Contenu principal

Message d'alerte

Esther une jeune artiste malvoyante a coté de lune de ces œuvres intitulé l'émotion pure ea248Je m'appelle Esther et j'ai 38 ans. Je suis née dans une famille simple, de culture mixte franco-algérienne. Mon père était artisan peintre et avait un attrait pour la décoration. Il exerçait son métier avec passion, dans le but de bien faire, de produire un travail de qualité. Plus jeune, je ne pensais qu’à l'accompagner sur ses chantiers, qui étaient pour moi, de véritables lieux de récréation . Je savais déjà que je souhaitais travailler dans le domaine artistique (théâtre, peinture), mais ma famille n’a malheureusement pas pu me soutenir financièrement dans mes projets. Alors, j'ai fait des études de psychologie et ai obtenu mon Master en 2005. Ensuite, j'ai effectué une formation en trompe l’œil qui m’a permis d’acquérir des compétences dans le domaine de l'imitation de matières, la copie de toiles de maître, mais aussi dans le dessin. Puis par malheur, mon père est décédé en 2007. J’ai mis tous ces projets de côté, me suis mariée et ai eu 2 enfants.

Finalement, en 2016, des problèmes de vue douloureux sont survenus avec de violentes migraines. Ma vision a soudainement baissé et des taches sombres sont apparues au centre de mon champ visuel. Après quelques consultations infructueuses, j’ai pris rendez-vous aux urgences de l’hôpital des Quinze-Vingt de Paris. Les ophtalmologues ont rapidement pu poser un diagnostic. En effet, des kystes avaient envahi l'iris et la cornée de mes deux yeux, provoquant un glaucome à angle fermé. Ce diagnostic est tombé, avec la peur évidente de ne plus voir. Une séance de laser a pu rétablir le fonctionnement de mes yeux, mais ma vision actuelle reste un mystère pour laun paysage de nuit féerique avec la présence dun cerf inondant le lieu de lumière jaune 02 1a277 médecine. N’ayant pas de vision binoculaire depuis toujours, les difficultés se sont accumulées.

Le corps émetteur de messages....

Le corps est pour moi un émetteur de messages, qu’il faut savoir écouter. J’ai été en arrêt de travail plusieurs mois, le temps d’aménager mon poste actuel et d’examiner ma vie, pour prendre du recul, me ressourcer et trouver comment rebondir. En tout état de cause, mon handicap visuel m’a bousculée pour me pousser un hommage aux femmes luttant contre le cancer du sein 03 76f83à revenir à ce que j’aurais aimé faire, pour concrétiser mes rêves. Un handicap peut nous réveiller en quelque sorte ! Cette même année, j'ai repris le chemin des planches en m'inscrivant de nouveau à des cours de théâtre. Et l’an dernier, j’ai repris le dessin seule, la création digitale me permettant de zoomer sur les détails pour enfin renouer avec la réalisation sur toile.

Aujourd’hui ma vue semble stabilisée. L’art me permet d’exprimer des émotions, surtout celles que je croise, que j’écoute, que je capte, pour ensuite la transmettre au spectateur. J’utilise souvent des couleurs sombres pour mettre en valeur la lumière, en accentuant les contrastes. Souffrant de photophobie, les fonds blancs me posent souvent des difficultés telles que l’éblouissement. Ils révèlent les corps flottants que je perçois au centre de ma vue. C’est pourquoi la majorité de mes créations ont un fond sombre. C’est plus pour le confort qu’un choix artistique. Cependant, je l’utilise afin de proposer mon style.  J’espère un jour pouvoir exercer professionnellement le métier de peintre et/ou d’actrice, car pour moi l’Art est un domaine infini dont les valeurs et les intentions se rejoignent forcément. J’essaie de permettre cette créativité à mes filles et de montrer qu’on peut dépasser une difficulté, s’adapter, reconnaître qu’on a besoin d’aide parfois. Si ça peut donner l’envie à d’autres personnes de se dépasser...

Par  Esther FL

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir