Contenu principal

Message d'alerte

La représentante du FIPHFP et par Christophe ROLLAND de la ville de Nîmes signent sa première convention pour favoriser l'emploi des personnes handicapéesCe vendredi 13 juillet, le Fonds pour l'Insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) et Christophe ROLLAND Conseiller municipal délégué à l'accessibilité et au Handicap, ont signé leurs premières conventions triennales en faveur de l'insertion professionnelle et du maintien dans l'emploi public des agents en situation de handicap. La ville de Nîmes qui veut améliorer son taux d’emploi car avec 3456 emploi a temps plein et mi-temps la ville ne compte que 152 bénéficiaires de l’obligation d’emploi (BOE) soit 4.3 %. Une ville ou l’accessibilité reste aussi en chantier comme la mairie qui vient a peine de terminé sa rénovation.

Une politique qui s’annonce ambitieuse…
Jean-Paul FOURNIER qui a lui annoncé vouloir de cette première convention avec le FIPHFP permettre la mise en œuvre d’un « partenariat pour structurer une politique Handicap ambitieuse sur les trois prochaines années ». En signant sa première convention de partenariat avec le FIPHFP, la collectivité qui annonce vouloir développer une politique publique efficiente de recrutement et de maintien dans l’emploi public d’agents handicapés. La ville qui  emploi actuellement parmi ses effectifs soit 3456 emplois à temps plein et mi-temps 152 bénéficiaires de l’obligation d’emploi (BOE) soit 4.3 %.La Ville visant un taux d'emploi de bénéficiaires de 6,68% d’ici à 2020

Cinq objectifs prioritaires…
Devrait être mise en place dans le cadre de cette convention de partenariat a la fois pour la mise en place d’actions facilitant le recrutement et l’accompagnement tout au long du parcours professionnel des agents en situation de handicap. Une convention d’un montant 952 417 € partagé entre le FIPHFP et la Ville de Nîmes. Une politique se déclinant en cinq axes essentiellement. La mise en œuvre essentielle d’une politique d’accessibilité des

Celle d’évaluer, structurer et de piloter ce projet Handicap de la ville de Nîmes. D’optimiser la gouvernance et l’organisation du projet notamment avec la formation des agents et l’implication de l’ensemble des parties prenantes. De promouvoir l’inclusion durable des travailleurs et apprentis en situation de handicap par une politique de recrutement inclusive avec une mise en avant d’une politique d’accessibilité des postes de travail et la mise en place de partenariats avec des acteurs. Les deux derniers axes concernant le maintien dans l’emploi et enfin de la mise en œuvre d’une politique favorisant en particulier en favorisant la reconversion professionnelle des agents.

Une visite ministériel récente…
La ville Nîmes qui avait reçu il y a quelques semaines la visite de la Secrétaire d’État aux personnes handicapées Sophie CLUZEL ou Marc TAULELLE, adjoint à la mairie de Nîmes avait en présence du député de la 6e circonscription Philippe BERTA, député du MoDem de la sixième circonscription du Gard, avait posé la première pierre de la nouvelle biscuiterie de l'ESAT "Les Chênes Verts". La ministre qui avait alors affirmé oubliant certainement la loi du 11 fevrier 2005, qu’« il n'y a pas de grande loi handicap mais beaucoup de choses ont déjà été faites. On veut favoriser l'emploi direct ». Et de souligner le travail effectué au niveau de l'ESAT, « je vois que tous les acteurs sont totalement soudés. La force du handicap c'est de réunir tout le monde ».

Philippe BERTA, qui est lui l’auteur d’une loi pour améliorer la prise en charge des personnes handicapées, propose aussi de tester la simplification administrative dans le Gard. Sophie CLUZEL, la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, a acté sa proposition visant à simplifier les démarches administratives avec un dossier unique, simplifié, partagé et inclusif pour chaque personne.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Sources : FIPHFP/Ville de Nîmes 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir