Contenu principal

Message d'alerte

Conference nationale du handicap 2016 Francois hollande ecoutant des temoignagesParmi les annonces faites hier au deuxième comité interministériel du handicap de ce gouvernement il s’agit avec celle concernant les personnes sous tutelle d’une meilleure décision du Gouvernement. Sophie CLUZEL ayant annoncé que le gouvernement avait fait le choix de « décliner la Conférence nationale du handicap 2018/2019 sous la forme de plusieurs événements territoriaux ». La secrétaire d'État au handicap qui estime qu'il « faut partir des initiatives territoriales, des expériences locales, de la vraie vie, des gestes du quotidien singuliers et universels qui contribuent, à la prise de conscience pour démontrer que c'est possible ». La dernière conférence nationale avait eu lieu le 19 mai 2016, à l'Élysée par François HOLLANDE celle de 2018 ayant été annulée.
 
Rendez-vous instauré par la loi du 11 février 2005, les conférences nationales du handicap, doivent être organisés tous les trois ans et réunir tous les acteurs du handicap. Avec pour objectif à l'issue de ses travaux, de déposer sur le bureau des assemblées parlementaires, après l’avis du CNCPH un rapport sur la mise en œuvre de la politique nationale en faveur des personnes handicapées. Un rendez-vous politique pour le chef de l'État dans ce domaine et son gouvernement, qui a souvent plus l’occasion de belles promesses sans véritablement être suivi comme toujours, de la mise en œuvre des décisions. 
 

CHI : Des conférences décentralisées... 

Au-delà de cette réalité de politique, cette décision du gouvernement et de Sophie CLUZEL demeure certainement un excellent choix qui permettra d’avoir une connaissance et un point plus proche de la réalité de la situation au cœur même des territoires. Ainsi, pour cette 5e CNH de l'histoire et première du quinquennat Macron, prévue en juin 2019, partant du principe qu'elle s'adresse « à tous les citoyens », elle ne « sera plus un seul et unique événement ». L’occasion pour les ministres selon le gouvernement, de déplacer « à la rencontre de pratiques exemplaires, et de débattre avec les citoyens dans toute la France. C’est également le moyen mobilisé « de tous les acteurs pour faire connaître leurs initiatives en faveur d’une société inclusive », explique Matignon dans le dossier dévoilé le 25 octobre 2018, à l'occasion du Comité interministériel du handicap.

Cinq chantiers nationaux au cœur des régions…

Des conférences régionales qui verront pour cela la mise en place d’un comité de pilotage afin de labelliser les pratiques et événements remarquables qui lui seront transmis. Les quatre premiers chantiers seront confiés à des groupes de travail nationaux qui associeront tous les acteurs concernés, le dernier chantier sera lui confié à un parlementaire et à une personne en situation de handicap. Le choix de la personne qui sans nul doute et très attendu et déterminante. Avec l’objectif toujours selon le gouvernement « d’améliorer le quotidien des personnes et très attendues par la personne en situation de handicap ». 
 
Parmi les cinq chantiers abordés celle :
 
1. D’une meilleure compensation du handicap par une prestation de compensation du handicap rénovée afin de mieux prendre en compte les besoins des personnes. Sachant que le gouvernement a déjà pris la décision de supprimer la prestation du handicap d’un montant 179 € à partir de 2019.
 
2. Comment mieux prendre en charge les besoins de compensation des enfants en revisitant les dispositifs actuels.
 
3. Trouver des alternatives au départ non souhaité de nos concitoyens en Belgique.
 
4. Interroger le statut et la gouvernance des Maisons départementales des personnes handicapées pour un pilotage plus efficient de la réponse aux personnes.
 
5. Assurer une pleine représentation des personnes en situation de handicap dans la construction des politiques publiques.

CHI : Un rendez-vous national…

Une conférence nationale du handicap « aux multiples facettes », qui sera clôturée par le Président de la République en juin 2019. Il s'agira alors de faire le bilan de « cette énergie citoyenne et d'envisager les propositions formulées par les groupes de travail dans un rapport rendu au Parlement, suivi d'un débat de la représentation nationale ».
 
Un rendez-vous dont Sophie CLUZEL avait déclaré la veille dans la cour de l’hôtel Matignon que celle-ci puisse nous permettre « d’arriver à une société inclusive avec une conception universelle de nos dispositifs afin qu’ils deviennent des citoyens a part et non plus des citoyens a part ». Une décision qui fait partie pour le Premier ministre Édouard PHILLIPPE « des grandes améliorations et de confirmer la volonté du Président de la République et du gouvernement d’agir sur important dossier » avait-il conclu hier à la fin du CIH.
 
Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir