Contenu principal

Message d'alerte

Travail temporaire

  • Une Standardiste Non Voyante disposant de different telephone et clavier en brailleA l'occasion de la journée nationale des aveugles et malvoyants le 4 octobre prochain, Qapa.fr, l'agence d'intérim 100% online, présente un baromètre des métiers liés au handicap en général ainsi que les métiers qui peuvent embaucher des personnes malvoyantes et aveugles. Un résultat pour le moins surprenant qui tendrait a affirmé que 55 620 postes seraient disponibles. Un chiffre à prendre avec beaucoup de précautions car ces postes sont avant ceux actuellement à pouvoir et pour lequel il n’est pas certain que l’employeur soit ouvert à l’embauche d’une personne en situation de handicap.

  • La secretaire dEtat Sophie CLUZEL et Philippe GOBINET. Vice president de Prismemploi et fondateur du groupe PARTNAIREDans le cadre la réforme lancée et signée par Emmanuel MACRON dans le cadre de la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » dont une partie a été retoquée par le Conseil constitutionnel. Le gouvernement entend faciliter l’accès au marché du travail des travailleurs handicapés sous toutes ses formes. À ce titre la Secrétaire d’État a signé un engagement entre l’État et Prism’emploi pour favoriser l’emploi des travailleurs en situation de handicap dans le secteur du travail temporaire. Les syndicats voyants là plutôt un moyen de réduire les chiffres du « chômage de façon eux aussi temporaire »…

  • stéphanie mérigoux non voyante a la recherche demploi a droite le logo de la sepeh 2018 c5484À l’occasion de la semaine pour l’emploi (19 au 25 novembre), F.H.I. est allé à la rencontre de trois personnes handicapées pour aborder le sujet de leurs difficultés d’embauche. En effet, dans un univers professionnel tourné vers la productivité et la rentabilité, l’uniformité créée des postes standards figés, avec des transformations qu’on imagine impossibles ou coûteuses. Dès lors, la différence n’est plus un atout ou un enrichissement, mais elle devient au contraire un vecteur de discrimination et d’exclusion.La première personne à avoir été interviewée StéphanIe MÉRIGOUX, est déficiente visuelle, voici ce qu’elle nous révèle de sa situation professionnelle.