Contenu principal

Message d'alerte

affiche du congres mondiale de la psychiatrie et enfant a parisLa 20e édition du Congrès mondial de l'Association internationale de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent et des professions associées aura lieu le 21 juillet prochain à Paris pour la troisième fois depuis la première édition du Congrès mondial en 1948. Plusieurs milliers de professionnelle qui se réuniront cette année sous le thème "Cerveau, psyché et développement". L'occasion avec pour les intervenants comme le Pr, de faire le point sur les conséquences des avancées des neurosciences pour la compréhension du fonctionnement psychique et le traitement de ses troubles, à travers de nombreuses conférences et tables rondes...

Ainsi pour la présidente de ce congrès, Olayinka OMIGBODUN un an après le Congrès de Pékin en 2011, ou le thème avait été « Améliorer la santé mentale de l'enfant en augmentant la prise de conscience et les nouvelles voies thérapeutiques ». Le thème du Congrès à Paris représente un mouvement significatif des « processus » au « contenu ». Permettant de poser d'autre question Quels facteurs dans nos environnements agissent en faveur de la résilience ou de la vulnérabilité pour l'enfant qui se développe ? Quel est l'impact de nos diverses pratiques culturelles sur le cerveau et la psyché de l'enfant qui se développe ?

Le thème « Cerveau, Psyché et Développement », choisi pour cette 20ème Congrès mondial de la IACAPAP, est une invitation à faire le point sur les conséquences des avancées des neurosciences pour la compréhension du fonctionnement psychique et le traitement de ses troubles.

Les dernières décennies ont vu évoluer la conception que l'on avait des interactions entre l'équipement biologique et l'environnement. On ne pense plus en termes de causalité linéaire directe entre un gène et un trouble, ou en termes d'inné et d'acquis. On prend en compte l'environnement génomique et l'environnement tout court, on pense le développement en termes d'épigenèse et, s'agissant des troubles psychopathologiques, on distingue les facteurs de risque, les facteurs pronostiques, les facteurs de protection et les facteurs de maintien.

Naturellement rien ne se passe dans la vie psychologique sans un événement dans le cerveau. Les techniques d'imagerie fonctionnelle l'ont montré sans ambiguïté. Mais les structures cérébrales dont l'enfant est pourvu à la naissance doivent être activées et modelées par les expériences vécues. Il n'existe pas de langue primordiale de l'humanité, nous parlons la langue que l'on nous parle ; nous lisons tous en activant la même aire cérébrale, mais nous lisons des caractères romains ou des caractères chinois en fonction d'un apprentissage culturel.

Dans tous les secteurs de notre activité dans le champ de la santé mentale, la gageure est de combiner la rigueur scientifique avec la qualité de la relation humaine. Les connaissances récentes sur la plasticité neuronale et l'épigenèse apportent un éclairage nouveau sur les relations entre facteurs de risque, biologiques ou sociaux, et développement de l'enfant, approches thérapeutiques psychologiques et fonctionnement du cerveau, expériences traumatiques et transmission à l'enfant.

Dans cette perspective, le partage des expériences cliniques acquises dans différents pays, pour les grandes psychopathologies, sera sans nul doute l'un des enjeux de ce congrès.

La scientologie présente à l'ouverture

Comme régulièrement lors de ce type de manifestation, la Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme à ne pas confondre avec des instances gouvernementales ou non gouvernementales de défense des Droits de l'homme. L'organisation plusieurs fois condamnée pour diffamation sera présente à l'ouverture affirmant vouloir lutter contre le « danger est que les diagnostics psychiatriques sont souvent très subjectifs, et qu'ils ne s'appuient sur aucune preuve physique et médicale (scanner, prise de sang, radio, etc). Le risque est d'autant plus important en ce qui concerne les jeunes. Leurs comportements et émotions changent pendant cette période de leur vie, ce qui est tout à fait normal. Ce n'est pas une maladie mentale et cela ne requiert pas de traitements psychiatriques ». avant d'ajouter Ce congrès exposera comment mieux diagnostiquer des enfants et adolescents atteints de troubles mentaux, et comment les soigner. Il est parrainé par la Fondation Pfizer, et est sponsorisé par six gros laboratoires pharmaceutiques comme Shire, Janssen, Bristol Myers Squibb.

La Rédaction

vue aérienne du salon autonomic 2012C'est après trois jours d'intenses activités et de rencontres enrichissantes que le Salon Autonomic 2012 à Paris a refermé ses portes le 15 juin dernier. Un salon ou plus de 30 000 visiteurs selon les organisateurs sont venus à la rencontre de plus de 450 exposants. Autonomic prouve ainsi, malgré un aspect supermarché propre à tous les salons, être un espace d'informations pour tous les types de handicaps et pour l'autonomie des personnes âgées dépendantes.

Un salon qui était ainsi l'occasion de rencontre comme celle consacrée a l'emploi en ses heures difficiles avec un chômage qui ne cesse de progresser avec 22%. Ainsi, une cinquantaine d'entreprises Renault, Orange, Décathlon, RATP, Generali Carrefour banque, Areva, Spie...ont répondu présent à l'appel de l'ADAPT. Un village Emploi & Insertion qui aura permis 500 offres d'emploi, dont certains visiteurs ont affirmé simplement regretter le caractère précaire de la majorité d'entre elles.

Depuis 1994, les Trophées Autonomic'Innov, mettent en lumière et récompensent les produits et services novateurs les mieux adaptés aux besoins des personnes en situation de handicap et des personnes âgées dans tous les domaines de la vie quotidienne. Lors de cette 10e édition, ce sont plusieurs dizaines de fabricants, sociétés de services et d'aide de la personne, associations, collectivités qui ont déposé leurs dossiers de candidature. Un prix qui a été remis le 14 juin dernier, par un jury d'experts qui ont décerné le trophée Autonomic'Innov pour chacune des sept catégories, reflets des problématiques de la vie.

Lien social

plan automadeLe plan multi sensoriels autonomades® de la ville de Paris, il s'agit d'un plan multimédia et multi sensoriels (visuels, tactiles et sonores) installés dans les halls d'accueil des mairies pour orienter les usagers. Mise à jour en temps réel. Déploiement prévu dans les grands centres administratifs, les musées, les médiathèques, les piscines, les centres sportifs, etc. Une réalisation effectuée dans le cadre de la loi du 11 février 2005.

Aide technique

Genny de Genny Mobility et lui le seul fauteuil bénéficiant de la technologie du gyropode Segway, auto balançant sur deux Genny de genny mobilityroues. Basé sur la technique du gyropode, le GENNY avance ou recule grâce à l'inclinaison du buste de l'utilisateur. Roulant sur deux roues, le GENNY évite l'inconfort permanent des roues avant d'un fauteuil traditionnel, ce qui lui confère un confort unique.

Déplacement, Transport

Le prix a lui été attribué à l'assise pivotante de Paravan : Il s'agit avant tout d'un nouveau concept de siège auto, pivotant, facilitant sensiblement la montée en voiture. Seuls l'assise du siège et un petit soutien lombaire pivotent. Le ce fait le volant n'entrave plus le pivotement.

Habitat, Accessibilité

Solobain d'Euro Piscine Services serait selon Autonomic'Innov, le seul système permettant l'accès à la piscine en toute autonomie aux personnes à mobilité réduite. Il offre la tranquillité recherchée pour une mise à l'eau sans souci. Aucun moyen humain supplémentaire n'est nécessaire, car il n'y a plus de transfert au bord de la piscine.

Technologie sensorielle

Et lui octroyé a NZO de EtexNZO c'est un outil portable très léger pour voir de loin. Son zoom puissant et son interface tactile associée à son kit mains libres font de NZO le compagnon de voyage indispensable à tous vos déplacements.

Loisirs/tourisme

lugiglaceLugiglace de Martin FRÉDÉRIC est un appareil destiné à recevoir un fauteuil roulant pour handicapé, permettant de se déplacer sur la glace. Le Lugiglace permettra ainsi de rendre accessibles tous les lieux publics de glace. L'ensemble « luge fauteuil embarqué» évolue aisément par simple guidage de l'accompagnateur. À prendre pour toutes les passionnées de montagne et pour les prochaines vacances de neige

Handi-Formation

Formation, sensibilisation et accompagnement pour une meilleure intégration de la personne handicapée. Permettre à la personne handicapée ayant un bas niveau scolaire pouvant être en situation d'illettrisme voire d'analphabétisme de s'intégrer socialement et professionnellement.

Prix spécial du Jury

Remis par Marie PROST-COLETTA, déléguée ministérielle à l'accessibilité, le prix spécial du Jury aapplication téléphonique colourcall récompensé Orange pour Colourcall. Seule application existant sur le marché des applications sur Androïd qui combine la signalisation lumineuse par couleur et par flash et ajoute le paramétrage vibratoire qui permet de ne manquer aucun appel pour les personnes déficientes auditives que le téléphone soit porté ou posé face écran visible (colorisation) ou face dos visible (flash lumineux).

La Rédaction

Vue aérienne du salon Autonomic de paris en 2010 sur lesquelles on peut apercevoir les stands des exposants © ADES OrganisationIl ouvre ces portes à partir d'aujourd'hui, et ce pour trois jours jusqu'au 15 juin avec cette année encore près de 30 000 visiteurs attendus. Un rendez-vous qui reste avant tout un lieu de rencontre pour les professionnelles qu'ils soient fabricants ou revendeurs, mais aussi des institutionnelles. Un lieu ouvert aussi aux utilisateurs qui peuvent venir découvrir les dernières avances technologiques ou des services, ou encore s'informer auprès d'un secteur associatif de plus en plus présent auprès des 450 exposants français et étrangers sur 20.000 m² d'exposition.

Un salon qui sera aussi l'occasion de faire des rencontres avec des artistes dans le Des femmes et hommes handicapés sur une scène lors du précédent défilé de "Mode et Handicap en 2010. Un défilé renouvelé cette année pour la saison 2012-2013 © ADES Organisationcadres de plus 60 animations qui seront proposé tous au long de ces trois jours. A travers de la danse, de la musique, du théâtre, de l'Humour ou des arts du cirque avec la présence de Clowns avec la compagnie des toupies. Mais aussi d'un défilé de mode prévus le de la 5ème Collection Prêt-à-Porter 2012/2013 - Vêtements adaptés pour personnes handicapées physiques - Association Mode et Handicap. Ainsi que des expositions art prime atelier participatif sur le Stand F 221. Et bien d'autre animation que vous pouvez consulter sur le programme.

L'emploi présent sur le salon

Au cœur de toutes les préoccupations avec une progression du taux de chômage de 13,9 % en 2011, l'ADAPT et les organisateurs du salon ont organisé un village intitulé Emploi & Insertion afin de répondre au besoin d'orientation et de formation des demandeurs d'emploi en situation de handicap. Une cinquantaine d'entreprises seront présentes parmi lesquelles de grands groupes (Renault, Orange, Décathlon, RATP, Generali, Carrefour, banque, Areva...... proposent plus de 500 postes à pouvoir.

Ici le stand de l’ADAPT lors d’un précédent salon, le stand qui accueillera a Paris le village Emploi & Insertion © ADES OrganisationSans oublier la présence du secteur du travail protégé/adapté et de la formation qui viendront compléter le village déjà composé d'un espace recrutement, d'un espace Coaching et d'un forum accueillant ateliers et conférences. Auquel s'ajouteront des interventions d'experts de l'emploi des travailleurs handicapés en collaboration avec des responsables, des ressources humaines seront proposées.

La Maison de l'autonomie

Si vivre chez soi est plus qu'une nécessité, c'est un besoin essentiel. Une solution pour lequel il nous appartient de tout faire pour privilégier, préserver et prolonger ce mode et ce choix de vie. Le salon a souhaité présenter ainsi en direct et en situation réelle, des solutions techniques et pratiques aux problématiques de maintien à domicile, d'accessibilité et de confort de vie. À vous de découvrir tous ces produits et services, de les essayer et de poser toutes vos questions aux animateurs et démonstrateurs qui sont à votre disposition pendant ces trois jours. Bien plus qu'une exposition, la Maison de l'Autonomie est aussi un lieu d'échanges et de rencontres avec un forum permanent animé par Paul JOLY architecte DPLG Urbaniste Designern de profession et son équipe d'experts.

« L'accessibilité nous a obligés à découvrir le handicap, à comprendre que le corps humain pouvaitPortrait de Paul JOLY architecte DPLG Urbaniste Designern de profession qui va avec son équipe d’expert animer un forum a la maison de l’autonomie © ADES Organisation être différent dans sa fonctionnalité par la prise en compte de l'environnement, pour une meilleure autonomie de chaque individu », précise Paul JOLY. Avant de conclure que « Cette nouvelle approche d'intégration de la diversité en tant qu'élément fondamental de la cité de demain s'affirme comme un gage de mieux vivre pour le bien de tous. Tout voir, tout entendre, tout dire, c'est le pari de cette nouvelle Maison de l'Autonomie et de son incubateur qui se transforment, pour l'occasion, en une boite à secret qu'il ne faudrait jamais refermer ».

Le rendez-vous des innovations

Pour sa 10e édition, les Trophées Autonomic Innov, créés en 1994, seront l'occasion de récompenser et de mettre en lumière les produits et services novateurs les mieux adaptés aux besoins des personnes en situation de handicap et des personnes âgées dans tous les domaines de la vie quotidienne. Un trophée qui compte sept catégories que sont le : Lien social, Technologie sensorielle, Emploi/Insertion et Formation, Loisirs/Tourisme, Habitat/Accessibilité et Cadre de vie, Déplacement/Transfert et Transport et enfin Aide technique.

En 2010, plus de 100 dossiers ont été présentés au jury composé d'experts, ce qui démontre que les questions de handicap, de dépendance, de perte d'autonomie et d'accessibilité, sont des leviers d'innovations indiscutables. Remise des prix le 14 juin 2012 à 18 h 30

Stéphane LAGOUTIÉRE

le Trophees Autonomic-Innov représentant quatre personnage©ADES ORGANISATION©ADES ORGANISATION en fer forgé de couleur cuivre dont l'un est avec une canne et l'autre en fauteuilDans le cadre du salon Autonomic Paris, salon de référence des acteurs du handicap, de la dépendance et de l'accessibilité (450 exposants, 30 000 visiteurs attendus et 5000 congressistes) qui ouvrira ses portes du 13 au 15 juin au Paris Expo - Porte de Versailles, les trophées Autonomic Innov récompenseront les principales innovations au service de l'amélioration de la qualité de vie des personnes en situation de handicap et des personnes âgées dépendantes. Pour ce qui reste avant un tout un immense rendez-vous commercial de la dépendance et de l'autonomie.

Plusieurs dizaines de fabricants, sociétés de service et d'aide à la personne, associations, collectivités ont déposé leurs dossiers de candidatures qui seront examinés par un jury d'experts qui décernera un trophée Autonomic Innov pour chacune des 7 catégories, reflets des problématiques de la vie quotidienne des personnes en perte d'autonomie que sont : Lien social -- Technologie sensorielle --Emploi, Insertion et Formation -- Loisirs et Tourisme -- Habitat, Accessibilité et Cadre de vie -- Déplacement, Transfert et Transport enfin aide technique. Une remise des prix qui aura lieu dans le cadre du Salon AUTONOMIC, le jeudi 14 juin 2012.

Quelques exemples de produits en compétition

Parmi les exemples des produits en compétition et à découvrir sur le salon celui dans la catégorie sensorielle La WizzBox, première borne musicale et sensorielle au service de l'animation. Elle rassemble diverses activités : jeux, musique, infos, diaporama, et, pour la première fois en France, sensorielle (tactile, odeurs...). Ou encore dans la catégorie lien sociale avec Voice Smartaccess, une solution pour les personnes sans langage verbal afin qu'elles puissent, comme tout le monde, avoir une conversation téléphonique ou en face à face. Ou encore Esytime, nouvelle génération d'appareil braille à la fois bloc note, ordinateur Braille et terminal Braille développée par la société Eurobraille dans la catégorie Aide technique

Une France en constante évolution

La WizzBox, première borne musicale et sensorielle et au gauche Esytime, la nouvelle génération d'appareil braille à la fois bloc note, et terminal Braille©ADES ORGANISATIONLa France qui compte aujourd'hui 12 millions de personnes déclarant un handicap ou une gêne physiques au quotidien. Une population appelée à progresser a l'horizon 2030, 31 % des Français auront plus de 60 ans et le nombre de personnes âgées de plus de 85 ans devrait doubler pour atteindre 2 millions d'ici à 15 ans (source INSEE). Sachant que la majeure partie des handicaps se développent avec l'âge, ces statistiques permettent à elles seules de mesurer l'utilité et les besoins à venir en matière.

A propos du salon Autonomic Paris 2012

Dirigé par Patrick Le BRAS et Jean-Raphaël NOTTON (médecins de formation), le salon Autonomic Paris est le rendez-vous biennal de référence des acteurs du handicap, de la dépendance et de l'accessibilité avec notamment plus de 450 exposants. Il est destiné au grand public - personnes handicapées, personnes dépendantes, familles, aidants...et aux professionnels - industriels, revendeurs, fabricants de matériels adaptés.

Objectif de se salon pour ces organisateurs, apporter au plus grand nombre des solutions concrètes en phase avec leurs préoccupations et contribuer à l'amélioration de la vie quotidienne de l'ensemble des publics concernés.

La Rédaction

Hervé Allart de Hees, 53 ans, Président Fondateur de Delta Process, Tadeo et Acceo il aussi membre du Conseil d’Administration du MEDEF de l’Est Parisien, Membre d’Oseo Excellence, Créateur d’ADN, agence de notation de la  prise en compte de la diversité par les acteurs économiques. © Accès UniverselHervé ALLART, Président Fondateur de Delta Process, Tadeo et Acceo, invité par Accès Universel le 30 avril dernier, s'est exprimé lors d'une conférence-débat régulièrement organisée est intitulée «L'innovation et la création au service de l'autonomie et de l'inclusion professionnelle des personnes en situation de handicap. ». L'occasion de mettre en avant les nombreuses disparités autour des problématiques liées aux nouvelles technologies s'offre aux personnes handicapées et ceux même que l'accessibilité s'est progressivement installé dans le monde du travail. Une expérience venu délivrer Hervé ALLART.

À l'origine d'un projet créé par des entreprises pour des entreprises, Hervé Allart a débuté la conférence par un film illustrant l'apport des nouvelles technologies qui ont été développées pour permettre aux personnes qui ne perçoivent pas la parole de pouvoir travailler en toute autonomie. « L'objectif n'était pas de compenser le handicap mais plutôt de permettre l'expression de talents et de performances individuelles » ajoute-t-il.

L'innovation est au cœur du débat quel que soit le type de handicap. L'innovation technologique permet de dépasser certaines limites. Les exemples sont nombreux. L'intervenant a notamment eu l'occasion d'échanger avec le public sur les lunettes à réalité augmentée comme réponse à la malvoyance ou à la surdité.

Mais l'innovation n'est pas que technologique, elle peut aussi être conceptuelle. L'insertion professionnelle des personnes en situation de handicap et leur maintien dans l'emploi passent aussi par de nouvelles approches. Il faut oser des situations a priori « anormales ». Selon Hervé ALLART « L'innovation, c'est aussi se demander : comment un handicap peut être une plus-value par rapport à une personne qui n'est pas atteinte de handicap ». Des expériences de transcription sur la base de sténotypie avec des personnes aveugles ont prouvé que les performances atteintes étaient plus élevées. L'innovation peut exister et prospérer mais encore, faut-il que tout à chacun puisse y accéder. Pour cela, il y a également besoin de moyens innovants.

Les dispositifs mis en place pour l'inclusion et l'autonomie des personnes en situation de handicap au sein de leur travail sont-ils efficaces ? D'après Hervé ALLART, nous sommes en présence d'un système à bout de souffle. Il y a d'une part, un manque de coordination et de mutualisation des moyens concernant la recherche et le développement des innovations et des technologies. D'autre part, il est important de noter que plus l'emploi des personnes handicapées augmente, plus les contributions qui permettent leur accès et leur maintien à l'emploi diminuent. C'est le paradoxe de ce système. Pour Hervé ALLART « L'État est garant de l'égalité de traitement des handicapés mais le système sur lequel il repose est inégalitaire ».


Couverture du livre "l’Accessibilité des lieux du Travail" de Soraya KOMPANYPour une personne valide comme pour une personne handicapée, l'emploi est le premier vecteur d'intégration sociale. Aujourd'hui, les employeurs ont une obligation d'emploi de 6% de personnes en situation de handicap. On peut se demander pourquoi seuls les employeurs ont cette obligation. Hervé ALLART a évoqué le besoin d'équité entre les acteurs de l'emploi.

« Pourquoi ne pas mobiliser l'intégralité des acteurs liés à l'emploi (le Pôle emploi, les employeurs, les fonds pour la formation, ...) sur le fléchage de 6% de leurs moyens ou de leurs obligations ? »

La dernière partie de cette conférence-débat a mis l'accent sur les déséquilibres existant à handicap égal. Les TPE et les PME représentent aujourd'hui 80% des emplois en France. Hervé ALLART a fait état des inégalités qui demeurent en matière d'accessibilité aux technologies selon la structure dans laquelle la personne handicapée travaille. Or l'innovation doit pouvoir toucher le plus grand nombre.

L'innovation soit, mais l'innovation doit être accessible. « Les nouvelles technologies sont des moyens extraordinaires pour faciliter l'accessibilité des personnes handicapées. Mais d'un autre côté, si ces nouvelles technologies ne sont pas accessibles, elles créent, elles même des inégalités» concluent Soraya KOMPANY, experte en matière d'accessibilité et auteure de nombreux livres sur le sujet. Dont le dernier parut, en 2009, aux Éditions du Puit Fleuri, intitulé "l'accessibilité des lieux de travail" que vous pouvez retrouver sur notre site dans la rubrique archives.

La Rédaction

Affiche des cinquieme assise de l'accessibilite organisé a Paris, Une affiche ou sont dessine le handicap moteur, visuel et femme enceinte avec son enfant et personne âgé avec une canne Organisé en marge du prochain salon Autonomic Paris 2012, le ministère du développement durable organise les 5èmes assises nationales de l'accessibilité les 14 et 15 juin 2012. sont devenues le rendez-vous incontournable des acteurs de l'accessibilité dans tous les domaines du cadre bâti, du transport, de la voirie et de l'urbanisme mais aussi du secteur social, médical et paramédical. Elles constituent un temps d'échanges entre les professionnels, les élus, les associations et les administrations.

Pour preuve le logo même de cette manifestation ou l'on aperçoit le handicap "physique", "visuel", la dépendance, ou encore la femme enceinte, mais ou le handicap mental et celui auditif et totalement absent... Chacun comprendra ce qu'il souhaite, malheureusement force est de constater que la conception est loin d'être universelle

Moment certes important mais pour lequel les citoyens ne sont généralement pas invité a attendre l'annonce ou la prise de décision significative. A l'exception peut être cette année avec l'arrivée du nouveau gouvernement et du futur ministre qui sera en charge du dossier. Un ministre qui devra aussi prouver la réalité utilité comme l'avait proposé dans son projet présidentielle le Président François HOLLANDE et notamment la mise en place d'une d'une "agence de l'accessibilité des bâtiments". Ce dernier qui s'est également engagé à faire "un état des lieux national de l'avancement des travaux" pour "identifier les domaines qui nécessitent l'effort de rattrapage le plus important" et à mettre "à disposition des collectivités territoriales des outils communs".

Les sujets de l'accessibilité mise à nu !!!

Enfin ce rendez-vous sera l'occasion de discussion autour notamment de la notion de l'accessibilité universelle. Du transport autour de deux questions dont l'une trop peu abordée celle du déplacement des personnes handicapées mentales avec la présentation d'une étude universitaires. D'autre sujet comme, "Voirie et espaces publics", le "Cadre bâti ERP et Logement", la Politiques d'accompagnement de mise en accessibilité des commerces et enfin la mise en accessibilité et gestion d'un parc de logements. Des tables rondes organisées sur deux jours et pour lequel vous consulter le détail des sujets abordée sur le programme et vous inscrire via un formulaire électronique. A noté que les assises nationales de l'accessibilité bénéficieront d'une traduction en langue des signes françaises (LSF) et en vélotypie.

La Rédaction

Avec des systèmes de santé généralement organisés de manière à ce que les professionnels soient au centre des soins dispensés aux patients. Une conférence organisée les 11 et 12 avril 2012 dernier en collaboration technique étroite avec le Bureau régional de l'OMS pour l'Europe, sous l'égide de la présidence danoise du Conseil de l'Union européenne*, cette vision traditionnelle de la relation entre les patients et leurs médecins a été remise en question lors de la première Conférence européenne sur l'autonomisation des patients qui a eu lieu à Copenhague (Danemark).

Une situation et une question « À l'origine, il était prévu que les services de santé interviennent en cas de maladies aiguës et traitent ces dernières. Aujourd'hui, le besoin croissant de soigner les affections chroniques exige l'adoption d'autres approches à cet égard, » a déclaré Zsuzsanna JAKAB, directrice régionale de l'OMS pour l'Europe. « La relation existant entre le patient et son médecin évolue fondamentalement : le patient est de plus en plus considéré comme un "expert" dont la participation active est cruciale à la prise de décision ».

Des maladies chroniques constituent actuellement la principale cause de décès et d'invalidité dans le monde, notamment les maladies cardiovasculaires, le cancer, le diabète, l'obésité et les maladies respiratoires chroniques. Selon les estimations, elles concourent à 86% de la mortalité et à 77% de la charge de morbidité dans la Région européenne, si l'on en juge par le nombre d'années de vie corrigées et facteur de source d'invalidité. Cette évolution a entraîné un bouleversement des systèmes de santé et des soins de santé, et donc du rôle des patients. L'attention s'est accrue largement sur la pratique des soins autoadministrés. La plupart des soins et des traitements ayant donc lieu à domicile, les patients et leur famille sont de plus en plus responsables de leur propre santé. « La modification profonde de l'approche adoptée s'insère parfaitement dans le cadre des soins de santé et de l'aide sociale du XXIe siècle, où les patients jouissent d'une plus grande maîtrise de leur traitement en y participant, » explique Zsuzsanna JAKAB.

L'autonomisation des patients établit de nouvelles exigences pour le système de santé

graphique sur les conditions d'Evolution de la prise en charge du patientDans certains pays d'Europe, comme le Danemark et le Royaume-Uni, les soins de santé sont déjà considérés comme un processus de coproduction dans lequel une équipe de professionnels interagit avec les patients, leur famille et un groupe de soutien. Cette approche exige une évolution fondamentale de la manière dont est perçue la prise en charge des maladies ainsi que certaines conditions, dont les suivantes que l'on peut répertorier en quatre points.

Les patients atteints de maladies chroniques constituent une ressource

Au final, l'autonomisation du patient modifie le statut des personnes atteintes d'affections chroniques dans la mesure où elles ne sont plus une charge financière pour les services de santé, mais sont reconnues en tant que ressources. Leur expérience unique à cet égard est ainsi valorisée : elles peuvent aider les autres dans le cadre d'un bénévolat ou d'un emploi rémunéré, et offrir une perspective différente de celle des professionnels de santé. Les patients qui prennent en charge leur propre maladie de manière active et ont effectuait des changements positifs dans leur vie peuvent devenir des modèles très convaincants pour leurs pairs.

Les actions entreprises à l'avenir pour autonomiser les patients de la Région européenne

Le Bureau régional de l'OMS pour l'Europe est membre du réseau européen pour l'autonomisation des patients (ENOPE), un réseau d'organisations engagées à renforcer les initiatives de promotion de la santé et de prévention des maladies afin d'autonomiser les patients. Le réseau ENOPE facilite l'échange de données d'expérience et défend la participation et les droits des patients. Il vise à motiver les pays européens afin qu'ils mettent en œuvre des initiatives d'autonomisation des citoyens et des patients au niveau des systèmes et des services de santé, ainsi que dans les communautés. Cette action est conforme à l'esprit de santé 2020, la nouvelle politique européenne de la santé, qui plaide en faveur de systèmes de soins de santé centrés sur le patient et engagés envers leur autonomisation.

La Rédaction