Contenu principal

Message d'alerte

Manifestation de l'association Handi-Social31 lors d'une opération de blocage contre l'entreprise WFS le 4 mars a Toulouse 37611Le 4 mars dernier près d’une trentaine de personnes de l'association Handi Sociale 31 et sa président Odile MAURIN sont venus aux côtés des gilets jaunes avec comme objectif de bloquer pendant plusieurs heures, lors d'une opération intitulée "CAC 40 voleurs", une zone de fret près de l'aéroport de Toulouse-Blagnac pour protester contre la loi l'évasion fiscale et l’injustice sociale. Une nouvelle opération qui s’ajoute au nombreuse autres comme le blocage d'un convoi de pièces de l'Airbus A380, ou en octobre le blocage d'un TGV, et en novembre l'enfarinage d'un député En Marche venu a Toulouse.

Pour une meilleure « rétribution des richesses »…

Installée sur plusieurs barrages à l'entrée de la zone de fret cette nouvelle action visait cette fois à perturber l'activité de la société Worldwide Flight Services (WFS), un groupe spécialisé dans la manutention de fret aérien etLa présidente de lassociation handi social 31 lors du blocage dans la zone de fret toulousain contre la societe wfs le 4 mars 504c3 l'assistance technique au sol. Un site ou se trouve également des entreprises comme DHL, FeDex et TNT…Une action avec une revendication essentielle, celle d'un « changement radical de société ! » mais aussi des « richesses, issues de notre travail collectif, doivent être redistribuées pour contribuer au bien commun et à l’amélioration de nos conditions de vie ! » souligne Odile MAURIN dans un communiqué.

Des sociétés dont l’association et les gilets jaunes sont venus dénoncer le fait que certaines entreprises de transports font l'essentiel de leur chiffre d'affaires avec les transitaires aériens qui travaillent avec WFS. Des sociétés telles que Schenker, Bolloré, Expeditor et autres. L’activité de WFS, présente dans plus de 198 aéroports dans plus de 22 pays sur cinq continents, elle travaille avec plus de 270 grandes compagnies aériennes et aéroports du monde entier. Depuis 2002 le groupe Vinci est majoritaire dans EFS, anciennement groupe SEN et y est intégré WFS.

Pour Handi Social 31, ces groupes privés gigantesques, qui génèrent des profits considérables, « essentiellement redistribués aux actionnaires ». Une manne financière énorme dont le « fruit du travail des salariés qui ne servira pas à améliorer leurs conditions de vie, ni les nôtres » précise Odile MAURIN. Des entreprises qu’il s'agit WFS, mais aussi DHL, FeDex et TNT dont aucune n’atteint le taux de 6 % de travail handicapés. Des entreprises dont les rémunérations annuelles moyennes, en 2017, d'un patron du CAC 40 s'élèvent à 4,68 M€, et ce chiffre est en constante augmentation, soient l’équivalent d’environ 263 fois le SMIC. Des groupes du CAC 40 versent 57,4 Mds€ à leurs actionnaires, en 2018, ce qui représente une augmentation de 12,8 % sur un an et de 62 % sur dix ans.

Une meilleure « justice sociale »…

Manifestation handi-social 31 et gilet jaune lors de loperation de blocage face lentrerpise wfs a toulouse le 4 mars 037bcL’association qui souhaite, par ces blocages économiques répétés, mettre la pression au gouvernement, par l’intermédiaire de ces groupes. Des entreprises du CAC 40 et les multinationales qui selon le communiqué « ne payent pas ou peu d'impôts, sans parler de leurs implantations dans les paradis fiscaux. Parce qu'elles bénéficient pleinement du CICE, et parce qu'à contrario on nous dit qu'il n'y a pas d'argent pour les services publics, pour la santé, pour l'éducation, pour les plus fragiles ».

« Comment pouvons-nous accepter que l’on rogne sur nos droits les plus élémentaires (logement, éducation, santé, pouvoir d’achat, accessibilité, solidarité nationale, …), alors que notre force de travail génère des bénéfices chaque année plus importants ? ». Des groupes, des lobbies privés puissants, qui « font la pluie et le beau temps dans notre pays. Nous l’avons vu par exemple avec la loi ÉLAN, qui a supprimé 80% de logements accessibles dans la construction neuve, à la demande de la Fédération Française du Bâtiment » conclut Odile MAURIN.

L’association qui depuis décembre a rejoint les gilets jaunes le samedi dans les manifestations à Toulouse qui reproche aussi les conditions « indignes dans lesquelles sont parfois transportés les passagers en situation de handicap, et les nombreux fauteuils roulants détériorés lors de la mise en soute car les conditions de manutentions et de travail des salariés sous-traitants ou employés par ces groupes sont déplorables ». intérrogé sur l'utilité du grand débat nationale la présidente Odile MAURIN a exprimé son rejet face au grand débat national auquel elle s’est refusée de participer.evoquant peut être la présence de son association pour les conférence regionale du handicap qui sont organsé avant la conférence nationale du handicap qui doit se tenir fin juin a Paris.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir