Contenu principal

Message d'alerte

une femme handicapée en gilet jaune a carvin libercourt dans le departement du pas de calais sur la départementale 954 884fbAlors que le président de la République est intervenu lundi soir dans un discours de 13 minutes chrono, celui-ci semble ne pas avoir convaincu 57 % des Français. En effet, le handicap sera, depuis le début du mouvement des gilets jaunes, totalement ou quasiment passé à la trappe. Pour preuve, le président lui-même aura réduit la prétendue priorité de son quinquennat à trois ou quatre mots. Certaines personnes handicapées pourtant toujours autant concernées, sont contraintes de vivre sous le seuil de pauvreté. Un citoyen gilet jaune qui préfère garder l’anonymat adresse cette lettre ouverte à Sophie CLUZEL…

Depuis quelques semaines, les Français descendent dans la rue pour dénoncer leurs difficiles conditions de vie... Ils font face à un gouvernement qui répond à leurs doléances, mais qui n'inclut jamais les conditions de vie difficiles des personnes handicapées françaises. Vous allez nous répondre que le geste à été fait avec cette augmentation de 41€ du 01 novembre 2018 sur le montant de l'aah. Savez-vous à quel point il est difficile de vivre avec 860 € par mois ? Nous en doutons...

Nous devons faire face aux dépenses quotidiennes en ajoutant celles qui sont dues à notre handicap (matériel adapté, transports, aides humaines...) et tout cela avec 860 €. Le gouvernement ne peut pas se permettre de nous laisser "survivre", 100% des personnes handicapées n'ont pas demandé à l'être, 100% d'entre-elles ne demandent qu'à avoir une vie sociale, un emploi, un maximum d'autonomie, une vie de famille, ainsi que de la dignité. Au lieu de cela, vous nous enfermez en nous privant au maximum.

Concernant le gouvernement et le handicap, tout est à revoir.

Commencez par mettre du personnel compétent au sein de vos MPDH ! Comment pouvez-vous autoriser que quelqu'un décide de notre avenir personnel et professionnel, alors qu'il ne connaît absolument pas le handicap au quotidien, ni les difficultés que celui-ci représente dans la vie de tous les jours ! Les MDPH appliquent le traitement des dossiers uniquement en fonction de vos lois ! Lois obsolètes qui elles-mêmes sont faites sans s'être attardé sur nos difficultés.

Voici un exemple :

Concernant le forfait cécité vous avez convenu que seul le critère de l'acuité visuelle (inférieur ou égale à 1/20 ème AVEC correction) serait pris en compte pour en bénéficier. Une personne déficiente visuelle qui a une acuité égale ou supérieure à 1/20 ème avec un champ de vision inférieur à 10 degrés ne justifie-t-elle pas de l'obtention du forfait cécité ?

Nous vous invitons à regarder dans une paille pendant 24 heures et dites-nous ensuite si vous avez réussi à vivre normalement...Nous ne pouvons accepter que les MDPH se fondent uniquement sur vos textes de lois, alors que les autres pays modernes d'Europe appliquent la définition du handicap visuel en fonction de ces deux critères, comme le prévoit l'Organisation Mondiale de la Santé.Il y a beaucoup de points sur lesquels il faudrait revenir, voici pourquoi nous avons réuni ici les principaux qui demandent une attention particulière de votre part.

Nos demandes, elles sont simples et évidentes.

1) L’accessibilité pour tous ! (Transports, études, emplois...)
2) La non-prise en charge des revenus du conjoint dans le calcul de l'aah ! A défaut, augmentation du plafond des ressources du foyer qui aujourd'hui est à 1625 € mensuel. Trouvez-vous normal qu'aujourd'hui une personne handicapée n'ose pas se mettre en couple par peur de ne plus être indépendante financièrement ? En plus du handicap, nous voulons garder notre dignité et continuer de subvenir aux besoins de nos familles comme tous les Français ! et êtres indépendants financièrement !
3) L'accès aux soins et aux remboursements du matériel concernant le handicap (aujourd'hui une personne à mobilité réduite doit sortir de sa poche un minimum de 6 000 € pour avoir l'acquisition d'un fauteuil roulant...) remboursements des lunettes, cannes de guide pour les déficients visuels, lits médicalisés, produits de soins quotidiens, etc....
4) Le manque de personnel spécialisé dans l'accompagnement scolaire pour les enfants en situation de handicap.
5) Application des lois contre les discriminations face aux handicaps.
6) Revoir les critères d'attribution concernant la PCH : aide humaine et forfait cécité.

Pour conclure, la réelle prise en compte, matériel, aide humaine, aide financière décente, accompagnements. Le gouvernement n'a encore jamais eu à faire face aux 12 millions de Français handicapés, mais cette fois-ci nous sommes tous décidés à agir et à faire connaître nos réelles conditions de vie. Nous sommes décidés à nous faire entendre !

Nous ne serons plus les Handicapés silencieux ! Nous avons décidé de vivre et non de "subir". Nous emploierons tous les moyens pour nous faire entendre ! Terminé les vaches à lait à trois pattes dont l'État profite et se fout royalement !

Nous contribuons malgré tout au pouvoir d'achat de notre pays, nous payons des impôts, des taxes et tout ce qui va avec. Aujourd'hui, il est temps pour nous d'exister !! En espérant que ce courrier sera lu avec sérieux, une prise en compte réelle. Nous vous prions d'accepter nos salutations distinguées.

Un citoyen français !

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir