Skip to main content

L’Association des Maires de France appel a un rassemblement citoyen sur les parvis contre les agressions d’élus

Violence urbaine a la suite de la mort du jeune Nahel à Nanterre. e47fdAu lendemain de l’agression à la voiture-bélier, au domicile du Maire L’Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne) vers 1h30 du matin se trouvait son épouse et ses deux enfants. Après la visite du premier ministre Elisabeth BORNE et du ministre de l’Intérieur, Gérard DARMANIN pour qui «… ». Les Maires et les citoyens sont invités ce 3 juillet à se rassembler sur les parvis de toutes les mairies de France qui feront sonner leur sirène, en signe de solidarité et de protestation. Un appel lancé par l’Association des maires de France (AMF).

 

 

« L’AMF a décidé d’appeler les élus et la population à se mobiliser, nous on ne baisse pas les bras (…) et à ce titre demain à 12 heures nous avons décidé avec (…) tous les maires de France d’appeler à un rassemblement sur les parvis des mairies, nous ferons sonner les sirènes (…) et nous continuons notre travail au quotidien pour que l’ordre revienne », a déclaré David LISNARD président de l’AMF.

Le Président de l’AMF a écrit ce jour à tous les maires de France pour les inviter à réunir les habitants de leur commune sur le perron de chaque mairie demain lundi 3 juillet à midi pour partager l’Appel des maires de France pour le retour à la paix civile.

Les « symboles de la république attaqués » …
Dans la situation de grande tension que traverse notre pays, l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité exprime sa solidarité avec toutes les communes et leurs habitants confrontés aux violences inacceptables qui ont émaillé le territoire national chaque nuit depuis cinq jours. L’AMF apporte son soutien à tous les maires, et en particulier à ceux dont les hôtels de ville et établissements ou équipements municipaux ont été la cible d'attaques violentes.

Le Président de l’AMF, David LISNARD souligne que « ce ne sont pas que des symboles qui sont attaqués, ce sont des outils de travail et des agents au service de la population ». L’AMF pour qui « les premières victimes de cette violence sont d’abord les habitants eux-mêmes, par la détérioration ou la destruction de leurs biens personnels et des équipements collectifs dont ils ont besoin. Le président appelant également sur l’importance « nos concitoyens à la responsabilité et au respect des lois de la République qui permettent l’expression libre des revendications. La violence n’est pas la solution. Elle est même le problème ».

L’agression du Maire prouve pourtant que ces appels au calme ont du mal à être entendu. Pire cet appel et loin d’avoir demandé par tous les partis politiques puisque M. Jean Luc MELENCHON ne cessant de répéter que « la police tue » ou encore « qu'il ne lui appartienne pas d'appeler au calme face à cette colère justifié ». Mais aussi la Député écologistes, Sandrine ROUSSEAU, s'interroge-t-elle en référence aux vols et dégradations qui ont touché de nombreux commerces ces dernières nuits que cette violence pouvait être compréhensible dans un Twitte « Et si le pillage avait à voir avec la pauvreté ?" Les marques avec le sentiment de relégation ? Peut-être est-ce à analyser politiquement pas juste sécuritairement ? ». Une honte pour des élus de la république réduisant « les pauvres » à des voleurs et des pilleurs !!!

Une enquête en cours…
Alors qu’il se trouvait au sein de l’hôtel de ville de sa commune de L’Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne). Le domicile du Maire et porte-parole des républicains Vincent JEANBRUN, a subi une attaque à la voiture bélier provoquant un début d’incendie, vers 1h30 du matin, et détruisant partiellement le véhicule familiale et obligeant sa famille à fuir. Sa femme fuyant avec les deux enfants du couple âgé de 5 et 7 ans, ayant subi de grave blessure pour lequel elle a dû subir une opération. Le procureur du parquet de Créteil, Stéphane HARDOUIN qui dans une déclaration à la presse a annoncé l’ouverture après les faits de L’Haÿ-les-Roses, d’une « gravité extrême », d’une enquête pour « tentative d’assassinat ». L’Haÿ-les-Roses et une commune de 30 000 habitants qui aura connu de plein fouet de nombreux dégâts par cette bande de « sauvage ».

Stéphane LAGOUTIERE

Sources :  AMF 

Catégorie : MANIFESTATIONS PUBLIQUES
Publication : 3 July 2023
JusticeCollectivités territorialesManifestations publiquesCivismeAssociation des Maire de France Gérard DARMANINAMF

Articles en relation