Contenu principal

Message d'alerte

Debut de la conférence de presse du Début de la conférence de presse pour présenter le bilan 2017 FIPHFP et les perspectives de lemploi dans la fonction publiqueLe FIPHFP vient de dévoiler ce jeudi 28 juin les chiffres 2017 de l'emploi des personnes handicapées dans la Fonction publique au sein des trois fonctions publiques (État, hospitalière, territoriale). Un chiffre en progression pour la troisième année consécutive représentant au total 240 691 agents en situation de handicap a détaillé lors d'une conférence de presse Dominique PERRIOT, président de Comité national du FIPHFP. Des indicateurs qui n’enlèvent en rien évolution positive qui ne doivent pas la situation financière fragile et les nombreuses incertitudes qui pèsent sur l’organisme. En effet, pour la cinquième année consécutive, le FIPHFP et actuellement déficitaire de 8.4M€.

L’éducation national devra payer…
Si la fonction publique territoriale et hospitalière demeure en tête, la fonction publique d’État atteint a peine 4.52 % contre 5,55 % dans la fonction publique hospitalière et 6,62 % dans la fonction publiqueCarte par région du taux d'emploi en moyenne des trois collectivités territoriale. Un taux dont la seule responsable reste l’éducation nationale, car bien que bénéficiant des aides n’est pas soumis à l’obligation. Une situation qui devrait changer à partir de 2021, une contribution malgré tout plus favorable elle sera établie par tranches de 10 % comme le prévoit la reforme actuellement en cours. Une participation financière dont s’est réjoui tout de même Dominique PERRIOT, le président du FIPHFP, en présentant, les chiffres 2017 de l’emploi des personnes handicapées dans la fonction publique.

Un meilleur taux dans la catégorie C…
Le taux d'emploi en moyenne des personnes handicapées au sein des trois fonction publique confondu s'élève à 5,49% pour 2017, un résultat jamais atteint et proche de l'obligation de 6%. Un taux que dépasse largement la fonction publique territoriale avec 6,62%, contre 5,55% dans la fonction publique hospitalière, mais atteint péniblement 4,52% dans la fonction publique d'État avec notamment un taux de 3,5% dans l'Éducation nationale. Concernant les recrutements, 80% ont concerné des catégories C c’est-à-dire les plus durement touché et les moins qualifiés, (9,5% la catégorie A et 11,5% la B). Le taux d'emploi direct qui se différencie du taux légal car il ne compte pas le recours à la sous-traitance des entreprises adaptées et Esat -établissement et service d'aide par le travail est de 5,18% pour 2017.

Le FIPHFP s’appauvrit…
Des interventions impactées par la forte baisse des contributionsSi le Président du FIPHFP c’est dit satisfait de la progression du taux d’emploi et notamment direct, avec un peu plus de 28 000 salariés supplémentaires, il a également exprimé ces craintes sur la baisse des contributions. Des chiffres qui ont effet provoqué une baisse des sommes collecté 120.88M€ soit une baisse de 18% alors que ces dépenses notamment afin de financer la formation professionnelle l’ont obligé a dépensé 128.84M€ représentant un déficit d’un plus de 8M€. Et plus largement, les inquiétudes sur la pérennité du financement de la politique de l’emploi sont perceptibles. "Il reste des réserves, mais elles s'épuisent vite. Le montant des aides et des interventions a dû être diminué l'an passé", a poursuivi M. PERRIOT, qui alerte depuis plusieurs années sur la situation financière du fonds.

Oui a reforme… « non a la fusion » ….
Cela à l’heure où la réforme gouvernementale en cours n’apporte toujours aucune réponse à ces questions y compris dans les première mesures présenté début juin notamment pour simplifier les déclarations. Une seconde phase de concertation sur la question plus épineuse de l'accompagnement de personnes a été ouverte. A ce titre plusieurs rapport ayant remis en cause l’existence de deux fonds distincts dédiés à l'insertion des personnes handicapées. Une possible fusion avec l’AGEFIPH pour lequel le Directeur du FIPHFP Marc DESJARDINS, qui a déclarer lors de la conférence de presse se refusé totalement. "Nous considérons que la fusion n'est pas une bonne chose", a déclaré Marc Desjardins, président du FIPHFP. "Nous avons besoin d'une politique dynamique, car plus de 500.000 personnes handicapées sont au chômage, mais tout en gardant les spécificités de chacun des fonds".

Stéphane LAGOUTIERE

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir