Contenu principal

Message d'alerte

La secretaire dEtat Sophie CLUZEL et Philippe GOBINET. Vice president de Prismemploi et fondateur du groupe PARTNAIREDans le cadre la réforme lancée et signée par Emmanuel MACRON dans le cadre de la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » dont une partie a été retoquée par le Conseil constitutionnel. Le gouvernement entend faciliter l’accès au marché du travail des travailleurs handicapés sous toutes ses formes. À ce titre la Secrétaire d’État a signé un engagement entre l’État et Prism’emploi pour favoriser l’emploi des travailleurs en situation de handicap dans le secteur du travail temporaire. Les syndicats voyants là plutôt un moyen de réduire les chiffres du « chômage de façon eux aussi temporaire »…

« Favoriser l’emploi sous toutes ces formes »…

Une volonté annoncée le 20 septembre 2017, par Édouard PHILLIPPE lors du CIH et dont les premières pistes avaient été présentées par la ministre du Travail Muriel PÉNICAUD et Sophie CLUZEL le 5 juin dernier, comme un premier point d’étape sur la politique de l’emploi des personnes en situation de handicap. Concernant à la fois la simplification des embauches de la formation et la valorisation des stages en entreprise.

Des pistes qui devaient être intégrées dans la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » par voie d’amendement. Mais dont le Conseil constitutionnel aura même censuré une dizaine d’article, comme l’article 70. Alors que la seconde phase des négociations devrait prendre fin dans quelques semaines, les syndicats comme la CFE CGC ou la CGT avaient à l’époque jugé cette première présentation comme une « déception » et des promesses « non tenues ». Une deuxième phase qui sera elle certainement plus compliquée pour le gouvernement dans le cadre de cette rentrée sociale.

Pour Sophie CLUZEL, cet engagement entre l’État et Prism’emploi vise avant tout à favoriser « l’emploi sous toutes ces formes » et constitue selon celle-ci une double opportunité à cet égard, « pour le travailleur handicapé lui offrant une opportunité et une possibilité d’une vision concrète de son emploi au sein d’une entreprise et pour l’entreprise mieux apprécier l’apport individuel et collectif de l’embauche de ces personnes ».

« Levier d’insertion professionnelle »

Le secteur du travail temporaire dont elle estime qu’il est un des « leviers d’insertion professionnelle pour les travailleurs en situation de handicap éloignés de l’emploi, dans la perspective d’un emploi pérenne ». Une branche qui selon l’entreprise d’intérim aurait sur les trois dernières années, accompagné plus de 3 000 travailleurs handicapés intérimaires dont 70% soit 2100 d’entre eux ont été ensuite embauchés par l’entreprise. Un résultat, certes, encourageant mais totalement négligeable et dont on peut douter véritablement qu’il soit un levier comme l’affirme la ministre face a taux de chômage qui reste a 23 %.

S’appuyer sur l’ensemble des acteurs…

Sophie CLUZEL, qui a signé cet accord à Orléans, avec Philippe GOBINET, Vice-président de Prism’emploi et fondateur du groupe Partnaire où elle aura pu lors de la visite de l’entreprise échanger et observer, sur les opportunitésLa secretaire dEtat Sophie CLUZEL et Philippe GOBINET. entoure par des salaries du groupe PARTNAIRE professionnelles que présente le travail temporaire pour les personnes en situation de handicap. Un groupe qui est également le sponsor de Rémy BOULLE, athlète paralympique et partenaire du CNSD (Centre National des Sports de la Défense) en parrainant les athlètes des "Invictus Games".

Prism’emploi qui représente de son côté des Professionnels du recrutement et de l’intérim, une organisation professionnelle, regroupant plus de 600 entreprises de toutes tailles et 8 260 agences d’emploi et 26 000 salariés permanents sont présents sur l’ensemble du territoire et leurs 26 000 salariés permanents permettent chaque année à plus de 2,5 millions de salariés intérimaires d’accéder à l’emploi sur le territoire Français.

Dans le cadre de cet accord, l’État annonce vouloir s’engager à « s’appuyer sur l’ensemble des acteurs susceptibles de faciliter l’accès des travailleurs handicapés au marché du travail », ainsi qu’à faciliter la mise en œuvre du nouveau cas de recours à l’intérim propre aux travailleurs en situation de handicap prévu par la loi à titre expérimental pour une durée de trois ans. Une innovation jugée majeure par l’entreprise d’intérim et qui estime elle, que « la profession pourra s’appuyer pour démultiplier ses actions en direction de ses clients ».

L’entreprise d’intérim qui annonce elle s’engage à augmenter le taux d’emploi des personnes handicapées au sein de ses entreprises adhérentes. De plus, Prism’emploi qui s’engage à associer tous les acteurs de la branche du travail temporaire pour améliorer les données disponibles et à mobiliser ses entreprises adhérentes en matière de formation professionnelle, de communication et de développement de partenariats à l’échelle nationale, régionale et locale afin de promouvoir et développer l’insertion et l’accompagnement des personnes handicapées.

Des agences d’intérim qui comme Prism’emploi, comme Adecco, Manpower, Randstad ont d’ores et déjà investi et déployé une politique très importante pour les travailleurs en situation de handicap : organisation de matinales d’informations et de sensibilisation, labellisation d’agences expertes, organisation d’actions de terrain, présence sur les forums a l’emploi.

Cette initiative créative qui selon Prism'Emploi, va au-delà de l’accompagnement dans l’emploi et du recrutement des personnes handicapées. « Une expérimentation visant à dynamiser et sécuriser l’emploi des personnes en situation de handicap et promouvoir la diversité »Philippe GOBINET. Vice-président de Prism’emploi et fondateur du groupe Partnaire. Elle participe à « un changement de regard qui doit être le moteur de l’intégration des personnes en situation de handicap, de l’amélioration de leur prise en charge et de leur existence en tant qu’individus à part entière dans notre société », conclut Philippe GOBINET.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir