Contenu principal

Message d'alerte

Page dacceuil de la Plateforme de la 3e Edition virtuel Job pour tous du 19 novembre au 7 decembre 2018La France compte aujourd'hui, plus de 500 000 personnes en situation de handicap inscrites à Pôle emploi et leur taux de chômage et plus de deux fois supérieures à la moyenne nationale soit 22 %. Un nombre de travailleurs handicapés inscrits à Pôle emploi qui augmente beaucoup plus vite (+4,2 % sur un an) que celui de l’ensemble des demandeurs d’emploi (+2,4 %). Des demandeurs d’emploi handicapés inscrits en moyenne depuis 801 jours à Pôle emploi. Une progression du chômage qui se poursuit alors le gouvernement a engagé une réforme sur l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés, afin d'améliorer le taux d'emploi des personnes en situation de handicap. Une réforme qui ne convient ni les associations et encore moins les syndicats.

Mobiliser les entreprises… ?

Des mesures pour favoriser l’intégration professionnelle des personnes en situation de handicap afin de mobiliser plus fortement les entreprises dans le respect de leur obligation légale, qui est d’employer des travailleurs handicapés dans la proportion de 6% de leur effectif total de salariés, le gouvernement a présenté cinq nouvelles mesures clés.

Ainsi, désormais, les accords collectifs handicap agréés d’une durée de trois ans ne pourront être renouvelés qu’une fois. Cette démarche incitera sans doute les entreprises à tout mettre en œuvre pour atteindre le taux de 6% au terme de ces 6 années, en embauchant des collaborateurs en situation de handicap ou des bénéficiaires de l’obligation légale, quel que soit le type de contrats (CDI, CDD, stage, alternance, intérim, contrats aidés, …).

Franck SEURIN, Directeur Général d’Hanploi CED et fondateur du salon virtuel de recrutement Job pour tous semble lui convaincu par la politique d’Emmanuel MACRON pour qui parmi ces mesures, de la réforme, sur les accords handicap « devrait avoir un impact concret sur l’emploi direct et durable des personnes en situation de handicap. Et c’est notamment pour cette raison que les acteurs de l’emploi et du handicap comme l’association Hanploi CED doivent continuer d’agir activement pour aider les employeurs à changer de regard sur le handicap et leur faire comprendre que le recrutement d’une personne en situation de handicap ne sera pas un frein à la réussite de leur entreprise ».

« Job pour tous » gratuit pour les PME

En accord avec cette volonté d’inciter les employeurs à intégrer des salariés en situation de handicap dans leur collectif de travail, Hanploi CED accompagné de son partenaire Cheops (le réseau national des Cap emploi) lance Logo de la 3e edition du salon virtuelle Job pour touscette 3e édition de son salon virtuel de recrutement Job pour Tous. Un lancement alors que s’ouvrira la Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées 2018.

« Comme l’ont montré les précédentes éditions, Job pour tous, notamment grâce à l’implication des Cap emploi, partenaires de l’événement et leur connaissance des besoins de recrutement des employeurs de proximité, permet ainsi de proposer aux candidats des offres d’employeurs près de chez eux. La force de ce salon virtuel réside bien dans notre volonté de faciliter l’accès au marché de l’emploi pour tous, quelle que soit sa région », précise Franck SEURIN.

Si l’organisateur affirme vouloir faciliter la rencontre entre les petites entreprises locales et les candidats, qu’Hanploi CED avec le soutien de l’AGEFIPH, du Fiphfp, de l’UNEA et de l’OETH, et permet ainsi aux PME (jusqu’à 250 salariés) de participer gratuitement au salon virtuel. C’est avant qu’elle représente aujourd’hui une grande majorité à toujours refusé à s’impliquer dans l’embauche d’un travailleur handicapé.

Échanger avec son futur employeur a domicile…

« Job pour Tous », et conçu selon ces organisateurs «pour être simple d’utilisation», ce dernier permet au candidat de postuler aux offres qui l’intéressent ou qui correspondent aux métiers dans lesquels il a les plus de chance de réussir. Dès que sa candidature est acceptée par le recruteur, l’entretien est programmé par téléphone, chat ou visioconférence. Ainsi, plus besoin de subir le stress du déplacement ou du monde sur des forums de recrutement : échanger avec son futur employeur se fait à distance.

Les meilleures chances de réussir…

Les compétences professionnelles sont essentielles à prendre en compte lors de la sélection d’un candidat, les compétences comportementales (par exemple, la façon de réagir face au stress, d’entrer en contact avec un client ou un collègue, le savoir-être,…) sont déterminants pour garantir sa probabilité de réussite sur un poste donné.

Ainsi « Job pour Tous » propose aux candidats inscrits de répondre à un questionnaire qui leur permettra d’identifier leur potentiel et de visualiser leur pourcentage de réussite sur l’offre de l’entreprise à laquelle ils souhaitent postuler. D’autre part, le recruteur aura quant à lui accès aux scores des meilleurs candidats pour chaque emploi (sous réserve d’acceptation de communication du score par le candidat). Chaque score est accompagné d’un document expliquant le résultat du candidat.

Pour le président du syndicat de presse Handi-Presse Info, « il convient de regretter néanmoins que certains métiers sont totalement absents comme ceux qui sont liés à la presse, écrite audiovisuelle ou radiophonique, mais aussi de la communication y compris en entreprise, une situation d’autant plus inacceptable que des groupes comme M6, atteint à peine un taux d’emploi de 0.09 % et qui, pourtant, se sont engagés dans un nouvel accord avec l’AGEFIPH, en 2017 »

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir