Contenu principal

Message d'alerte

Un professionnel de la santé auditive effectuant un test auditif audiométrique dans une cabine de test insonorisée c9ac3Vous avez un doute sur la qualité de votre audition, votre enfant semble dans son monde ou vous trouvez que votre grand-père devient dur de la feuille ? Le meilleur moyen de vérifier que tout va bien ou de faire le point est de passer un audiogramme, indolore et rapide. A l’occasion de la Journée Nationale de l’Audition 2019, la Mutuelle Prévifrance propose durant tout le mois de mars un dépistage gratuit, dans ses locaux de Toulouse, Agen et Villeneuve-sur-Lot. Un teste que vous pouvez aussi réalisé chez d'autres prestataire comme chez Amplifon, Audika, ect... A eviter absolument les marchands de lunettes qui depuis quelques années tente d'arriver sur le marché comme Affelou et dont la qualité laisse a désiré.

Pourquoi un test auditif ?

Plusieurs signes doivent alerter sur un possible problème d’audition : une hypersensibilité au bruit, des difficultés à suivre une conversation ou la sensation de percevoir les sons de manière étouffée. Chez les jeunes enfants, un problème d’audition se manifeste souvent par une réactivité décalée ou inexistante, traduite parfois par « il est dans sa bulle ». Quelle que soit l’inquiétude que l’on peut ressentir face à ces signes, il faut savoir prendre les choses en main : un diagnostic précoce est l’assurance d’une meilleure prise en charge en cas de problème, et d’une meilleure préservation de ses capacités auditives.

Comment se faire dépister ?

Une façon simple de faire un bilan auditif sans attendre et sans engager de frais inutiles est d’aller chez un audioprothésiste, qui effectuera un premier bilan à visée non médicale. Lors d’un examen indolore d’une vingtaine de minutes, appelé audiogramme, celui-ci effectuera un test tonal (bruits) puis vocal (mots), permettant de déterminer le niveau d’audition de la personne dépistée. Selon les résultats de cet audiogramme, on peut repartir rassurer et sûr de bien entendre, ou être orienté pour des examens plus approfondis vers un ORL.

Quelles sont les solutions disponibles ?

En dehors des problèmes nécessitant une intervention manuelle, chirurgicale ou médicamenteuse effectuée par le corps médical, les pertes d’audition peuvent être compensées par des prothèses auditives. Souvent redoutées par les personnes atteintes de surdité, qu’elle soit légère ou profonde, celles-ci souffrent encore de la mauvaise réputation attribuée aux anciens appareils disponibles sur le marché.

Aujourd’hui esthétiques, connectées, discrètes, finement ajustables et souvent rechargeables, elles ne méritent plus le procès que leur font les récalcitrants et les inquiets. Egalement réputés chères, elles bénéficient néanmoins depuis le 1er janvier 2019 de la nouvelle offre « 100% Santé » sur le reste à charge, qui permet d’alléger de façon conséquente, voire de supprimer, les frais engendrés par un appareillage.

L’importance d’une prévention précoce et d’une éventuelle mise en place de prothèse auditives en cas de problèmes avérés permet selon Émilie GUILLE, audioprothésiste « nous savons aujourd’hui que le bénéfice de l’utilisation précoce de prothèses auditives en cas de problèmes avérés, est plus large que la seule amélioration de l’audition. Chez des patients bien accompagnés, elles permettent de mettre un frein à la dégradation de l’audition, facilitent le maintien d’une vie sociale et préservent les capacités cognitives tout en diminuant les effets de la dépression. »

Infos pratiques :

Dépistages auditifs gratuits de la Mutuelle Prévifrance : Tous les jours de 9h à 17h30 Tél : 05 67 73 58 30 --- Centre Audition par Prévifrance de Toulouse : 80 rue Matabiau - 31000 --- Centre Audition par Prévifrance d’Agen : 15 quai du docteur Calabet - 47000 --- Centre Audition par Prévifrance de Villeneuve sur Lot : 10 bd Palissy – 47300

Stéphane LAGOUTIERE

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir