Contenu principal

Message d'alerte

l-athlète handisport jean baptiste alaize affirme avoir été humilié a laréoport de nice le 5 fevrier 2019 9b6bcLors d’un passage a l’aéroport de Nice, le 5 février dernier, le sportif handisport et porteur de deux était contraint à "baisser son pantalon" lors d’un contrôle à l’aéroport de Nice. Une expérience qu’il a jugée humiliante, d’autant plus que celui-ci c’est vu refuser quelques jours plus tard, le droit de déposer plainte. Avec pour toute réponse de l’agent de la force publique « ne vous fatiguez pas avec tout ça, car votre affaire n’est pas grave. Le procureur va rire et il ne traitera pas votre dossier ». Fait diverse me direz-vous dans une société qui parfois renie les valeurs et les principes de la république…Mais ou allons-nous ?

Contraint d’enlever sa prothèse au portique de sécurité….

L’athlète handisport, Jean-Baptiste ALAIZE, recordman du monde de saut en longueur paralympique passe le 5 février par à l’aéroport de Nice en directement de Paris. Le sportif qui n’est pourtant pas à son premier voyage y compris en avion s'est vu tout simplement interpellé par un agent aux causes de sa prothèse sonnant comme a chaque fois au portique de sécurité. Si personne ne reproche à cet agent d’avoir fait son travail dont l’objectif et d’éviter de se retrouver avec un drame car celui-ci aurait dû être fouillé. C’est surtout la façon dont il c’est comporter qui est inadmissible. Un comportement et façon d’agir dénigrant à ce sportif mondialement reconnu le droit de circuler en tout dignité.

Une expérience que le sportif Jean-Baptiste ALAIZE a confié sur compte twitter, avoir eu le sentiment "d’avoir été violé", après que l’agent de sécurité « m’a fait aller dans une cabine et j'ai montré le bas de ma prothèse ». L’agent qui demande alors sans raison valable alors contraindre ce dernier à se déshabiller pour regarder ma prothèse ! « J'ai accepté par obligation ! Très choqué, j’ai eu une altercation avec l’agent qui a appelé la police, sans comprendre qu’il avait atteint à ma pudeur ! Il ne s'est même pas excusé ! ». Le sportif qui mit en avant cette expérience sur les réseaux sociaux afin de faire comprendre que « être handicapé en France est très difficile. Subir en plus des humiliations comme ça ! » ajoute-il.

Des excuses…mais pour la plainte, c’est non !

Si l’aéroport de Nice s'est excusé, le sportif Jean-Baptiste ALAIZE avait annoncé son intention de porter plainte. Ce qui ne lui a finalement pas été possible de faire. Avec pour toute réponse de la part de l’agent de police « ne vous fatiguez pas avec tout ça, car Votre affaire n’est pas grave. Le procureur va rire et il ne traitera pas votre dossier ». Une nouvelle forme de discrimination et du déni d’un droit supplémentaire. Pour le sportif resté plus que la solution de saisir directement le procureur de la République en lui adressant directement la plainte, voire même de demander a la fédération handisport de le soutenir dans son action judiciaire….

La rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir