Contenu principal

Message d'alerte

Conference de presse sur application de la Convention des personnes handicapées en juin 2014Face à une montée du chômage toujours plus important pour les travailleurs handicapés et des pratiques professionnelles loin d'être respectée. L'ADAPT, association pour l'insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées, organise le 17 septembre prochain une journée de débats et de rencontres autour du thème de la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées.

Une journée afin de mieux comprendre et de faire le point sur l'application du CIDPH, mais aussi d'encourager sa mise en oeuvre dans les pratiques quotidiennes. La convention internationale de le rappeler qui a été ratifiée par la France et 146 pays sur les 193 que compte l'Organisation des Nations unies.

Une convention qu'il a pour objet de promouvoir, de protéger et d'assurer la pleine et égale jouissance de tous les droits de l'homme et de toutes les libertés fondamentales par les personnes handicapées et de promouvoir le respect de leur dignité intrinsèque.

Entrée en vigueur officiellement en France le 20 mars 2010,4 ans plus tard, où en est-on de sa mise en oeuvre ? Notamment dans l'organisation des secteurs sanitaires, médico-sociale et sociale, dans les pratiques des terrains professionnels, des bénévoles et est dans le quotidien des bénéficiaires ? Telles seront les questions posées lors de cette rencontre.

Une journée et auquel participeront notamment, Catherine BARRAL, Jean-Luc Simon GIAMPIERO ou encore Philippe MIET pour le CFHE ou Philippe CHERVIN pour le FIRAH. Une journée et auquel vous pourrez participer en vous inscrivant dès maintenant sur le site de l' ADAPT et qui aura lieu de 9 h à 17 h à la maison des associations de solidarité situées aux 10-18 rues des Terres au Curé 75 013 PARIS. Métro : Porte d'Ivry

Affiche journee nationale longeviteEn juillet 2014 se tiendra à Nantes les « Journées nationales Territoires de Longévité » organisée par le Gérontopôle Autonomie Longévité des Pays de la Loire. Pendant deux jours, ce congrès réunira les élus et les services des collectivités territoriales de la France entière. Des personnes de plus de 65 ans qui étaient 13 millions en France en 2012, et seront 20 millions d'ici à 2030.

L'objectif de cette manifestation étant de sensibiliser les élus et les décideurs des territoriaux aux problématiques du vieillissement, de l'intergénérationnel et du soutien aux aidants, bénévoles et professionnels, pour leur permettre d'accompagner et d'initier des démarches d'anticipation et d'adaptation en termes d'aménagement du territoire.

Face a cette évolution démographique qui entraîne un profond changement de modèle de société qu'il s'agisse, des modes de vie des séniors, du renouvellement des offres de produits et services ou encore de la refonte des services publics.

Des collectivités territoriales vont devoir inventer des espaces de vie entre le domicile traditionnel et les maisons de retraite. Elles devront adapter les équipements publics, les logements et les services aux personnes vieillissantes ainsi qu'à celles en perte d'autonomie.

Pour répondre a ses questions le Gérontopôle Autonomie Longévité des Pays de la Loire organise les premières Journées nationales Territoires de Longévité. Un événement pour vous permettre d'appréhender des réponses concrètes et favoriser le partage d'expérience et répondre ainsi aux deux questions à l' occasion de cette rencontre. Quels sont les enjeux pour les territoires ? Et quelles sont les solutions et alternatives pour accompagner cette transformation ?

Si vous souhaitez participer à cette manifestation, vous pouvez encore vous inscrire sur le site des journées, ainsi que de consulter l'intégralité du programme.

La Rédaction

Des saignées pour faire baisser le taux de fer : cest le traitement de lhémochromatose.Pourquoi a-t-on besoin de fer ? Pourquoi est-il nocif lorsqu'il est en excès ? Qu'est-ce que l'hepcidine ? A quoi sert-elle ? Quelles sont les causes de l'hémochromatose génétique ? Quel lien entre HFE et hepcidine ? "Est-il envisageable de traiter l'hémochromatose en corrigeant le déficit en hepcidine ?" de la même façon qu'un diabétique maîtrise son diabète en s'injectant de l'insuline. Une journée de prévention et d'information pour une maladie peu connue du grand public.

« Fabriquée par le foie, l'hepcidine est une hormone qui abaisse le taux de fer dans le sang (la sidérémie). Lorsque sa production est insuffisante ou que le corps l'utilise mal, la sidérémie augmente. Le fer s'accumule alors dans les organes : la surcharge en fer s'installe. C'est ainsi que se met en place l'hémochromatose » souligne le Pr. Gaël NICOLAS.

Un rendez-vous qui sera l'occasion pour ceux qui le souhaitent est donné à Paris afin de mieux connaître la maladie. Un seul message pour l'Association Hémochromatose France : se faire dépister. Environ 180.000 personnes ont une mutation du gêne HFE de l'Hémochromatose et 30% l'ignorent. Responsable de complications viscérales graves et d'invalidités, l'Hémochromatose engendre 2.500 décès par an. Plus de 500 cancers sont reconnus chaque année comme dus à une hémochromatose non diagnostiquée et non dépistée.

C'est quoi l'Hémochromatose !

Cette pathologie est la maladie génétique la plus courante : elle touche 1 personne sur 200. Elle est détectable par une banale analyse de sang. Il suffit de mesurer le taux de fer dans le sang, la ferritine. Puis, d'autres examens sanguins sont nécessaires pour affiner le diagnostic et surtout préciser si cette maladie est bien d'origine génétique.

Une sensibilisation du grand public est pertinente : la maladie est détectable très facilement et un traitement pour éviter des lésions est possible et simple.

Une maladie découverte généralement chez des personnes âgées d'au moins 50 ou 60 ans, quand les organes sont déjà détériorés. Dommage que le diagnostic soit posé si tardivement. Avec un traitement précoce, il est possible d'éviter ces lésions. D'où l'intérêt de la diagnostiquer le plus vite possible.

Le traitement consiste à pratiquer des saignées, eh oui, comme au temps de Molière. Le but : enlever du sang pour que l'organisme en fabrique à nouveau en puisant dans ses réserves en fer...

La Rédaction

 

 

Imagerie médicale du cerveau photo InsermL'imagerie cérébrale constitue un ensemble de techniques issues de l'imagerie médicale qui permettent d'observer le cerveau, en particulier lorsqu'un individu exécute une tâche cognitive. Des nouveaux procédés représentent une révélation pour l'avancée de la science : d'une part, les spécialistes sont aujourd'hui capables de suivre au jour le jour les avancées des maladies en lien avec la mémoire et d'autre part. L'IRM qui peut aussi être un outil pertinent pour le bilan clinique de l'autisme comme le demontrer déjà une enquête de l'INSERM en Février 2009.

ils ont également la possibilité d'étudier le cerveau lorsqu'il est en pleine activité cognitive afin d'identifier et observer les parties du cerveau qui sont touchées.

Dans ce cadre de l'Observatoire B2V des Mémoires, le Professeur Francis EUSTACHE, Président du Comité scientifique de l'Observatoire B2V des Mémoires - spécialiste en neurosciences - Directeur de l'unité INSERM de Neuropsychologie cognitive et neuro-anatomie fonctionnelle de la mémoire humaine à l'Université de Caen en Basse-Normandie intervient pour partager ces connaissances sur les avancées de la recherche et les résultats obtenus sur la mémoire suite à l'exploitation du cerveau humain grâce à l'imagerie cérébrale.

Un scientifique qui étudie ainsi au sein de la Plate-forme Cyceron avec son équipe la mémoire humaine chez le sujet sain (de l'enfant à la personne âgée) et dans diverses pathologies (maladie d'Alzheimer et syndromes apparentés, syndromes amnésiques et autres amnésies organiques et fonctionnelles).

Il s'intéresse aux bases cérébrales de la mémoire et de ses troubles en utilisant différentes techniques d'imagerie cérébrale couplées à des explorations cognitives, et développe des procédures de diagnostic et de prise en charge.

Fort de son expérience et de ses connaissances, trois thèmes seront abordés: Le processus d'encodage et de récupération en mémoire celui des mécanismes physiologiques à l'origine de la réserve cognitive : permettant de résister aux effets délétères de l'âge et retardant la survenue des signes cliniques des maladies neuro-dégénératives.

Enfin celui de l'imagerie multimodale : permettant de mieux comprendre la physiologie des maladies de la mémoire et apportant des nouvelles piste pour de nouveaux modes de prises en charge. Une imagerie médicale en progression comme le démontre ici encore l'Inserm.

La Rédaction

Renseignement Pratique : Date et lieux de la conférence : le jeudi 19 Juin 2014 de 13h30 à 15 h à l'Hôtel Forest Hill (Porte de la Villette) 28 Ter Avenue Corentin Cariou, 75019 Paris

Affiche de la 6 edition du Challenge et technologique pour le lancement de l'appel a projetOrganisé en collaboration avec UCL et l'APF un appel a projet lancé par l'association «Challenge Handicap & Technologie » et l'ISEN-Lille ce dernier ayant depuis plusieurs années développé des projets autour du handicap et de l'autonomie. Un objectif et volonté de l'écoute de l'autre transmis à ses étudiants.

Avant une remise des prix la présentions des projets sur le campus de l'Université Catholique de Lille, les 26 et 27 mai prochains, l'ISEN-Lille et son association lance l'appel à participation est donc lancé. Objectif incité étudiants et lycéens à tenter cette aventure humaine, de laquelle ils ressortiront grandis.

Pour Anne-Marie KOKOSY, Responsable de l'équipe Robotique de Service de l'ISEN en charge de la gestion de ce challenge, cet événement «est une véritable reconnaissance des compétences de l'école en matière de développements technologiques à destination des personnes en situation de handicap.»

Des participant qui auront donc jusqu'au 11 avril pour déposer une préinscription via le document disponible ici-même a envoyer a l'adresse e.mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. la date limite des inscriptions étant fixé au 12 mai 2014 que vous réaliser sur le site de l'ISNE

Sensibiliser les jeunes aux problématiques du handicap

En s'associant à l'ISEN et le RNT-APF pour organiser ce Challenge, l'Association Handicap et Technologie souhaite pérenniser cette action, en faire une référence en matière de handicap, réaliser au mieux ses objectifs de transfert de technologie et de valorisation des projets présentés, consolider son implantation dans le calendrier universitaire et surtout s'enrichir d'idées innovantes. Les étudiants pourront concourir pour un trophée dans 5 catégories différentes : Défi « Mobilité », Défi « Loisirs », Défi « Communication », Défi « Domotique», Défi « Libre ».

« Proposer aux étudiants et lycéens des projets pédagogiques intéressants, utiles, solidaires et motivants permet de rapprocher le monde du handicap du monde universitaire et scolaire », souligne Anne-Marie KOKOSY très enthousiaste à l'idée d'accueillir ce Challenge sur le campus de l'Université Catholique de Lille. « Ce challenge va permettre de sensibiliser les jeunes aux handicaps et à la différence. Nous pourrons ainsi à travers ces deux jours de challenge au printemps 2014, faire la promotion des formations scientifiques et techniques et stimuler les initiatives de recherche et de création dans le domaine de la technologie et du handicap qui sont des leviers forts de motivation à l'ISEN », conclut-elle.

En 2011, l'ISEN a remporté deux prix lors du « Challenge Handicap & Technologie » : le prix dans la catégorie compensation avec un projet de télécommande universelle simplifiée destinée aux personnes tétraplégiques qui est en cours de commercialisation et le prix dans la catégorie communication pour un projet de Smartphone pour personnes handicapées.

Deux projets présents au concours

l'ISEN qui sera cet année encore présente en présentant deux projets dont le Book Access qui a été développé dans le cadre du projet i-MOCCA soutenu financièrement par le programme Interreg IVA 2 mers et les FEDER. Ce projet a pour objectif de créer une application mobile (Androïd) permettant la création de livres numériques personnels.

Le contenu des pages des livres est totalement personnalisable, cela peut être des images/photos, un son (enregistrement) ou un texte qui peut être lu par synthèse vocale. Cet outil est destiné principalement pour des enfants/adolescents ayant des troubles de la communication et/ou autiste.

La Rédaction

Ouverture du congrè de la Gérontechnologie à la Silver EconomieQuelques mois après la création de la filière Silver Économie, la Société Française des Technologies pour l'Autonomie et de Gérontechnologie (SFTAG) organise les 28 et 29 novembre prochains un congrès biennal sur le thème « De la Gérontechnologies à la Silver Économie » et invite les acteurs de la filière au cœur de la Silver Valley qui aura lieu à l'Espace Robespierre d'Ivry-sur-Seine (94).

Affiche de la conférence nationale l'accueil temporaire organisé par le GRATAlors que l'actualité nous montre avec la plainte des parents de la jeune Amélie LOQUET, face à un gouvernement qui annonçait au printemps dernier la création de 350 nouvelles places d'accueil temporaire pour les enfants autistes. Le projet de loi « Autonomie » devrait pour sa part aborder la question du répit de façon volontaire pour le secteur gérontologique où la réglementation ne favorise pas aujourd'hui l'usage de ce mode d'accueil.

À l'heure où la demande ne cesse de croître, le gouvernement doit lever les freins qui perdurent dans la réglementation et le secteur doit s'organiser en vue d'une meilleure intégration de l'accueil temporaire dans les parcours de vie des personnes fragilisées par le handicap et la perte d'autonomie. En 2013, l'accueil temporaire arrive à un tournant qui nécessite de repenser les façons de travailler. L'occasion pour le Groupe de réflexion et réseau pour l'accueil temporaire des personnes en situation de handicap (GRATH) d'organiser cette nouvelle conférence nationale le 5 novembre prochain a l'auditorium de l'institut Pasteur à Paris.

Une journée au programme chargé, pendant lequel des questions : Quelles pistes d'action envisager pour favoriser un travail concerté entre acteurs publics, acteurs privés et tous ceux que l'on nomme « les aidants » ? Tous ces acteurs sont-ils prêts à jouer le jeu ? Ou encore des outils mieux partagés constituent-ils une réponse adaptée ?

Telles sont les questions auxquelles cette journée ambitionne, sinon de répondre, au moins de dégager des pistes d'action concrètes et rapidement opérationnelles. Deux séances plénières et six ateliers permettront aux quelque 300 participants de nourrir leur réflexion.

Une journée de travail ouverte le matin à partir de 9 h 00 par Jean-François CHOSSY, président du Grath et membre honoraire du Parlement, et qui sera clôturé à 17h00 par une allocution très attendue de la ministre déléguée aux Personnes âgées et à l'Autonomie, Michèle DELAUNAY.

Pour rappel, le GRATH est une association qui a vu le jour en 1997 créée pour développer et structurer l'accueil temporaire des personnes en situation de handicap, l'association Grath est aujourd'hui l'un des acteurs de référence en matière d'accueil temporaire.

La Rédaction

Renseignement Pratique : 9 h 00 à 17 h 30, auditorium de l’Institut Pasteur, 28 rue du Docteur Roux, 75015 PARIS. Stations Volontaires (ligne 12) ou Pasteur (lignes 6 et 12) + 5 min de marche. Bus N° 95 (station Institut Pasteur) N° 39 et 70 (stations Volontaires-Vaugirard et Sèvres-Lecourbe). Retrouver toutes les informations utiles et le formulaire d’inscription sur le programme.