des salariés, Pierre COHEN avait décidé cette année en organisant elle-même cette cérémonie sur le site détruit afin de limiter l'éclatement traditionnel des commémorations. Un pari réussi en partie en ayant fait transporter sur le site une stèle de plusieurs tonnes à la mémoire des 31 victimes, jusqu'alors installées à mille mètres de l'usine.

    L'unité sera de toute façon incomplète, car « les Sinistrés du 21 septembre » refusent de mettre en sourdine leurs accusations contre Total et manifesteront encore à deux kilomètres, « rond-point du 21 septembre » en présence du secrétaire général de la CGT Bernard Thibault. Une division des mémoires qui persiste entre les associations de riverains et victimes qui imputent la catastrophe à l'industriel, et celle des anciens salariés qui récusent depuis l'origine l'image « d'usine poubelle » donnée à AZF. Une situation qui tente de s'améliorer malgré tout cela a quelques mois du procès en appel qui va débuter le 3 novembre 2011.

    Une cérémonie à laquelle de nombreuses personnalités ont assisté, notamment la candidate écologiste à la présidentielle Éva Joly. Le secrétaire général de Force ouvrière Jean-Claude Mailly. Pour les représentants comme M. Coma Joseph qui a perdu son fils ce 21 septembre « cette journée reste une fois de plus douloureuse » invitant les témoins du passé a faire connaitre la vérité lors du procès en appel « à ce jour, nous ne pouvons ne pas faire notre deuil, car cette vérité tellement attendue est indispensable pour continuer notre chemin en toute sérénité nous a été refusé ».

     10 h 17, un bilan matériel et surtout humain considérable

    2011.09.21.azf toulouse cratere explosion
    L'explosion a causé des destructions importantes dans la partie sud-ouest de la ville. Le site AZF lui-même est soufflé. Seul le poste de garde est encore debout, mais il sera détruit le lendemain pour raison de sécurité. La tour AZF résiste tout de même au souffle. À proximité, les zones commerciales de Darty et Brossette sont totalement détruites. 150 bus de la SEMVAT, la société de transport public toulousain de l'époque, sont également détruits dans l'entrepôt de Langlade situé en face de l'usine. De très nombreux logements, plusieurs entreprises et quelques équipements (piscines, gymnases, salles de concert, lycée Déodat de Séverac) ont été touchés. Les dégâts (murs lézardés, portes et fenêtres enfoncées, toitures et panneaux soufflés ou envolés, vitres brisées) ont été visibles jusqu'au centre-ville.

    Le bilan officiel fait état de 31 morts, dont 21 employés sur le site parmi lesquels 10 salariés de Grande Paroisse et huit extérieurs, et environ 2 500 blessés, dont une trentaine dans un état grave, dont certains resteront handicapés à vie. La majorité des victimes ont subi les effets directs du souffle de l'explosion, ou ses effets indirects, en étant touchées par des objets portés par ce souffle (éclats de verre notamment). Selon l'institut de veille sanitaire, de nombreuses personnes souffrent de désordres psychiques (dépressions, angoisses, insomnies), mais aussi de problèmes auditifs. Dix-huit mois après l'explosion, quelque 14 000 personnes étaient toujours en traitement pour pouvoir dormir, calmer leurs angoisses ou soigner une dépression. La ville rose reste toujours dix ans après selon les statistiques une importante consommatrice d'antidépresseur. Laissant au final de considérables dégâts dans la ville et psychologique pour bon nombre de Toulousains. Des hommes, des femmes des enfants marqués à jamais et parfois handicapés à des degrés divers.

    Une décennie plus tard, la Caisse primaire d'Assurance-maladie (CPAM) et l'institut de Veille sanitaire (In Vs) continuent d'étudier, à travers une cohorte de 3 006 volontaires les impacts sanitaires de ce drame. Et pour les membres de ce qu'il est convenu d'appeler « la cohorte AZF », ils sont encore considérables... Bernard GIUSTI, Président du conseil de la CPAM, nous ayant confirmé que celle-ci avait ouvert entre septembre 2001 et juillet 2011 « 11 618 dossiers pour des assurés déclarés comme victimes de l'explosion AZF, dont 7 827 au titre du risque maladie et 3 791 au titre d'accident du travail ». Toujours selon ses indications, « les dépenses de soins, d'indemnités journalières dans le cadre d'arrêts de travail, de pensions d'invalidité ou de rentes d'accidents prises en charge représentent plus de 34,4 millions d'euros à la fin janvier 2009 ».

    Selon l'In Vs, trois ans après la catastrophe, 15 % des hommes et 22 % des femmes présentaient encore des symptômes de stress posttraumatique. Cinq ans après la catastrophe, ces proportions étaient entre 13 % et 18 %. Les symptômes dépressifs qui concernaient 34 % des hommes et 50 % des femmes en 2005 étaient respectivement de 42 % et 60 % en 2007. Dans le domaine des troubles auditifs déclarés, les résultats montrent l'importance des acouphènes 5 ans après l'explosion (31 % chez les hommes et 24 % chez les femmes) et de l'hyperacousie (26 % et 35 %). Ces résultats témoignent selon Valérie SCHWOEBEL, responsable de la cellule interrégionale d'épidémiologie (Cire) en Midi-Pyrénées, de la persistance des troubles après l'explosion, tant au niveau psychologique qu'auditif.

    Toujours selon Valérie SCHWOEBEL, surtout, que ces chiffres variaient d'une catégorie socioprofessionnelle à l'autre. « À exposition égale, les conséquences psychologiques sont plus importantes et plus fréquentes chez les personnes les plus vulnérables sur le plan socio-économique », indique-t-elle. Quant aux résultats définitifs de l'évaluation des conséquences à moyen terme de l'explosion dans le domaine de la santé mentale et des troubles auditifs ceux-ci seront disponibles en 2012.

    Néanmoins, l'ensemble des résultats et leur cohérence permettent d'ores et déjà pour les responsables l'In Vs, de formuler des recommandations. Ces mesures à mettre en place sont d'une part l'information systématique et le dépistage des déficits auditifs dans la zone proche de l'explosion ; et, d'autre part, le renforcement de la prise en charge psychologique et l'orientation vers des spécialistes en cas de risques psychiatriques de la population concernée par la catastrophe.

    Un procès en appel attendu...par la victime

    même lieu, mêmes prévenus, mêmes attentes. Le procès en appel de la catastrophe AZF s'ouvrira le 3 novembre prochain après la relaxe générale prononcée en novembre 2009 par le tribunal correctionnel de Toulouse. Serge Biechlin, le directeur de l'usine, et la société Grande Paroisse devront à nouveau répondre d'homicides et blessures involontaires. Durant plus de quatre mois, 31 experts judiciaires et près de 180 témoins vont défiler à la barre.

    Tout cela devant une cinquantaine d'avocats qui représenteront les parties civiles et la défense. La cour d'appel va tenter de faire la lumière sur ce qui s'est passé le 21 septembre 2001, lors de l'explosion, mais aussi juste avant. Comme en première instance, l'accusation soutiendra la thèse de l'accident chimique, avec à ses côtés de nombreuses parties civiles prêtes à dénoncer le rôle de la commission d'enquête interne de Total. De son côté, la défense maintiendra que cette « thèse ne marche pas ».

    Dix ans après, ce procès aboutira-t-il à une condamnation, mais aussi comme le réclament beaucoup de victimes, connaître simplement la vérité ? Quelle que soit la réponse qui sera donnée celle-ci sera essentielle, car elle devra permettre une réconciliation définitive entre des victimes qui s'estiment oubliées et ne pouvant faire le deuil de leurs proches. Mais aussi des salariés qui ont eu le sentiment d'avoir été jetés dans la fosse aux « lions ».

    2011.10.31.Procés AZF Mars 2009Salle du procès AZF en mars 2009

    Site SEVESO une loi trop peu ou mal appliquée ?

    AZF qui aura aussi donné naissance à la loi du 30 juillet 2003, dite «Bachelot, le texte prévoit une réduction du risque à la source. Seveso signifie que l'usine classée comme telle est soumise à des règles de sécurité spécifiques. Ces dernières varient suivant le degré de dangerosité du site. Aujourd'hui, 1 200 sites sont considérés à risque majeur (explosion, incendies, émanation de gaz toxiques, fuites chimiques ou radiologiques...). 686 d'entre eux sont classés en « seuil haut ». À cause, tout d'abord, de la distance trop courte entre la zone d'implantation du site et des zones habitées. Ensuite parce qu'un nombre important de substances dangereuses y sont entreposées et traitées.

    Selon l'association écologique France Nature Environnement, 900 communes et « six millions de Français restent sous la menace » des sites à haut risque. Sur les 420 plans de prévention des risques technologiques prévue par la loi de 2003, seulement 100 ont été approuvés. D'autre part, « la protection absolue souhaitée, en 2001, est aujourd'hui toute relative puisque le monde industriel rechigne à investir dans la sécurité et négocie une sécurité au rabais », déplore FNE.

    Enfin, et ce n'est pas la moindre des polémiques soulevées par cette affaire, la loi des finances 2011 impose aux riverains de sites classés une mise aux normes draconienne de leur logement. Ils se voient contraints de financer 70 % des travaux pour protéger leur habitation des risques d'incendies, d'explosion ou de nuage toxique.

    Site AZF après l'explosion du 21 septembre 2001Site AZF après l'explosion du 21 septembre 2001


    Enfin, et ce n'est pas la moindre des polémiques soulevées par cette affaire, la loi des finances 2011 impose aux riverains de sites classés une mise aux normes draconienne de leur logement. Ils se voient contraints de financer 70 % des travaux pour protéger leur habitation des risques d'incendies, d'explosion ou de nuage toxique.

    Le montant de ces travaux représente en moyenne plus de 10 000 € par foyer. Entre 20 000 et 30 000 d'entre eux sont encore concernés. À côté, la loi prévoit l'expropriation de milliers de riverains. Les tractations entre l'État et les industriels, réticents à en supporter la charge financière, sont loin d'être réglées.

    Bernard LANDRU ministre du Logement, présent à la cérémonie à lui tenu à préciser, qu'il souhaite avant toute chose « Que la justice puisse faire son travail, afin que les familles puissent faire leurs deuils, et voir Toulouse se diriger vers l'avenir, reconnaissant que les nombreuses blessées et victimes n'ont pas toujours pris en compte, il s'agit aujourd'hui quelle le soit ! »

    La chimie a-t-elle encore un avenir à Toulouse ?

    À tort ou raison les Toulousains ne veulent plus de cette industrie, mais a telle vraiment encore un avenir dans le grand Toulouse ? Les nombreuses entreprises existantes tant ont prouvé que l'explosion d'AZF n'aura pas totalement supprimé la filière, celle-ci représentant encore 130 entreprises et 4000 emplois dans la région Midi-Pyrénées. Mais la crainte du grand public et les actualités récentes d'accident industriel n'ont pas rassuré ce dernier. Difficile alors pour l'UIC Midi-Pyrénées qui à lancer les « journées proximité » afin de renouer le lien entre cette industrie et le grand public est cela à l'occasion de l'année internationale de la chimie en 2011.

    Trois jours de rencontre organisée du 15 au 18 septembre dernier ou plusieurs entreprises avait ouvert leurs portes, une manifestation qui n'a pas, semble-t-il le succès escompté. Le président du Conseil économique social et environnemental régional Jean-Louis Chauzy a proposé un plan de relance en quatre points pour dynamiser la filière. A-t-il une chance d'aboutir ? Le plan élaboré par le CESER fera néanmoins l'objet d'une lettre adressée au président du Conseil régional Martin Malvy et au préfet de région Henri-Michel Comet, mais qu'aucun calendrier n'est prévu quant à l'application.

     

    Stéphane Lagoutiére

     

     

     

     

     

     

    Renseignement complémentaire :
    1. Conclusion : AZF rapport sur les conséquences sanitaires de l'explosion
    2.Cohorte des travailleurs de l'agglomération toulousaine Principaux résultats de l'année de suivi mai 2005-avril 2006

    3.Suivi épidémiologique des conséquences sanitaires de l'explosion de l'usine AZF : rapport intermédiaire juin 2002

     

    4.Conséquences des expositions environnementales de l'explosion survenue à l'usine AZF de Toulouse le 21 septembre 2001

     

     

     

     

     

     

  • CharlesAdrien GODET en 4e annee exerce en tant qu externe au sein du service dodontologie du CHU de ToulouseVoila une initiative qui pourrait devenir une référence pour l’accueil notamment dans les universités de santé, mais au aussi de façon générale l’ensemble des universités où les étudiants handicapés ne sont que 2.5 %. Après des cabinets dentaires adaptés aux patients handicapés. C’est maintenant aussi aux dentistes en formation de pouvoir disposer de locaux adaptés pour permettre à un étudiant paraplégique de poursuivre ses études, d'exercer en tant que chirurgien-dentiste et d'accueillir des patients malgré son handicap. Un pari réussit, fruit d’une collaboration entre la Mission Handicap de l'Université Toulouse III - Paul Sabatier et le Centre Hospitalier.

  • Deux chirurgiens opérants un patients dans un bloc au sein d'un hôpital 2c7d3Le Dr Guillaume de BONNECAZE du service ORL et Chirurgie Cervico-Faciale de l’Hôpital LARREY et le Pr Benoît CHAPUT du service Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique de l’Hôpital Rangueil de Toulouse, ont reconstruit le nez d’un patient porteur de cinq carcinomes basocellulaires. Une opération rendu possible grâce à une technique chirurgicale effectuée pour la première fois au monde. Une nouveauté qui a fait l’objet d’une publication dans la revue internationale Head and Neck(1). Un an après l’intervention, les résultats de cette première chirurgie sont positifs : le patient se porte bien, respire normalement et n’a aucune cicatrice sur le nez.

  • Sophie cluzel en tête des duo en compagnie d’Armel dhellot lors de la visite au édition hachette ef6fdAlors que que le taux de chômage a diminué de 0,1 point sur l’ensemble du territoire pour atteindre 8.7 %, celui des travailleurs handicapés ne cesse de progresser pour atteindre près de 23 %. La secrétaire d’État en charge du handicap, Sophie CLUZEL aura préféré une grande opération de communication avec cette 2e édition nationale des DuoDay entre des professionnels et des personnes en situation de handicap présenté « déjà comme une vraie réussite ». Une façon comme beaucoup d’autres de cacher la réalité. Un premier bilan qui semble tourné à l’échec, car si le nombre de Duos et passé de 4 000 à 11 897 en 2019, l’objectif de 40 000, n'a pas été atteint. Près de 40 % sur les 20 000 inscrits n’ayant pas réussi à trouver leurs partenaires !

  • léquipe du pr soler en train dopérer au chu de toulouse 22484Depuis l’été 2018, le service d’ophtalmologie du CHU de Toulouse s’est doté d’un dispositif de visualisation 3D. Ce système présente de nombreux avantages pour les chirurgiens et pour les patients. Une avancé technologique qui permettra a terme de mieux lutter contre les déficiences visuel auquel sont concernée directement plusieurs millions de Français. Le CHU de Toulouse se situe dans le trio de tête des établissements régionaux en chirurgie vitréo-rétinienne (environ 500 actes par an). Un handicap qui a terme peut avoir des conséquences importante dans l’autonomie de la personne.

  • Une personnes âgée originaire des pays asiatique en fauteuil 6e0fdPermettre au plus grand nombre de rester en bonne santé et d'être autonome le plus longtemps possible. Tel est l'enjeu de santé publique auquel le projet INSPIRE se propose de répondre. Dès aujourd'hui, le CHU de Toulouse et ses partenaires, l'Université Toulouse III, l'Inserm et le CNRS étudient les mécanismes du vieillissement à partir de cohortes humaines et animales uniques au monde, pour permettre à tous de vivre mieux demain. Cette étude intervient au moment où la Région Occitanie / Pyrénées Méditerranée mobilise une enveloppe de 12,8 M€ dont 6,5 M€ validés lors de sa Commission permanente du 19 juillet. Dès l'automne 2019, les équipes impliquées vont s'appuyer sur la cohorte humaine de recherche INSPIRE, comptant 1 000 sujets volontaires : une première au niveau mondial en termes d'étude sur le vieillissement.

  • Manifestation APF France Handicap a Toulouse avec en premier plan Kevin FERMINEParis, Lyon, Toulouse, Marseille ou Angers, plusieurs centaines de manifestants dans près de 45 villes en France à l’appel de l’association APF France Handicap, ont exprimé leur colère notamment comme à Paris avec la quasi-absence d’accessibilité du métro hier 26 septembre. Une manifestation organisée à l’occasion de la première échéance des agendas d’accessibilité programmée (Ad'AP), date limite pour tous les établissements recevant du public (ERP) de 5e catégorie pour rendre ces derniers accessibles. Alors que la Délégation ministérielle à l'accessibilité (DMA) vient de rendre un premier bilan et juge les « résultats très encourageants », l’association estime la situation loin de l’être…

  • La Maison de santé pulriprofessionnelle "la providence" 1 avenue louis Blériot 31500 Toulouse 7515aAlors que la région Occitanie connaît une baisse du nombre de personnels de santé l’une des réponses étant notamment en milieu rurale la création de Maison de santé pluriprofessionnelles (MSP). La région compte a ce jour 142 MSP l’objectif étant d’atteindre 183 d’ici 2021. En 2019 l’ARS* a dévoilé les nouveaux projets en préparation au nombre de 13 nouveau établissement dont deux situé a Toulouse. L’un situé dans le quartier de la cartoucherie, l’autre dans le quartier d’Empalot. Un programme qui s’ajoute au 28 MSP actuellement en cours de déploiement dans la région. Des créations mise en œuvre dans le cadre du « Ma santé 2022 » et du Plan pour l’égal accès aux soins dans les territoires présentés en octobre 2017 avec l’objectif de facilité l’accès aux soins dans les territoires et de créée des conditions d’exercice plus attractives pour les professionnels de santé.

  • Manifestation de l'association Handi-Social31 lors d'une opération de blocage contre l'entreprise WFS le 4 mars a Toulouse 37611Le 4 mars dernier près d’une trentaine de personnes de l'association Handi Sociale 31 et sa président Odile MAURIN sont venus aux côtés des gilets jaunes avec comme objectif de bloquer pendant plusieurs heures, lors d'une opération intitulée "CAC 40 voleurs", une zone de fret près de l'aéroport de Toulouse-Blagnac pour protester contre la loi l'évasion fiscale et l’injustice sociale. Une nouvelle opération qui s’ajoute au nombreuse autres comme le blocage d'un convoi de pièces de l'Airbus A380, ou en octobre le blocage d'un TGV, et en novembre l'enfarinage d'un député En Marche venu a Toulouse.

  • Facade du tribunal administratif de Toulouse en Haute-Garonne 03abfLe 17 avril 2019 le tribunal administratif de Toulouse a condamnée une nouvelle fois l’État Français pour défaut de prise en charge envers un enfant autiste. L'Etat condamnée à payer 35 000 € à l’enfant et sa mère. Une famille comme bien d’autres comme le prouve une autre condamnation le 21 avril dernier par le tribunal de Lille pour le cas deux enfants. La mère Patricia HYGONET défendue par Me Pascal NAKACHE, avait porté plainte, car comme de plus en plus de parents, cette dernière se battait depuis trois ans pour pour obtenir une prise en charge adaptée de son fils autiste de 19 ans.

  • 2019.10.21.linstitut universitaire du cancer de toulouse oncopole 45c6fL’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse-Rangueil Larrey (CHU de Toulouse) et l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse-Oncopole (Institut Claudius Regaud et CHU de Toulouse) viennent de recevoir, la certification européenne de l’European Neuroendocrine Tumor Society (ENETS). La structure ainsi labellisée porte désormais le nom de Centre d’Excellence Universitaire des Tumeurs Neuroendocrines de Toulouse. Cette certification est une reconnaissance de l’expertise multidisciplinaire du centre en termes de recrutement, de diagnostic, d’amélioration de la prise en charge thérapeutique, d’implication dans la recherche clinique et d’information des médecins sur cette pathologie rare des tumeurs neuroendocrines (TNE) digestives.

  • 50e operation brioche pour lunapei et ces deleguations departementale mais aussi les Papillons blancsComme chaque année, l’association UNAPEI en collaboration avec près de 130 associations départementale organise afin de construire et financer des actions concrètes de proximité dans de nombreux domaines. L'Opération  Brioche ou les Français mais aussi avec la participations parfois des collectivités locales, comme à Toulouse la mairie de Toulouse s'associe à l'opération "brioches" de l’ADAPEI 31 pour la troisième fois. Une participation à laquelle vous pourrez trouver votre point de vente pour un « abus de brioche a consommé sans modération pour la solidarité partout en France ! » sur le site dédié à l'opération. Une opération qui fête son cinquantième anniversaire

  • Conference de presse de la reunion du conseil de la metropole de Toulouse le 4 octobre 2018Le conseil de la métropole a l’agenda chargé c’est réuni le 4 octobre dernier, pour lequel il a notamment adopté à la majorité le plan de mise en accessibilité de la voirie et des Espaces publics 2018 (PAVE). Un plan destiné à favoriser l'accessibilité du territoire de Toulouse Métropole et notamment ces d’actions que celle-ci va réaliser en concertation avec l'ensemble des acteurs et des usagers de la voirie et des espaces publics, pour moderniser sa voirie et en garantir l'accès à tous les utilisateurs.

  • Plusieurs photos sur la violence policière le 3 mars 2019 c124eMilitante associative de longue date et connu dans le département par les pouvoirs publics sur les questions d’accessibilité et de handicap. Une femme de caractère qui avait lors des manifestations des gilets jaunes avait assisté à toutes les manifestations et parfois même organisé des mobilisations. La Présidente de HandiSocial 31, Odile MAURIN devra comparaitre le 11 octobre prochain devant le tribunal correctionnel de Toulouse, pour accusée de violences contre des policiers.

  • Kevin FERMINE est un étudiant en droit en situation de handicap qui prend régulièrement le trainVéritablement les transports français ne sont pas une référence en matière de respect de l’accessibilité qu’il s’agisse du transport aérien ou pire de la SNCF qui croule sous les condamnations. Comme le prouve celle nouvelle condamnation de la Cour d’appel de Toulouse. La victime Kevin FERMINE un étudiant en droit et militant de l’association Handi-Social 31, âgé de 27 ans qui à obtenu en partie gain de cause et fait condamner la SNCF à lui verser 5.000 euros de dommages et intérêts a la suite de sa plainte en 2016 pour pour « discrimination ».

  • Le Maire et Président de Toulouse Métropole Jean-Luc MOUDENC coupant le ruban lors de l'inauguration de la mise en accessibilité de la salle des illustres au Capitole a Toulouse le 5 avril 14 cf658Le 5 avril dernier à 18h, salle des Illustres, au Capitole, Jean-Luc MOUDENC, Maire de Toulouse, Président de Toulouse Métropole, a inauguré les nouveaux aménagements de mise en accessibilité de l'Hôtel de Ville dans le cadre de l'Agenda d'Accessibilité Programmée (Ad'AP) 2017-2025, en présence de Christophe ALVES, Adjoint en charge du handicap. La ville qui annonce avoir mis en place un budget de 45 M€ pour la période 2014 à 2021. Une inauguration qui confirme selon Jean-Luc MOUDENC et son adjoint au Maire en charge du handicap la volonté de la mise en œuvre de l'accessibilité dans le cadre de la Commission communale Accessibilité. Une volonté dont la présidente de l’association Handi Social31 Odile MAURIN qui se réjouit, mais constate qu’il aura fallu attendre plus deux décennies.

  • Lancement de la neuvieme edition des rencontres ville et handicap a Toulouse au capitole avec la remise d'une canne électronique au centre le Maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc et a Droite son adjoint en charge du handicap et gauche l'homme ayant bénéficié de ce dons 02 18c8eLundi soir Christophe ALVES l’adjoint au maire en charge du handicap de la ville de Toulouse rejoint par la suite par le maire de Toulouse Jean-Luc MOUDENC, lançant officiellement cette neuvième édition des rencontres ville et handicaps. Une manifestation qui prend de l’ampleur y comprit au sein de la métropole Toulouse puisque ce sont désormais 12 communes qui participeront à ces rencontres. Un rendez-vous loin d’améliorer des retards existentiels comme sur l’accessibilité, mais comme moyen de prévention contre les discriminations et une meilleure approche de la connaissance du handicap dans son ensemble… Des Rencontres destinées à rassembler tous les publics, petits et grands, personnes en situation de handicap ou pas.