Contenu principal

Message d'alerte

Logo conference débat vivre et travailler avec une sclerose en plaques dans une entreprise et une société inclusive 77d3eLors de sa conférence nationale organisait ce 15 novembre à Paris en amont de la Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées (SEEPH), le collectif Travail & SEP composé notamment d'APF France handicap, UNISEP, LFSEP et Roche ont présenté dans le cadre d'un manifeste quinze propositions concrètes. Un prototype de solution à destination des pouvoirs publics a aussi été présenté. Un enjeu de santé publique et de protection sociale majeure étant donné que plus de 10 millions de Français sont concernés. Cette conférence a été l’occasion de réunir tout un écosystème (la Société Française de Neurologie, l’ANACT, la Fondation Travailler Autrement, des députés, des patients…) afin d’échanger sur le sujet et agir ensemble pour une société plus inclusive.

Les membres du collectif Travail & SEP oeuvrent depuis 2017 pour favoriser l’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi des personnes touchées par la sclérose en plaques et leurs proches-aidants. Suite à différents constats et échanges, il leur est apparu comme crucial d’agir et de travailler collégialement sur une plateforme de plusieurs propositions pouvant donner leur place aux personnes atteintes de SEP ou de toute autre MCE dans le monde professionnel et dans la société.

15 propositions nécessaires a une évolution de l’inclusion…

Le collectif Travail & SEP a présenté ses propositions en vue des prochaines réformes sociales, en amont de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées et de la Conférence nationale du handicap prévu au Caputure ecran video appel a la mobilisation pour la conférence national du handicap 2019 bd3b0printemps 2019. Des évolutions nécessaires de la prise en charge du handicap et des MCE en entreprise, qui ont découlé essentiellement sur trois constats.

En premier celui sur la situation complexe pour les personnes atteintes de sclérose en plaques et leurs proches-aidants : 87% des personnes atteintes de SEP considèrent que cette dernière est un véritable frein pour trouver un travail, et plus de 3/4 des aidants affirment que le caractère aléatoire et imprévisible de la SEP a eu une incidence sur leur vie professionnelle.

Celles des mentalités qui évoluent au sein des entreprises : 1 employeur sur 2 pense qu’intégrer un travailleur handicapé représente une opportunité de repenser l’organisation des équipes. Pour 58% d’entre eux, il s’agit d’une occasion de revoir la répartition des missions au sein de l’équipe et pour 46%, un moyen de renforcer l’esprit d’équipe et la solidarité entre ses membres.

Enfin celle d’une réelle attente de dispositifs concrets de la part des Français :86% des Français sont favorables à la mise en place de programmes financés par l’Etat pour sensibiliser les employeurs sur l’impact professionnel des MCE, et 90% d’entre eux soutiennent également l’idée de renforcer les droits des proches-aidants (jours de congés supplémentaires, aide financière, retraite, etc.). Un constat pour lequel 15 propositions ont été réalisées à cette occasion.

La Rédaction

Sources : APF France handicap / UNISEP / LFSEP / Roche

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir