Contenu principal

Message d'alerte

2018.09.14.Signature de la troiseme convention entre le FIPHFP et la Ville et le CCAS dAix Les BainsLe 12 septembre dernier, le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique a signé sa troisième convention de partenariat avec la Ville d’Aix-les-Bains et son Centre communal d’action sociale (CCAS) dans le salon d’honneur de la mairie. Ce nouvel accord de trois ans, officialisé par la Directrice adjointe du FIPHFP, Hélène BERENGUIER, le Directeur régional Philippe BLANQUEFORT de la Banque des Territoires et le Maire d’Aix-les-Bains, président du CCAS, Dominique DORD. Un conviention qui vient renforcer la politique handicap menée par les deux collectivités depuis plusieurs années, dépassant tous deux plus de 9 %.

Apprentissage et emploi direct…

À ce jour, la mairie d’Aix-les-Bains regroupe au total 731 agents tandis que 76 agents travaillent au CCAS. L’un des principaux enjeux de cette troisième convention sera le maintien d’ici 2020 d’un taux d’emploi direct élevé de bénéficiaires de l’obligation d’emploi (BOE), supérieur à 7%. Pour ce faire, les deux employeurs publics entendent notamment développer l’apprentissage, et privilégier l’emploi direct de personnes en situation de handicap et faciliter leur maintien dans l’emploi.

Le FIPHFP qui apporte pour cela aux deux collectivités un soutien financier à hauteur de 191 781 € sur trois ans. Un plan d’action qui porte également sur quatre axes en favorisant l’accessibilité a la formation, celui d’un développement de l’accessibilité numérique. Enfin celle de faciliter la mobilité professionnelle et une plus grande sensibilisation du handicap en interne au sein du personnel tout ceci dans l’optique de faire évoluer les mentalités. Une signature qui selon Hélène BERENGUIER exprime pour le FIPHFP, « l’illustration de son action de terrain en région Auvergne Rhône-Alpes, au plus près des besoins des employeurs publics ».

Pour Dominique DORD (LR), cette signature aura pour finalité de permettre à « la collectivité souhaite poursuivre ses efforts notamment celui de l’inclusion afin de faire de la politique handicap l’une des composantes à part entière des ressources humaines ».

Un engagement réel pour la ville…

Cette signature exprime aussi la volonté des élus et même si la collectivité territoriale dépasse souvent le quota de 6 % prévus par la loi, elle reste un exemple après la fonction publique hospitalière qui arrive en tête et avant la fonction publique d’état qui peine à atteindre les 4.3 %. La ville d’Aix-les-Bains et son CCAS fait en effet partie des rares communes à atteindre aujourd’hui un taux d’emploi direct et indirect de 9,97 % pour la mairie et de 9,36 % pour le CCAS, depuis 2014. À titre comparatif, ce taux d’emploi dans la fonction publique territoriale est de 5,29 % pour le département de la Savoie et de 6,23 % pour la région Auvergne Rhône-Alpes.

Les deux précédentes conventions ayant permis une nette progression de l’emploi ainsi que l’aide au financement de plusieurs actions comme une campagne de sensibilisation à destination de chaque service pendant une année sur le thème de la déclaration de reconnaissance de la qualité de travailleurs handicapés. À l'issue de laquelle celle-ci avait permis à 28 agents d’entreprendre une demande de RQTH.

Ou encore la participation de la collectivité à la troisième édition du « Duo Day » le 26 avril 2018, permettant à 5 agents de 5 services municipaux différents d’accueillir le temps d’une journée de stage une personne en situation de handicap et ainsi de faire découvrir des métiers de la fonction publique.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Sources : FIPHFP / Ville Aix-Les-Bains

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir