Contenu principal

Message d'alerte

Le Hackathon E TONOMY 2018 recompense cinq projets concrets et innovants pour favoriser lautonomieDans la continuité du Salon E-TONOMY organisé par l'association INVIE au Campus des Mureaux (Yvelines), du 12 octobre (soir) au 14 octobre (midi), 54 heures de hackathon(1) à permis à un jury d’horizons multiples, présidé par Damien GROMIER, Fondateur de France is AI, de challenger les participants sur des défis sociaux, technologiques et territoriaux. Pour cette édition 2018, plus de 50 participants d'horizons multiples, entrepreneurs, structures, start-up ou étudiants désirant participer à la réflexion ont présenté de multiples projets autour des 4 défis proposés, dans l'intervention à domicile, la robotique sociale, l’handisport, le Smart City et autonomie. Cinq projets des lauréats dus hackathon 2018 qui ont su attirer l’attention du jury.

Technologie au service du vieillissement et du handicap…

Alors que la France compte aujourd’hui près de 12 millions de personnes en situation de handicap, ce chiffre ne concernant que les personnes de moins de 65 ans. Parmi ces douze millions, 80 % des personnes en situation de handicap dit invisible ce qui ne veut pas dire pour autant quelle ne sont pas limité dans leurs déplacements. Le handicap mental étant la deuxième cause, vient ensuite le handicap visuel et auditif. Le handicap physique pour les personnes en fauteuil dit a mobilité réduite ne représentant que 7.5 %.

En février 2018, Le Centre d’observation de la Société Compass mettait en avant un phénomène d’exclusion tout aussi sociétal que lié aux moyens et aux infrastructures : « Certains gestes simples (monter une marche, entendre distinctement, etc.) qui paraissent évidents pour la majorité, bloquent des millions d’autres. La France est par ailleurs un pays en retard dans l’adaptation des services publics (éducation, santé, etc.) au handicap et notamment pour l’accessibilité des transports en commun. »

Quatre défis pour cinq projets…

Ainsi, dans la catégorie innovée dans l'aide a la personne, c’est une plateforme d'algorithmes permettant de détecter dans la planification des interventions à domicile les limites de pénibilité et les risques potentiels, qui remporte le prix. L’objectif étant de réduire les risques professionnels et de protéger les auxiliaires de vie dans l'exercice de leur métier.

Dans la catégorie robotique sociale, le jury a décidé de choisir Bio-Arm, destinés aux personnes amputées du bras afin de pouvoir obtenir une prothèse de bras connectée, légère parce que qu'accompagnée d'un smartphone adapté, et peu coûteuse. Dispositif destiné à démocratiser le port d'une prothèse de bras en tout confort de vie.

Dans la catégorie Smart city, c’est une application Le confident santé qui va permettre aux patients souffrant de maladies chroniques de faire un suivi chronologique et quotidien de ses symptômes qui trouve se voient récompensé par le jury. L’objectif de cette application étant d’apporter au médecin une anamnèse complète et chronologique des symptômes survenus sur une période afin d'améliorer le diagnostic et le traitement.

Dans la catégorie handisport, qui se voient aussi décerner le coup cœur du jury est lui attribué a concept de mise à disposition de fauteuil roulant dans les clubs de sport adaptés aux handisports, via une plateforme permettant des réservations et la géolocalisation des emplacements.

Enfin dans le Coup de cœur INVIE et lui attribuer au dispositif de Wearable Robotics dans la catégorie robotique sociale, pour des tee-shirts connectés, avec capteurs embarqués permettant la détection des problématiques de posturologie pour tout secteur d'activité. L’objectif étant de réduire les TMS, les accidents de travail et les arrêts de travail. Protéger les salariés dans leur métier au quotidien.

Accompagné au-delà des prix
Dans la continuité de l’événement, les lauréats dus hackathon aura l’opportunité selon les organisateurs d’être soutenus par le programme d'accélérateur pour startupes : E-tonomy Social LAB d'INVIE, officiellement lancé pendant le Salon E-TONOMY 2018. L’accompagnement se matérialisant sous la forme d'expérimentations ayant pour objet de tester le service ou l'outil et en vérifier la cohérence avec les besoins réels des publics concernés.

En 2017, le premier Hackathon E-TONOMY avait déjà récompensé huit projets. Tel que le projet MARTHA récompensé, en 2017, qui a permis à Davy RAMOS, fondateur de Domotic' Home, d’être accompagné et soutenu sur le développement de MySmartJarvis, assistant vocal intégrant de l’intelligence artificielle compatible avec l’ensemble des outils domotiques et objet connectés présents au domicile ou sur le lieu de travail afin de seconder une personne dépendante.

Une absence des principaux intéressés…
Un concours qui a, certes, apporte des idées, des propositions et des innovations, mais pour lequel il convient de regretter une fois de plus l’absence permanente des eux-mêmes. Voire de l’absence alors que le salon n’a eu de cesse de faire de référence au handicap mental ainsi que pour son concours, de l’absence du sport adapté. Comme toujours l’handisport ne semble qu’être la seule référence en matière sportive, alors que le nombre de licenciés est trois fois nombreux que sein de FFSA. Le handicap, étant encore trop souvent aux yeux de ces intellectuelles exprimées que par la personne se trouvant en fauteuil ou celle de plus 65 ans et souffrant de maladie cognitive.

Stéphane LAGOUTIERE


(1) Le mot hackathon désignant un événement où un groupe de développeurs volontaires se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative, sur plusieurs jours. C'est un processus créatif fréquemment utilisé dans le domaine de l'innovation numérique.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir