Contenu principal

Message d'alerte

Affiche alerte disparition pour personnes handicapées vulnérables et dépendantes 3e4cfA l’instar de mis en place en France en 2006, et inspiré du système “Amber Alert” créé aux États-Unis en 1996. Un pour tous, tous pour l’autisme, rejointe par d’autres associations, comme Assistance et recherche des personnes disparues,ont lancé une pétition qui atteint aujourd’hui plus de 19 850 signatures réclament la mise en place d’un système similaire " Alerte disparition personne vulnérable ". Une pétition adressée au député et au Ministère de l'Intérieur et de la Ministère de la Justice, pour lutter contre ces centaines de disparitions inquiétantes concernant des personnes handicapées, mineures comme majeures.

Plusieurs centaines par an…

A l’image de ce 23 janvier 2019 ou par un froid glacial, un adolescent de 17 ans, autiste non verbal, ne sachant ni s'alimenter ni s'hydrater par lui-même, échappait à la vigilance de sa famille et se sauvait de chez lui en pull pour disparaitre dans les rues de Paris. Malgrè l’alerte déposé auprès des forces de police on informe alors la famille que le Préfet ne pouvant statuer que sous 72h en cas de disparition contrairement en cas d’enlèvement qui se déclenche dans les premières 24h. Explique Lætitia ACHIKIAN-DURAND, présidente de 1 pour tous, tous pour l'autisme qui a épaulé la famille. L’association et la mobilisation de la famille entre médias, l’appel a la plateforme européenne 116 000 enfants disparus auront été inutile 27 jours plus tard, un corps était repêché dans la Seine.

Une campagne d'information acharnée…

Depuis le 20 mars dernier c’est une jeune femme Alannah VARIGNIER, sous-tutelle du fait de son handicap mental, qui est à son tour portée disparue. Comme eux, des dizaines de personnes handicapées disparaissent chaque année. L'association 1 pour tous, tous pour l'autisme lance un appel : « Légiférons ! ». Rejointe à ce jour par d'autres associations, "1 pour tous, tous pour l'autisme" et sa présidente réclament la mise en place d’urgence d'une loi « Alerte disparition pour personnes handicapées, vulnérables et dépendantes », aussi bien pour les majeurs que pour les mineurs, sur le modèle des « Alertes enlèvement », avec un large bandeau rouge, dans les premières 24 heures. Mis en place en France en 2006, il s'inspire du système Amber Alert existant aux États-Unis depuis 1996. Sa famille qui apprendra plus tard que Jean-Noah avait été aperçu par plusieurs personnes dans le métro parisien.

L’Association "1 pour tous, tous pour l'autisme" qui depuis le 25 janvier à entrepris une campagne d'information quotidienne sur sa page Facebook (et autres réseaux sociaux), publiant plusieurs fois par jour des posts et partagés des milliers de fois par les personnes sensibilisées et anxieuses, espérant toucher ainsi le plus grand nombre et mobiliser le peuple autour de cette disparition inquiétante.

Une pétition a l’attention des députés et du gouvernement…

En 2018, 53 439 enfants disparaissent, fuguent, mais la majorité retrouve son foyer rapidement. « Ces enfants savent trouver à manger, se rapprocher des Maraudes, se réchauffer dans les métros, aller chez des proches, boire à une fontaine municipale, mais des enfants et adultes handicapés, vulnérables et dépendants en sont souvent totalement incapables. Sans cette loi, nombreuses seront donc condamnés », explique Lætitia ACHIKIAN-DURAND dans sa pétition. Alerte disparition dont personne ne peut nier la nécessité. Ne serait-ce que pour les personnes concernées par le Spectre de l'Autisme, 700 000 familles sont angoissées et craignent chaque jour de voir leurs proches disparaître ainsi. Combien d'autres familles touchées par le handicap ou la maladie (Alzheimer par ex.) le sont également ? Une pétition sur le site Mes Opinions qui à ce jour a obtenu plus de 19 850 signatures, à destination du gouvernement, de l'Assemblée nationale, des ministères de l'Intérieur et de la Justice.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Sources : 1 pour tous, tous pour l’autisme

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir