Contenu principal

Message d'alerte

Droit a l oubli pour le VIH  Alors qu’il a lance une pétition sur le sujet Actions Traitement et c’est responsable ce sont félicité dans un communiqué de la décision prise lors de la dernière commission de suivi de la convention AERAS d’intégrer enfin le VIH dans sa « grille de référence ». Un premier pas vers l’accès au droit à l’oubli qui se double néanmoins d’une grande déception pour Actions Traitements : en effet, le VIH n’est aujourd’hui inscrit qu’en partie 2 du document.

Jacques TOUBON Defenseur des droits dans ses nouveaux locaux place de Fontenoy dans le 7e arrondissement presentant le rapport d activite 2016 ce 23 fevrier 2017C’est dans les nouveaux locaux dans le 7e arrondissement de Paris, que Jacques TOUBON, défenseur des droits aura présenté a la presse le rapport annuel 2016, son troisième depuis sa nomination en juillet 2014. Un défenseur qui s’il se félicite de certaines avancées ou prise en compte de ces avis. Ce dernier ne dissimulant pourtant ces nombreuses inquiétudes avec un « accès au droit qui a tendance à reculer dans notre pays » pour les plus vénérables et des discriminations encore beaucoup trop nombreuses. L’augmentation des réclamations étant de 8,8 % sur l’année 2016 soit 17,9 % depuis 2014

Le camsp de courbevoie dans le departement des Haut de SeineSituation incroyable, mais pourtant bien réelle, auquel se trouve des parents d’enfant présentant des troubles, pathologies ou des handicaps qui dans certains départements se trouve confronté a une double peine et contrainte de saisir le défenseur des droits. Celle l’impossibilité de prise en charge de leur enfant par les Camsp faute de place et du refus de l'autre de certaine caisse primaire d'assurance maladie de rembourser des soins réalisés en secteur libéral. Une situation dénoncée dans une alerte lancée dans la presse par l’ANECAMSP et sa présidente Geneviève LAURENT.

Une urne de vote avec un dessin et un criant le vote est obligatoire le saut a la perche aussi (Illustration) © DR 2017 Après avoir rappelé l’obligation d’accès au droit de voté des personnes en situation de handicap psychique, le Défenseur des droits, Jacques TOUBON, qui présentera son rapport annuel le 23 février prochain vient d’annoncer avoir écrit au candidat à la présidentielle. Un rappel dans lequel il leur demande de veiller aux personnes handicapées d'exercer leur droit de vote et notamment en particulier dans le domaine de l’accessibilité. Une exigence d’accessibilité que la Commission nationale des Droits de l’homme avait exprimée le 26 janvier 216.

Une Ordonnance medicalA la demande de trois associations le CISS, la FNARS et Médecins du monde à saisir le défenseur des droits en décembre 2016. Ce dernier qui vient d’annoncer avoir ouvert plusieurs enquêtes sur plusieurs cas de médecins signalant sur deux sites internet de rendez-vous médicaux, leurs refus de prise en charge les bénéficiaires de la CMU ou de l'AME. Une discrimination manifeste selon association qui rappel que la loi précisant « Aucune personne ne peut faire l'objet de discriminations dans l'accès à la prévention ou aux soins ».

Un avion de la compagnie easyJetCondamnée a plusieurs reprise dans le cadre de discrimination la filiale du groupe Air France ne semble décider à changer de politique. Un comportement qu’a décidé de sanctionné les juges du tribunal correctionnel de Bayonne, estimant que le refus d’embarquement d’un passager en situation de handicap moteur pour des soi-disant raisons de sécurité sur le vol Biarritz Paris. La compagnie aérienne ayant été sanctionnée au payement d’une amende de 60 000 €.

Accessibilite gare toulouse matabiau quai numero unÂgé de 25 ans, Kevin FERMINE est un étudiant en droit qui prend régulièrement le train pour ses études, loisirs ou déplacement quotidiens, pas toujours très facile faute d’accès adaptés a son fauteuil électrique et son chien d'assistance. Pourtant me direz-vous des systèmes ont été mise en place ? Mais sont-ils réellement adaptés en fonction du handicap de chacun comme oblige la SNCF à le faire ? Il semblerait que non ! Une situation qui a poussé le jeune étudiant a déposé une plainte devant le tribunal administratif et saisir le procureur de la République de Toulouse, pour discrimination, déclarant « voyager des conditions indignes ».