Contenu principal

Message d'alerte

les acteurs principaux de la serie de tf1 demain nous appartient fea10L’Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels (UNADEV) a intégré le scénario de la nouvelle série TV populaire « Demain nous appartient », programmée quotidiennement sur TF1 à 19 h 20. Un partenariat médiatique a pour objectif de faire connaître la cause du handicap visuel au grand public annonce l’association, mais que dénonce le syndicat Handi-Presse Info. Une série ou le personnage de Jessica a perdu la vue suite à un grave accident de bus et dont l’UNADEV dont la mission est l’aide, l’accompagnement et le soutien des personnes handicapées visuelles jouent pleinement son rôle en apportant son expertise à cette jeune fille accidentellement plongée dans la nuit.

Un partenariat pour changer les regards sur le handicap visuel

« Le but des différentes références à l’UNADEV dans la série ‘Demain nous appartient’ est d’informer le plus grand nombre de l’existence de cette association qui œuvre pour l’émancipation, l’épanouissement, la socialisation et la défense des droits de la population déficiente visuelle. Depuis presque 90 ans, l’UNADEV est présente aux côtés des aveugles et amblyopes, et a ainsi acquis un indéniable savoir-faire », souligne Alain BOUTET, président de l’UNADEV.

Ce partenariat représente surtout un moyen de mettre en lumière les différentes aides humaines et techniques proposées par l’association afin de redonner courage, confiance et autonomie dans toutes les situations du quotidien. C’est l’occasion également d’informer sur ses parutions, notamment le magazine Lumen, le premier magazine gratuit d’informations sur le handicap visuel, édité à destination des professionnels, des familles et des personnes déficientes visuelles.

Un partenariat néanmoins dénoncé plus comme un dévoiement sachant que le groupe TF1 et l’ensemble de ces chaîne n’essaye par-là que de répondre à l'obligation fixée par le CSA tout en refusant toujours de respecter le taux l’égale de travailleurs handicapés. Une situation qui correspondant en tout point a celle réalisée par le groupe M6 qui ne compte 21 salariés en situation de handicap soit 0.9 % et dont aucun n’est employé comme journaliste, animateurs, correspondants. Une honte dénoncée par le syndicat Handi Presse info

Si la série représente peut-être opportunité de donner une image positive des personnes en situation de handicap visuel, et de montrer la réalité de leur quotidien et de rappeler, qu’en France et au-delà, il s’agit aussi de permettre à des associations qui œuvrent pour améliorer les conditions de vie de ces personnes de trouver là un excellent moyen de communication publicitaire. Reste que précise le syndicat Handi-Presse Info que ces associations qui dénoncent aussi le manque d’emploi des personnes handicapées dans les entreprises ne le font plus depuis longtemps auprès des médias de la presse écrite, audiovisuelle ou radiophonique, qui préfère garder bonne grâce aux yeux de celle-ci.

Une série qui a pris son envol ? oui mais…

Lancé le 17 juillet 2017 sur TF1, "Demain nous appartient" à fêter cet été ses 1 an d'existence. Avec à la clé une grosse intrigue estivale centrée sur Chloé DELCOURT, l'arrivée de guets de prestiges, et de nouveaux rebondissements pour Karim et Bart. Malgré tout entre un battage publicitaire quasi permanent, auquel s’ajoute des scénarios à l’arrache pour ne pas dire sans véritables sens pour des histoires mélangées avec des fins et des débuts parachutés et des dialogues creux le mélange de tout cela ne prend plus parce qu'au final le téléspectateur s'ennuie ferme.

Mon conseil au patron de TF1: regardez les séries étrangères comme The Killing, Bron, Borgen, ou les séries anglaises aussi, etc ou la quand les personnes en situation de handicap apparaisse ne font pas un passage expresse, mais son véritablement présent dans le scénario. Mais surtout embaucher du personnel en situation de handicap pour votre entreprise ce qui est loin d'être le cas et notamment dans les professions de journalistes, photographes, animateurs, camérames, ect...Au final à regarder si vous n'avez réellement rien d'autre à faire ou à la limite lorsque vous vous occuper (bricolage, repassage,) pour avoir un fond sonore.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Sources : UNADEV / Handi-Presse Info

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir